Magazine Coaching sportif

Marathon de Bordeaux, cap au sud-ouest

Publié le 14 avril 2015 par Emmanuel S. @auxangesetc

Marathon de Bordeaux, cap au sud-ouest

Le marathon de Bordeaux du 18 avril 2015, c'est l'heure vous y êtes, le moment pour moi de vous prodiguer mes précieux derniers conseils. Et je serai aussi là sur la ligne de départ pour vous aider. Je suis persona non grata dans la capitale girondine après ma brouille avec les organisateurs ( Lagardere -clic), l'agence de com' (Bernascom-clic) et Alain Juppé. Je courrai donc déguisé en mec barbu, chauve, avec un grand nez, un maillot rouge et blanc, si vous me reconnaissez chut, soyez discret.

CONSEIL n°1 : relisez tous mes articles précédents, ici sur la présentation de la course (clic), puis là sur la façon d'écrire l'événement (clic) et encore là sur le choix des chaussures ADIDAS BOOST (clic), ici sur les secrets du nom caché de l'épreuve, Nissan électrique marathon Bordeaux métropole (clic), l'alimentation (clic), le parcours (clic) et aussi le coeur qui bat (clic) ou encore les citations pour gagner (clic), enfin l'éloge de l'abandon en ADIDAS BOOST (clic) ou votre record toujours en ADIDAS BOOST (clic) ...

CONSEIL n°2 : massez-vous les tétons avant le départ. Et les aisselles. On ne sait pas comment tout ça va se finir, alors autant se faire du bien avant. Ou plutôt mieux vaut se protéger avant qu'il ne soit trop tard : crème NUK ( clic), sparadrap, graisse de phoque ou préservatif, au choix ou au hasard. Si vous n'avez pas trop de bide grâce à l'effet magique de l'entraînement, optez pour un tee-shirt compressor ou moulant. L'esthétique prime, pas de faute de goût SVP, les photographes sont partout sur le parcours.

CONSEIL n°3 : faites la même chose que le CONSEIL n°2 mais pour vos adducteurs. Sauf si vous courrez en cuissard. Ou en collant DIM.

CONSEIL n°4 : si vous partez pour votre 1 er marathon, prenez RDV chez votre notaire pour lui dicter vos dernières volontés et informez-en votre conjoint(e). Faites-lui l'amour comme si c'était la fin du monde 48h avant la course, pas plus tard, sinon vous risquez de perdre des points de vie à Candy Crush.

CONSEIL n°5 : prenez votre pied, assurez-vous que vos chaussures ne sont pas trop étroites, ni trop serrées, il vous faut au moins une demi-pointure supplémentaire par rapport à vos chaussures de running tranquille sur les quais de Bordeaux le dimanche au marché des Chartrons. Le pied qui gonfle est la mort du marathonien.

CONSEIL n°6 : ne stressez pas si vous ne dormez pas la nuit précédant la course. A partir du 35 ème km vous aurez l'impression de dormir debout de toute façon, en mode somnambule. Dites-vous que c'est appréciable pour éviter de se poser les mauvaises questions au mauvais moment : qu'est-ce que je fous là ? ai-je réglé ma facture de gaz ce mois-ci ? Dieu existe-t-il vraiment ? Alain Juppé remportera-t-il la primaire des républicains ?

CONSEIL n°7: pas de bouffe trop riche les jours précédents la course, du riz, des nouilles, des patates douces, évitez les fibres la journée de samedi, quoique franchement vous devriez facilement trouver un recoin tranquille au fin fond de Talence ou de Pessac vers 23h, dans le noir. Personne ne vous entendra crier.

CONSEIL n°8 : emportez avec vous quelques cartes de visite. On ne sait jamais, sur la ligne d'arrivée ou sur le parcours, il est toujours possible de lier connaissance. C'est incroyable comme l'effort, la transpiration et la douleur rapprochent les gens. En plus vous avez déjà un point commun : vous n'avez rien à faire les samedis soirs à part courir dans la nuit.

CONSEIL n°9 : pensez à vérifier l'état de la pile de votre cardiofréquencemètre et de votre montre. Repérez le bouton éclairage. Parce que oui, le marathon de Bordeaux se court en nocturne. Sauf si vous avez de beaux yeux de chat, le rétroéclairage vous sera utile pour vérifier vos constantes vitales : vitesse instantanée, vitesse moyenne, pulsations cardiaques et découvert bancaire autorisé.

CONSEIL n°10 : N'INGURGITEZ PAS TOUS LES TUBES OVERTSIM'S DU PACK MARATHON sauf si vous êtes actionnaire de la firme. Trop c'est trop le sucre en gel à haute dose file la nausée passé le 35 ème km, et surtout, il vous faut garder un peu de place dans votre estomac si vous voulez avaler un steak frites à L'entrecôte (clic) après l'arrivée.

J'ai tout dit j'ai tout écrit je ne vous ai rien caché. A un moment de votre effort, si vous apercevez une équipe avec le petit Thibaut en joelette, faites-lui signe, encouragez le, prenez lui la main, dites-lui que vous êtes fier de lui, n'ayez pas peur, la différence n'a jamais tué un marathonien. Si vous en doutez regardez l'allure du premier d'entre vous samedi soir, et comparez-la à la vôtre.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Emmanuel S. 893 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte