Magazine Côté Femmes

Le clan des chanceux

Publié le 13 avril 2015 par Lamallette @Lamallette1
  • Le clan des chanceux

Le clan des chanceux

Par Mélissa Lévesque

Ces jours-ci, plusieurs personnes me disent que je suis chanceuse d’avoir mon blogue, chanceuse d’avoir ma chaîne Youtube, chanceuse d’écrire un roman jeunesse et d’être entourée d’ados pour le faire, chanceuse d’avoir une si belle relation de couple, chanceuse de ci, chanceuse de ça. Je dois avouer que ça me blesse un peu. Je ne suis pas chanceuse. Oh que non. Je travaille tellement fort pour obtenir tout ça. Mais ça, peu de gens le voit réellement.

J’adore ce que je fais. Vraiment. Mais ça ne se fait pas tout seul. Donc ce n’est pas de la chance. C’est plutôt un mélange de passion, de travail acharné, de gros efforts et de temps investi. Et aujourd’hui, j’ai envie de vous montrer tous les efforts que je mets dans ce qui me tient le plus à coeur.

large

Mon couple

Il ne faut pas faire d’efforts pour aimer. Oh que non! Mais il faut faire des efforts pour entretenir notre relation de couple. Si mon couple va si bien, c’est qu’on se parle au lieu de se bouder, c’est qu’on rit de nos bêtises au lieu de se fâcher, c’est qu’on prend du temps chacun de notre côté, plutôt que de se taper sur les nerfs à être toujours ensemble. Ce n’est donc pas de la chance si mon couple fonctionne, c’est plutôt beaucoup d’amour et de volonté.

Mes projets

Un blogue, ça ne s’entretient pas tout seul. Une chaîne Youtube non plus, d’ailleurs. J’y consacre donc beaucoup de temps, que ce soit pour faire des recherches, pour gérer ma merveilleuse équipe de blogueuses, pour planifier mes articles/vidéos, pour filmer, pour rédiger, pour corriger, pour faire du montage, pour mettre en ligne mon contenu, pour continuer à imaginer du contenu original et pertinent, pour gérer les réseaux sociaux, etc, etc. Je ne suis pas à plaindre, je vis vraiment un rêve… Mais je travaille fort pour le réaliser et pour le garder bien vivant.

Mon bonheur

Oui, je suis heureuse. Non, je ne vis pas dans le drame. Mais si vous voulez vraiment ma recette, la voici: positivisme. Y a du positif dans toutes les situations de la vie. Absolument toutes, même les pires. Suffit seulement d’être capable de le voir, de l’accepter et de le vivre.

Même si je me sens hyper choyée de vivre tout ce que je vis, je veux donc que ce soit clair entre vous et moi: le clan des chanceux compte peu de membres. Le clan des travaillants, des passionnés et des déterminés, lui, en compte beaucoup plus!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lamallette 22602 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine