Magazine Auto/moto

Ferrari LaFerrari : Guzzo et Laliberté font rêver

Publié le 13 avril 2015 par Critiqueauto
Ferrari LaFerrari : Guzzo et Laliberté font rêver

Nombreux sont les adeptes d’automobiles qui caressent le rêve de posséder une Ferrari. Néanmoins, de quoi rêve-t-on lorsqu’on possède déjà plusieurs voitures de la marque au cheval cabré? Eh bien, c’est une question à laquelle peuvent répondre Guy Laliberté et Vincent Guzzo qui ont récemment pris possession de leur LaFerrari.

Pour ceux et celles qui ne sont pas familiers avec Ferrari, la LaFerrari représente tout ce que la marque à de meilleur à offrir. Ce bolide est l’ultime expérience de conduire que propose le constructeur italien. D’ailleurs, elle est si exclusive que l’argent ne suffit pas pour acheter une LaFerrari. Vous ne pouvez pas seulement vous rendre chez Ferrari et dire que vous voulez en commander une, car vous devez au préalable être choisie par le constructeur italien. Il y a donc de quoi être fier lorsqu’on prend le volant de l’une de ces magnifiques voitures,

LeFerrari en quelques chiffres

Lorsqu’il est question de la marque au cheval cabré, l’exclusivité est une caractéristique de série. C’est ce qui explique notamment que la production de la LaFerrari ne s’élève qu’à 499 exemplaires et il faut débourser au minimum la modique somme de 1.2 million d’Euros pour se la procurer. Ce n’est pas tout, car il y a également plusieurs mois, voire même plusieurs années d’attentes. La production de la LaFerrari doit se terminer en 2017, ce qui veut dire que plus vous attendez avant de prendre commande et plus vous devrez prendre votre mal en patience avant de recevoir votre LaFerrari.

Ce qui rend la LaFerrari aussi exceptionnelle, c’est d’abord son allure aussi impressionnante sur le plan esthétique que sur le plan technique. Chaque courbe, chaque aileron, chaque trappe d’air a été étudié de manière à être le plus efficaces possible tout en procurant la meilleure expérience possible visuellement.

Un Supercar hybride

Ferrari a beaucoup fait jaser en annonçant que la remplaçante de sa Enzo serait pourvue d’une mécanique hybride. Néanmoins, on ne peut aujourd’hui que remercier le constructeur italien puisque son bolide est tout simplement dément. La combinaison entre le moteur électrique et son gargantuesque V12 de 6.3 litres permet à la Ferrari d’afficher une puissance de 963 chevaux. Merci à la fibre de carbone ainsi qu’aux autres matériaux ultralégers qui composent la LaFerrari, ce bolide ne pèse que 1255 kg, ce qui lui permet de franchir la barre des 100 km/h en moins de 2.6 secondes.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines