Magazine Science & vie

Le Pouvoir de l 'Imaginaire ( 395)

Publié le 03 mai 2015 par 000111aaa

Je vais vous proposer de reprendre le dialogue sur l’avenir d’une quelconque particule matérielle , non radioactive , bien évidemment….. ET pour cela je cite a nouveau ma base de départ (  citation du «  LE POUVOIR DE L’IMAGINAIRE » , N° 393)

------------------------------------------------------------------------------------------

« 2 :Puisque ce sont les propositions  d’EINSTEIN /NEWTON /HIGGS   qui les régissent , que deviennent les particules  douées d’une  « masse » ?

-« Tu veux dire   PAPY  comment  ces «  choses » là disparaissent   ( dans un temps indéfini et de très longue durée) ?

-« Non  , je ne parle pas de les ramener au néant  PIERRE !Rappelle-toi DIDEROT ( Le rêve de  D’Alembert) « Rien  ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme''

-----------------------------------------------------------------------------------------

-« Je  ne voudrais   PAPY que nous retombions sur un questionnement uniquement  métaphysique .Penses-tu que ce soit possible ?

-«  Oui  pour commencer, PIERRE ……Il suffit de se cantonner  d’abord à l’observation  banale  de l’évolution de l’univers où nous vivons …. Mais  si  le sens commun  nous enseigne que le monde est grand, plat et immobile, tu sais  en vérité que  la Terre est petite, ronde et tourne sur elle-même ….De plus différentes expériences menées tout au long de ces derniers siècles  ont montré que l'Univers se comportait  d'une façon très différente  de  l'expérience ordinaire, sur des échelles de longueur très petites ou très grandes, et sur des échelles de vitesse et d'énergie très élevées   ….Ces « manips  diverses et variées »( !) nous indiquent même que la géométrie locale de l'espace est modifiée par la gravité. C'est-à-dire qu'à proximité d'un objet très lourd, comme par exemple une étoile, la distance entre deux objets ou le plus court chemin entre eux peuvent se modifier. Il est donc naturel de se demander si l'Univers peut avoir une géométrie locale (une courbure locale, mais partout pareille) ou globale (une topologie) sur les très grandes échelles dépassant les galaxies  et  qui soit différente de celle que nous attendons .  …..  

 Tout cela me conduira donc  à te proposer pour la nième fois  la solution du MODELE STANDARD DES PARTICULES avec celui de la COSMOLOGIE ….. Puis  à terminer  par les destinées des modèles non standard, notamment le modèle dual  d’OSCAR ..Mais je crains qu’à la fin  une discussion  métaphysique  pointe le bout de son nez !

-« On verra ! Réponds donc à la question  brutale :Comment « vieillit » l univers matériel  ou «  massique »( non radioactif) ?Disparait il  sous forme d’énergie ou autrement ?

-« DIDEROT a répondu bien mieux que je ne saurais le faire .Les fantômes de la matière   ne sont pas visibles en  PHYSIQUE   élémentaire PIERRE  !Et actuellement  il faut faire appel a des méthodes expérimentales   très complexes  pour  pouvoir essayer  de tirer  des conclusions   sur le sujet   de la destinée de l’Univers   . Expliquons d’ abord  que la description de l'EVOLUTION DE  L’UNIVERS ,  inclue  celle  de la matière  et des formes de l’énergie  reconnues jusqu’ ici ….Par conséquent  elle  se fait par le choix  d'un modèle cosmologique…S i l on désire rester dans un consensus avec  une certaine majorité de physiciens  que je qualifierais de « néo-académiques » , il faut donc en  passer par  le biais de la théorie de la Relativité générale puisque celle-ci prétend   décrire   l'évolution d'un univers homogène et isotrope, par les équations de Friedmann…..

-« Et celles-ci , seront-elles capables ,PAPY , de nous dire  à quel cimetière  notre  Univers  sera finalement conduit ?????

-«  Non PIERRE  , si tant est qu’ il le soit , d’ailleurs !  Car  la difficulté est ensuite de devoir y  préciser   la forme géométrique de l'espace-temps ! Si la courbure spatiale est nulle, l'espace correspond à l'espace euclidien….Si elle est positive, l'espace est  sphérique …. Si la courbure spatiale est négative, l'espace est  hyperbolique…..Et…..

-« Et sait-on   ce qu’est réellement cette courbure spatiale ?Et comment la définis –tu d’abord  PAPY ??

-« Pour te répondre pédagogiquement   PIERRE  , il va me falloir te parler de deux concepts importants : densité d'énergie  ρ et  densité critique  ρc   …… Car la courbure spatiale dépendra de leur valeur …….Tout dépend de ce que tu supposes pouvoir  composer ton univers  ( leptons ou  « gaz » de photons ou matière baryonique  ou   poussières ou   des mélanges ou  enfin d’autres choses plus exotiques et mal connues comme la matière noire et l’énergie noire  etc.   …).Or dans le modèle  fourni par les équations de FRIEDMANN/ (FLRW ,homogène et isotrope) le taux d’expansion de l’espace- temps intervient ….et la densité d'énergie totale actuelle de l'univers  en dépend …. La donnée des valeurs absolues des densités d'énergie n'est pas très intéressante en  soi  ….. Ce qui  est important   c’est leur  rapport (Ω =ρ/ρ)à une quantité homogène  , celle que l'on appelle densité critique……La densité critique, exprimée en masse volumique, est donnée   dans le système international d'unités,  sous forme d’une  unité  qui est le kilogramme par mètre cube (kg/m3.).Mais alors attention ! il n'y a pas de relation directe entre les valeurs relatives entre densité critique et densité d'énergie, et l'issue de l'expansion de l'univers…Et bien entendu tous ceux qui nient cette expansion de l’espace-temps  envoient ces calculs a la corbeille !

-« J’aimerais bien que tu me dises PAPY   ce que les récents résultats astronomiques , ou autres , pensent de tout cela …. !

-« Ne t’ impatiente pas PIERRE : j’ y arrive …Avec tout ce que tu te crois obligé de   fourrer  et composer ton univers  et ce modèle  EINSTEIN/FRIEDMANN /DE SITTER  /ETC  tu peux aboutir à ces photos d’une évolution théorique possible  que j’ai déjà  données 1000 fois !

Capture.PNG modeles d univers einstein.PNG

Pour ce qui concerne   la  géométrie locale (courbure) ou  la géométrie locale (courbure) de l'espace-temps   nous n’ en avons toujours pas une certitude …….. Actuellement, les données les plus précises sont celles qui ont été fournies par notre  satellite européen  Planck en 2013. La courbure spatiale de l'univers est déterminée en analysant les anisotropies du fond diffus cosmologiqueD'après ces mesures, il y a 95% de chances pour que :-0.0029 < 1-Ω< +0.0008

On ne sait donc toujours pas si l'univers a une courbure  faiblement positive,  faiblement négative ou nulle. Cependant on peut affirmer que le rayon de l'univers est supérieur à 19 fois le rayon de Hubble si la courbure de l'univers est positive et supérieur à 33 fois le rayon de Hubble si la courbure de l'univers est négative

-C est pas très encourageant !

-«   TU TE TROMPES !  REGARDE A QUEL POINT CES PHOTOS TE MONTRENT LES PROGRES DES APPAREILLAGES !

Capture.PNG COMPARAISON SATELLITES.PNG

 A suivre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine