Magazine Bd

Face d’ange (T1)

Publié le 14 avril 2015 par Un_amour_de_bd @un_mour_de_bd

Chronique : « Face d’ange (T1) »

scénario de Koldo, dessin de Angel Unzueta,

Public conseillé : Adultes / Grands adolescents

Style : Polar fantastique
Paru aux éditions Glénat, le 8 avril 2015, 48 pages couleur, 13.90 euros
Share

L’Histoire

Los Angeles 1959. Paul Ares reçoit un coup de fil. Bill, Le procureur général, ami depuis la guerre de Corée et fiancé de son ex-femme, vient lui annoncer la mort de cette dernière. Diane a été retrouvée au matin, la gorge tranchée dans une chambre d’hôtel…
Sur les lieux, les deux hommes en arrivent presque aux mains sans l’intervention d’un détective. La scène de crime est effrayante… Une longue balafre, exécutée après la mort par strangulation, signe le crime. Le même genre que celle que Bill avait faite à une pute en Corée…
Mais le pire reste à venir. La jeune Callie, fille de Diane débarque dans l’hôtel. Son géniteur Paul, qui ne l’a pas revu depuis des années, se charge de la prendre avec lui, contre sa volonté…

Face d’ange (T1)
bouton_amazon

Ce que j’en pense

Ambiance, ambiance… Koldo, spécialiste en théorie de la BD et scénariste de “Chasseurs de Reliques”, s’est associé au jeune dessinateur espagnol Angel Unzueta (“Wolverine”, “Young justice”, “Flash”, “Green Lantern”…) pour réaliser un diptyque très “polar noir”.
Situé à Los Angeles dans les années 50, avec une galerie de portraits qu’on jurerait sorti des romans de James Ellroy (“Le dahlia noir”, “L.A. Confidential”…), Koldo construit une histoire classique et “classieuse”. Le meurtre sordide d’une belle blonde, le traumatisme ancien qui ressurgit, l’amitié mis à mal entre deux hommes bien virils. On a ici les archétypes de ce type de littérature, dont Koldo se joue avec plaisir.
Mais “Face d’ange” n’est pas seulement un hommage au genre. Après avoir exposé les faits et les personnages, il pause momentanément son récit (Paul et sa fille réapprennent à vivre ensemble dans le ranch familial) avant de déraper sur un fantastique horrifique.
Entre “L’exorciste” (film de William Friedkin), “Le sixième sens” (film de Night Shyamalan), “Angel Heart” (film d’Alan Parker) et “L.A. Confidential” (roman de James Ellroy), le mélange est improbable mais pas désagréable.
Très maîtrisé, le glissement abrupt vers le fantastique est assumé et donne sacrément envie d’en savoir plus.. Seul petit bémol : la lecture très (trop ?) rapide donne un gout de “c’est déjà fini ?”

501 FACE D'ANGE T01[BD].indd
Face_ange_T1_P01.jpg
Face_ange_T1_P02.jpg
Face_ange_T1_P03.jpg
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail

Coté dessin, Koldo a fait le bon choix avec Angel Unzueta. Son dessin réaliste et légèrement rétro est d’une grande efficacité (pas vraiment étonnant avec ses réalisations chez DC Comics). Le trait élégant, assez épuré, est soutenu par un encrage bien présent.
Compositions dynamiques, sens du montage, le plaisir de la lecture est bien là. Les couleurs, (assurées par Angel) mettent en valeur de beaux modelages, qui font penser à du “comics” de qualité.
Enfin, une trame (genre impression) complète le dessin et donne un rendu « étonnant » et un peu surrané à l’ensemble.

Face d’ange (T1)
bouton_amazon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Un_amour_de_bd 11957 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines