Magazine Humeur

Les services gouvernementaux sont pourris

Publié le 01 juin 2008 par Magazinenagg
Je ne réussis toujours pas à m’expliquer le phénomène suivant : les monopoles publics fournissent des services pourris aux citoyens, mais les citoyens font davantage confiance aux administrations publiques qu’à l’entreprise privée!
Le Protecteur du citoyen Raymonde Saint-Germain, a présenté le 38e rapport annuel de l'institution à l'Assemblée nationale. Ce rapport fait état de plus de 21 000 demandes de services reçues en 2007-2008 et contient vingt-quatre recommandations officielles à diverses instances de l'administration publique et du réseau de la santé et des services sociaux.
«Mon équipe et moi constatons trop souvent que le non-respect des droits des citoyens prend diverses formes : délais déraisonnables dans l'obtention de services, application inutilement stricte de certaines règles et procédures, complexité exagérée de processus et directives, absence d'informations appropriées, iniquités procédurales, décisions non motivées, voire illégales dans certains cas, manque de coordination et d'harmonisation entre les services».
Dans la même semaine, les répondants au sondage, effectué par Nanos Research pour le compte du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), ont été invités à dire en qui, de leur administration municipale et ses employés ou d'une entreprise privée, ils auraient le plus confiance pour fournir neuf services publics.
Une majorité de Canadiens ont dit faire davantage confiance à leur administration municipale pour chacun des neuf services publics : traitement des égouts (75,8 %), traitement et distribution de l'eau potable (75,5 %), services sociaux et communautaires (75,1 %), entretien des parcs (69,4 %), transports en commun (68,6 %), entretien de la voirie (64,7 %), collecte des ordures et recyclage (64,6%), installations de loisirs comme les patinoires et les piscines (64,5 %) et production et distribution de l'électricité (60,6 %).
73,7 % des Canadiens croient que les municipalités, et non des entreprises à but lucratif, devraient offrir et gérer les services publics municipaux.

Je me demande jusqu’à quel point le préjugé favorable que les citoyens entretiennent envers les administrations publiques est le résultat du lavage de cerveau imposé aux enfants depuis le CPE jusqu’à l’université?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Magazinenagg 539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte