Magazine France

la mort de la culture en France, c’est aussi celle de notre démocratie.

Publié le 23 avril 2015 par Gédécé @lesechogaucho

la mort de la culture en France, c'est aussi celle de notre démocratie.

la mort de la culture en France, c’est aussi celle de notre démocratie.Il n'est pas inutile de dire et de répéter inlassablement combien l'éducation, la culture et l'information ont un poids important pour lutter contre toutes les formes d'obscurantisme à l'œuvre dans notre vie quotidienne, que ce soit sur le plan politique, économique ou social. Pourtant, dans le même temps où des forces politiques, terroristes, et religieuses extrémistes rétrogrades se servent du manque de substrat du terreau culturel, éducatif et informationnel de nos concitoyens pour les subvertir et les asservir, l'Etat et les collectivités locales et territoriales ne trouvent rien de plus intelligent que de diminuer les subventions culturelles et associatives. Alors que c'est bien plus sûrement l'inverse qu'il faudrait faire, plutôt que d'investir exponentiellement et en pure perte dans des caméras de surveillance, pour seul exemple concret qui tue par son ridicule.... Et ces mêmes feront ensuite mine de se plaindre de tel ou tel acte dont la plus évidente source est la désespérance sociale et le manque de repères éducatifs et moraux... Belle hypocrisie ! S'ils étaient un peu plus profonds que la seule immédiateté qui semble régner en maître(sse) dans notre civilisation, ils prendraient bien davantage en compte l'importance de la culture et de l'éducation comme facteurs et outils de lutte contre la violence et les discours extrémistes, et cela dans la durée. Car non, pour moi et bien d 'autres, la culture n'est pas qu'un gadget pour bobos oisifs. La preuve en est que même les plus idiots de nos élus, j'ai nommé ceux du FN, ne trouvent rien de mieux à faire dès qu'ils sont élus que de supprimer les subventions aux associations culturelles et humanitaires qui contrarient leurs plans... C'est d 'ailleurs pourquoi j'ai toujours milité personnellement pour l'accès à la culture pour tous. Pour prendre conscience de l'ampleur du désastre culturel en cours aujourd'hui en France, la cartographie publiée par Le Télégramme nous informe utilement. Elle recense les festivals, structures et associations supprimés/annulés depuis mars 2014. Chez moi, l'exemple le plus illustratif est celui de la disparition du Totem, à Maxéville, qui me révolte. Notre beau pays était autrefois réputé justement pour sa culture dans le monde entier.. Qu'en est-il aujourd'hui ? La culture vivante est-elle en danger ? Allez donc faire un tour par ici pour vous faire une idée...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 130147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte