Magazine Bd

Astrid Bromure (T1) Comment dézinguer la petite souris ?

Publié le 04 mai 2015 par Un_amour_de_bd @un_mour_de_bd

Chronique : « Astride Bromure (T1) »

Scénario et dessin de Fabrice Parme

Public conseillé : Tout public

Style : humoristique
Paru aux éditions Rue de Sèvres, le 15 avril 2015, 40 pages, 10.50 euros
Share

L’Histoire

Astrid Bromure est un petite fille très riche, vivant dans un immeuble Newyorkais hyper-bourgeois, hyper-haut et hyper-chic. Entouré de son chien Fitzgerald, son chat Gatsby, son majordome Benchley (très classe) et Madame Dottie, sa cuisinière, la petite peste… s’ennuie sec. Il faut dire que ses chers parents sont partis il y a trois heures…
Pour tuer le temps, elle organise toutes sortes de bêtises qui interfèrent dans les activités de ses serviteurs.
Enfin, une nouveauté casse la routine ! Astrid sent dans sa bouche une dent qui bouge. Énervée par la légende de la petite sourie, Astrid décide de lui tendre un piège pour la dézinguer une fois pour toute… si jamais elle existe…

Ce que j’en pense

L’auteur de la “famille Pirate” et de “Le roi catastrophe” passe chez “Rue de Sèvres” pour une nouvelle série jeunesse.
Il nous offre un premier tome décalé et comique, à l’esthétique radicale.
Centrée sur une petite héroïne très riche et très peste, mais attachante néanmoins (ah, ben oui, elle a du caractère, la petiote), il trouve l’accord parfait entre son récit déjanté et un graphisme aux teintes “sucrées”. Son dessin, sous influence des dessins animés “Hanna Barbera” des années 60, est une pure merveille un peu désuète. Lignes épurées, intérieurs art-déco, perspectives forcées et couleurs pastels, tout y est !

Autant dans le graphisme, que dans l’intrigue (Astrid réussira t-elle à capturer la petite souris ?) cet épisode m’a fait penser à un “Tom & Jerry” de la grande époque. Avec les pièges alambiqués, les trous dans les plinthes hémisphériques et la traque qui s’en suit, les parallèles semblent évidents. Et pourtant, l’inspiration s’arrête là.

astridsouris-P01-2.jpg
astridsouris-P02-2.jpg
astridsouris-P03-2.jpg
astridsouris-P04-2.jpg
Couv_Astrid_Bromure.jpg
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail

Sa petite héroïne maligne et capricieuse ne se lance pas dans des courses-poursuites sans fin, avec cassage de gueule au passage. Avec elle, c‘est plutôt une version “textuelle” et “érudite”. Très à l’aise dans les dialogues, Fabrice s’en donne à coeur joie pour faire parler ce petit monde. Jouant même sur les typos (en hauteur ou en panoramique), il charge ses dessins (un peu trop à mon goût) d’une multitude de phylactères (de bulles quoi), qui appesantissent un peu l’ensemble.

A part ce “petit défaut”, l’ensemble est un bonbon sucré, gentiment désuet et “complètement barré”, à mettre entre toutes les mains. Cette aventure dynamique et réjouissante ravira aussi bien les jeunes lecteurs que leurs parents.

Astrid Bromure (T1) Comment dézinguer la petite souris ?
bouton_amazon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Un_amour_de_bd 11854 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines