Magazine Entreprendre

88 000 euros !

Publié le 01 juin 2008 par Christophe Le Vaillant @mceogroup
On trouve toujours quelque chose à picorer dans « Courrier des cadres » !
« Le salaire médian d’un responsable de la communication interne est de 64 000 euros par an avec un minimum de 37 000 euros et un maximum de 125 000 euros ».
Oui, vous avez bien lu !
Allez… je fais le calcul avec vous… comme à l’école… 125 000 – 37 000 = 88 000 euros d’écart.
L’écart est d’autant plus énorme que ces chiffres concernent principalement les grandes entreprises.
88 000 euros… je vous entends ronchonner… mais je ne vous mens pas, lisez l’article, page 43. Vous apprendrez que c’est dans l’industrie pharmaceutique qu’il fait bon vivre quand on a des responsabilités dans la communication. Normal, jamais la consommation de Zoloft, Lexomyl, ou autres n’a été aussi élevée dans les entreprises ; les communicants de cette industrie sont donc bien placés pour récupérer les fruits de ce que les autres prennent ailleurs !!
Mais revenons à ces 88 000 euros ! J’en reste coi, sans voix. 88 000 euros de différence ! Quand je pense qu’il parait que dans la communication interne les gens sont trop payés ! Si vous avez 88 000 euros d’écart dans un même segment de métier, dans un même segment d’entreprises, imaginez les salaires des personnes qui sont dans les services de communication interne. Ce ne sont pas des nantis. Vous me direz c’est pas grave, c’est de la comm’… et en plus de la communication interne ! Mais enfin, chères communicantes internes, chers communicants internes de tous les pays, et notamment les français, unissez-vous !!! Révoltez-vous ! Je le dis d’autant plus que je ne suis plus responsable de communication interne dans une grande entreprise… d’ailleurs à 42 ans, je me demande combien je gagnerais si j’étais resté dans mon ancienne boîte ? Je dis ça alors que franchement, je m’en fiche !!!!
Non, ce qui m’amuse le plus, c’est de vous raconter deux petites choses qui vous prouveront, une fois de plus de l’utilité de la communication interne dans les entreprises (deux arguments supplémentaires pour demander une augmentation ; message pour celles et ceux qui sont proches des 37 000 euros !).
1° Lors d’une réunion récente avec un parterre de collaborateurs qui ne font pas profession de communicants, mais qui sont appelés à en faire davantage dans leur environnement professionnel, un des participants en fin de journée, lors d’un tour de table a dit (en gros) « Je me suis rendu compte ce jour combien la communication est un métier, et maintenant quand je recevrai le journal de l’entreprise où quand je recueillerai de l’information pour notre réseau de communication, je penserai à tout le travail qu’il y a encore à faire ». J’ai trouvé cette remarque très enthousiasmante pour notre métier. Effectivement, il y a des techniques, des choses à connaître : la comm’ interne ça ne s’improvise pas. Ce que j’écris ce n’est pas un poncif. Il faut parfois encore et toujours dans les boîtes justifier de ce que rapporte la comm’interne, c’est justement le point 2 !
2° Dans les années 1990, au deuxième millénaire, il existait dans la sidérurgie française une société qui fabriquait de l’acier plat au carbone. A cette époque, cette société connut des difficultés financières importantes avec des conséquences sur l’emploi.
Et bien, malgré tout, la Direction de cette société a toujours cru en l’importance de bien communiquer en interne en se donnant les moyens de son ambition en associant tous les acteurs de l’entreprise. Résultats ? Un redressement spectaculaire ! La communication interne au sens large du terme à fait son œuvre.
Plus une situation est difficile, plus le management doit investir dans la communication interne. Je sais, ce n’est pas très agréable à entendre, quand on est patron, mais bon c’est une réalité… Investir dans tous les sens du terme.
La communication interne, c’est d’abord un centre de profits. C’est une marotte chez moi, c’est même une obsession. Allez dire à vos patrons que votre fonction de communication interne est un centre de profits, et vous verrez… votre rémunération augmentera plus vite que l’inflation !
88 000 euros… 88 000 euros… 88 000 euros…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophe Le Vaillant 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte