Magazine

De la subtilité à l'Elysée : on ne nous dit pas tout !!!

Publié le 01 juin 2008 par Jihelpe
1 juin 2008
Une nouvelle qui va en étonner plus d'un. Jean François Copé a dit, dans une interview au Journal Du Dimanche
"Nos relations sont beaucoup plus subtiles que certains le prétendent."
Et il parlait de Notre Président, Sa Proéminence.
C'est quand même une première, je n'avais jamais entendu quelqu'un oser accoler le nom de Nicolas Sarkozy à la notion de "Subtile"Où Jean François Coppé se rattrape en montrant la mesure de la subtilité présidentielle...
Photo : Le JDD / Reuters
Pendant ce temps au PS... le foutage de gueule continue...
Laurent Baumel un des proches de DSK a une opinion très tranchée sur la question européenne et les positions à l'intérieur du PS :
"la question européenne était un faux désaccord. Le non des fabiusiens était un positionnement tactique en vue de la présidentielle. Aujourd'hui, nous pourrions tout à fait écrire un texte commun sur l'Europe" nous dit-il sérieusement et l'air soulagé...
En dehors du fait que peu de gens étaient dupes sur le positionnement de Laurent Fabius qui, jusqu'à son "non" à l'Europe, faisait plutôt partie de la frange droite du Parti Socialiste, il méprise complètement les militants qui ont voté "non" par conviction...
De la part d'un proche de Strauss Khan, cela ne surprend pas non plus...
La phrase comique du jour (même si elle ne fait pas rire) est décernée à Brice Hortefeux qui nous déclare qu'en politique il n'y a pas cinquante attitudes possibles, il n'y en a que deux :
«l'immobilisme, qui ne résout rien et le mouvement qui seul est en mesure de préserver le mode de vie qui est le nôtre et pouvoir le transmettre à nos enfants».
Cela nous révèle deux choses :
- D'une part que l'immobilisme, qui est de gauche -bien sur- c'est de vouloir aller de l'avant dans le sens des acquis sociaux, même si beaucoup de choses doivent être réaménagées, adaptées...
Et le mouvement -qui est l'UMP et notre GPS- qui est le retour au 48 heures de travail hebdomadaire, à la déréglementation du travail, aux pleins pouvoirs du patron, à la flexibilité totale...

(On ne peut toute fois pas nier que retourner en arrière c'est du mouvement)
- d'autre part que pour monsieur Brice Hortefeux -comme pour beaucoup de crânes d'œufs de L'UMP, le monde se divise en deux parties : Le mouvement / L'immobilisme
La droite / La gauche

Le blanc / Le noir

Le bien / Le mal

Surtout, ne lui enlevons pas ses illusions ! Ne lui expliquons pas que la vie est plus complexe, qu'entre le blanc et le noir il y a une foultitude de nuances...
Il est des gens qui ne pourraient survivre à la nuance et au doute...
Monsieur Hortefeux en fait partie...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jihelpe 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte