Magazine Cinéma

Le dahlia bleu

Publié le 14 avril 2015 par Dukefleed
Le dahlia bleuClassicisme du scénario - Avant gardisme des acteurs
1945, un marine revient de la meurtrière bataille du Pacifique avec deux collègues soldats. Il en revient indemne et espère être accueilli à bras ouverts par sa femme après de longs mois d’absence… Mais il va en être autrement ; en son absence, le petit cocon familial avec femme et enfant a volé en éclats. Un meurtre va même être commis ; et le pauvre homme est le coupable tout désigné par avance.Meurtre, personnages hauts en couleur, rebondissement final, couple magnifique à la « Bogard/Baccal », tension assez constante ; tous les éléments du grand classique film noir US sont bien là. Bon, il faut avouer que le roman inachevé de Raymond Chandler offre un scénario très moyen et artificiellement alambiqué. C’est surtout le jeu très avant gardiste pour un film des 40’s d’Alan Ladd et des deux actrices qui fait la différence avec la production moyenne de l’époque. La femme d’Alan Ladd offre aussi une composition époustouflante. Il traite aussi du difficile retour des militaires au pays ; sujet traité très fréquemment par le cinéma US quelques décennies plus tard. J’ai aussi bien aimé les 45 premières minutes et la mise en place de l’histoire ; dommage que Marshall ne sache pas de dépêtrer de son histoire dans la seconde moitié.A voir pour les amateurs de film noir US 
Sorti en 1946

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dukefleed 11 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine