Magazine Accessoires

Les débuts de Bijoux Bijoux…

Publié le 01 juin 2008 par Emanuelle Duchesne

Après m’être fait demandé comment le projet Bijoux Bijoux a débuté, je me suis dis que ce pourrait être intéressant de parler de mon parcours.

En fait, je suis originaire des Cantons de l’est, au Québec, plus précisément de Cowansville. Au secondaire, j’ai fait beaucoup de théâtre et j’ai voulu poursuivre mes études dans le domaine. J’ai donc fait 2 ans au Cégep de St-Hyacinthe en exploration théâtrale. Par la suite, j’ai voulu me réorienter pour aller dans un domaine moins difficile. Aimant la spontanéité et la douceur des enfants, le métier d’éducatrice en garderie (équivalent à la crèche en France) m’a intéressé. J’ai beaucoup aimé mes 2 années de travail en garderie, je me suis laissée aller dans cet univers imaginaire des enfants. Je m’en ennuie encore dès fois…

J’ai ensuite décidé de changer de domaine (encore…!;-)), je n’aimais pas vraiment la routine, et je voulais connaître le milieu de la télévision et du cinéma. Je me disais “C’est maintenant ou jamais!”. Je suis donc allée étudier dans une école privée pendant un an intensif. Après mes études, je suis tombée malade. J’ai fait une grosse mononucléose qui a tout remis en question. Quand tu perds l’énergie de te lever chaque matin, même l’énergie pour fonctionner toute une journée, tu te rends compte à quel point la santé est précieuse! C’est spécial, car souvent je parle avec des gens qui sont partis en affaire, et que le déclic a été un problème de santé qui a bouleversé leurs vies.

Bref, c’est à cause de cela que j’ai commencé à confectionner des bijoux. Je voulais pouvoir faire mon propre horaire, donc aller à mon rythme. À ce moment que mon copain entre dans l’histoire. Pascal, ayant sa propre compagnie de conception web (Chocolat Média) depuis plusieurs années, m’a aidé dans la réalisation du projet Bijoux Bijoux. Il est le responsable du design, de tout ce qui touche le commerce électronique. Au tout début le site ressemblait à cela:

600_300.jpg

bijou003-01.jpg

Nous testions le marché, essayons des trucs, sur fond noir, ce qui était complètement différent. J’ai vite réalisé que cette technique ne fonctionnait pas, tant pour la prise de photo qui était vraiment complexe, tant pour le côté pratique (envoi de photos pour les magazines qui est standard sur fond blanc, retouche complexe, etc.). En décidant de changer, il fallait reprendre tout l’inventaire en photo, repenser à un design, soit recommencer à zéro, enfin presque… Nous nous sommes dit “On fait le projet jusqu’au bout, ou nous laissons tomber.”

En janvier 2007, la version sur fond blanc était en ligne. Nous avions à l’époque autour de 5 collections. L’année a passé, nous avons eu un bel article dans le Journal Le Soleil de Québec qui nous a aidé. D’autres articles ont ensuite suivi dans différents médias. Nous avons aussi beaucoup travaillé sur le référencement, pour que le site ressorte sur les engins de recherche. Nous avons fait des correctifs sur la navigation selon le “feedback” de nos clientes ( Vos commentaires sont précieux, surtout dans un contexte virtuel comme Internet ). Et nous voilà aujourd’hui avec une quinzaine de collections, des filles du coin, des filles plus loin que j’ai découvert de différentes façons. Étant moi-même créatrice, j’ai rencontré des filles du milieu en boutique, ou sur Internet. Mon but étant d’offrir une diversité sur le site, pour que toutes puissent y trouver son compte. Le service de bijou personnalisé s’est aussi développé, nous pouvons maintenant répondre à pratiquement toutes les demandes. Je m’occupe de ce service, ainsi que de la gestion des collections, de mes bijoux, de la prise de photo. En résumé, je ne m’ennuie pas!!!

Nous sommes maintenant rendues à une étape d’expansion. Je vais d’ailleurs rencontrer une conseillère afin de me guider à ce niveau. Notre marché étant le Québec (Canada), et la France, je dois évaluer toutes les possibilité pour faire connaître le site d’une manière assez large. Nous allons, mon copain et moi, à Paris en septembre, assister à un Salon sur le e-commerce. C’est très stimulant de partir son projet et de le mener à terme. Il faut recherche sans cesse des solutions à de nouveaux problèmes, des idées pour réinventer, pour se démarquer.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emanuelle Duchesne 101 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte