Magazine Conso

Critique : Fast & Furious 7 (sans spoiler)

Publié le 13 avril 2015 par Slabre @Slabre
Critique : Fast & Furious 7 (sans spoiler)

Synopsis

Dominic Toretto et sa « famille » doivent faire face à Deckard Shaw, bien décidé à se venger de la mort de son frère.

Critique (pas de spoilers)

Fast & Furious 7 fait évidemment suite au très bon sixième volet de la saga sorti en mai 2013. Très attendu, notamment à cause/grâce au défunt Paul Walker, et étant un petit adepte des films, je me devais d’aller le voir. De plus, il réalise en ce moment un des meilleurs Box Office (au 12 avril, il s’approche déjà du milliard de dollars de recettes dans le monde). Il faut notamment préciser que le budget du film s’élève à 250 000 000 $. Déjà un gros bénéfique donc.

Directement, je commencerais par dire que le film est bourrée d’action, vraiment ! Je ne me suis pas ennuyer une seule fois, les temps morts sont très courts et le film dure pourtant 2h17min. Malgré tout, ce n’est pas un film sans queue ni tête juste avec des voitures, des flingues, des filles sexy (pour le coup on est bien servi dans cet épisode) et de la musique électronique. Le scénario est bien sûr présent, mais reste toujours assez simple puisqu’il s’agit d’une vengeance, mais pas des moindres.

La venue de Jason Statham dans cet épisode est vraiment spectaculaire (il a réellement tenu a joué le rôle du méchant, Deckard Shaw). Ajoutez à cela Dwayne Johnson et Vin Diesel, deux baraques, l’action sera évidemment de mise.

Le film fait également le lien avec Fast & Furious 3 : Tokyo Drift, mais cependant j’ai été réellement déçu que les scènes japonaises ont été très courtes, je suis clairement rester sur ma faim (cet épisode étant mon préféré). On ne voit que très peu Sean Boswell (interprété par Lucas Black) et il a pourtant une belle histoire également. Dommage sur ce point.

Le film est-il un hommage à Paul Walker ? Oh que oui ! Hormis quelques plans fixés sur Brian O’Conner selon les scènes, il y a un très bel hommage à la fin du film. C’est magnifique et très émouvant comment cela est interprété. Les plus sensibles d’entre vous verseront certainement une petite larme !
Par ailleurs, l’acteur étant décédé en plein tournage, il n’a pas pu tourné toutes les scènes. Ce sont donc ces deux frères (Caleb et Cody Walker) qui ont servis de doublure pour finir les scènes auxquelles Paul n’apparaît pas, après une réécriture du film afin que le personnage de Brian soit légèrement mis en retrait.

Le réalisateur James Wan (c’est son premier et dernier épisode, il a été trop marqué par la mort de Paul) nous a livré un magnifique film qu’il faut absolument allez voir pour compléter la série. Fast & Furious 8 n’a pas été encore officiellement annoncé, mais Universal est très enthousiaste étant donné le succès du septième épisode.

Et une dernière fois…
R.I.P. Paul Walker

paul-walker-fast-and-furious-7


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Slabre 328 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines