Magazine Asie

Il n'y a plus de beurre sur les sushi

Publié le 02 juin 2008 par Thomas Bertrand

Où est passé le beurre au Japon ?

Vous l'avez peut-être lu ou entendu ou même vécu: le Japon fait face à une pénurie de beurre. Ce n'est peut-être pas la fin des haricots, surtout dans un pays qui où le sandwich traditionnel n'est pas au jambon-beurre mais au proc frit, mais tout de même ! Qu'est-ce que je vais mettre sous ma confiture et mon Nutella ??

Pas de beurre = pas de lait ?

Nyunyu
Explication première de cette pénurie de beurre, la baisse de la production de lait au Japon. Ok, c'est acceptable comme explication et les esprits dorés à la margarine se satisferont de cette explication. Quand on creuse un peu pour savoir pourquoi la production de lait a baisser on apprend que:
Depuis 2006, les Japonais consomment moins de lait et là encore, on aimerai bien encore savoir pourquoi. Voici ce que l'on peut trouver en croisant les différents articles parus sur le sujet:
-Qui dit baisse de natalité, dit moins de petits enfants qui reçoivent leur pack de lait quand ils vont à l'école.

-Une campagne médiatique, suite à la sortie d'un livre en 2005, aurait accusé le lait d'être mauvais pour la santé. Heureusement, un groupe de scientifiques, des gens sérieux donc, ont démenti. Cette image négative du lait n'est pas nouvelle et il doit

66645_c450
bien exister un livre de la sorte en France. Mais le résultat est que le nombre de téléspectateurs devenus allergiques au lait, parce qu'ils regardent trop la télévision, est en augmentation.

Cette demande en baisse fut couplée à une surproduction exceptionnelle en 2006 et tous les moyens étaient bons pour utiliser ce lait nippon (c'est moins sexy si je disais «pour utiliser ce lait écrémé en poudre»). On a donc inventé la bière au lait (ça n'a pas fonctionné) ou récemment, des cup noodle seafood au lait: on imagine que ce produit à 150 yen doit utiliser du lait en poudre qui avait été précieusement congelé il y a 2 ans. Hummm !

Donc, un nouvel élément apparaît: il y a 2 ans, il y avait une surproduction, donc une baisse des coûts. S'en est suivi en faillite pour beaucoup de producteurs. La consommation de lait n'est pas repartie à la hausse, contrairement aux demandes en beurre et en fromage. Tout cela était connu et prévu comme on peut le lire sur un rapport de janvier 2008 concernant les produits laitiers au Japon par une agence américaine:

Butter

000f0557
Et pour être complet sur le sujet, je vous conseille de lire l'article en anglais sur Global Voices où la parole d'un producteur japonais est retranscrite. Et pour faire dans la synthèse après ces recherches, ont peut également ajouter à toutes ces raisons que:

-Le marché de la viande se portant bien, celui du lait moins bien, beaucoup de vaches ont été abattues ces 2 dernières années. Cela permettait donc d'augmenter ces revenus alors qu'il y avait une surproduction.
-En faisant du beurre, on se retrouve avec du lait écrémé qui se vend difficilement. Autant vendre son lait.

On pourrait alors faire son beurre soi-même, mais difficile de trouver dans la «vraie» crème au Japon. Reste alors du beurre de baratte venu de France et vendu à 2990 yen le pot de 100 grammes au super marché du coin...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thomas Bertrand 461 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog