Magazine Santé

GROSSESSE: Lait bio, carence en iode et QI de l'enfant – Food Chemistry

Publié le 02 mai 2015 par Santelog @santelog

GROSSESSE: Lait bio, carence en iode et QI de l'enfant – Food ChemistryPourquoi boire du lait bio pendant la grossesse pourrait-il avoir un impact négatif sur le développement cognitif d’un enfant ? Le lait est l’une des principales sources naturelle d’iode et nécessaire au bon développement cérébral de l’enfant. Ces chercheurs ont regardé si la consommation de lait bio, qui contient environ un tiers d’iode de moins que le lait standard pouvait avoir un impact sur le Q.I. de l’enfant à naître. Réponses dans la revue Food Chemistry.

L’iode est un élément clé pour la fabrication des hormones libérées par la glande thyroïde. Ces hormones sont importantes pour le développement du cerveau et la moelle épinière du fœtus. L’iode est donc important durant la grossesse, une carence en iode pouvant entraîner des retards dans le développement cérébral de l’enfant. Ce besoin qui augmente au fil de la grossesse peut être comblé par certains aliments comme bien évidemment les fruits de mer, mais également les œufs ou encore le lait ou les produits laitiers. L’apport recommandé (pour les adultes) est de 0.14mg par jour, sans augmentation particulière durant la grossesse ou l’allaitement. Les chercheurs se sont donc posé la question de l’impact d’une consommation maternelle de lait bio durant la grossesse, un peu moins riche en iode, sur le développement cognitif de l’enfant.

 

Les chercheurs de l’Université de Reading ont donc comparé 22 échantillons de laits achetés dans 2 supermarché puis, après analyse, ont estimé que le lait biologique contient environ un tiers d’iode en moins que le lait standard (entier, demi-écrémé et écrémé). Une moindre concentration, indépendante de la teneur en matières grasses. Cependant, les auteurs précisent qu’un grand verre de lait biologique (346ml) suffit à fournir l’apport en iode quotidien recommandé.

Lors d’une seconde étude, ils ont racheté dans 4 supermarchés, 60 échantillons de laits soit normal demi-écrémé, soit bio demi-écrémé, soit de marque bio demi-écrémé, soit UHT demi-écrémé, ou normal et entier. Les concentrations de graisse, de protéines, de lactose et d’iode ont été mesurées.

·   Dans la première étude, l’analyse n’identifie aucune différence entre lait standard et bio sur les graisses, protéines et lactose mais relève une concentration d’iode réduite dans le lait biologique d’environ un tiers.

·   La seconde étude confirme cette moindre concentration d’iode dans le lait bio, dans les mêmes proportions. Cette constatation vaut également pour le lait UHT, également plus faible en iode.

Les auteurs concluent qu’opter pour du lait bio durant la grossesse augmente le risque de carence en iode. Cependant, l’étude ne tient pas compte des autres sources d’iode dans l’alimentation. Enfin, si l’iode est absolument nécessaire pour un bon développement du cerveau et du système nerveux du bébé, l’étude ne poursuit pas jusqu’à valider les effets sur la santé cognitive de l’enfant.

Ainsi, si l’on ne peut conclure que le choix d’un lait bio durant la grossesse entraîne des effets néfastes sur le développement cognitif de l’enfant, on ne peut non plus conclure –selon les dernières études publiées- à des avantages évidents des aliments biologiques pour la santé.

Source: Food Chemistry January 24 2015doi:10.1016/j.foodchem.2015.01.091 Effect of milk type and processing on iodine concentration of organic and conventional winter milk at retail: Implications for nutrition

GROSSESSE: Lait bio, carence en iode et QI de l'enfant – Food Chemistry
Lire aussi:NUTRITION: Manger BIO, le bénéfice santé reste à prouver -


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine