Magazine Afrique

Troisième mandat: la recette

Publié le 04 mai 2015 par Gaylussac

le troisième mandat est un met particulièrement prisé par les maîtres de certains palais présidentiels africains.

Ci après quelques ingrédients d’une recette recommandée par un chef étoilé à ses homologues confrontés à la question de la limitation des mandats:

1° laisser mariner l’opinion publique

commons wikimedia

commons wikimedia

La décision de se représenter à la future élection présidentielle doit être rendue publique le plus tardivement possible. Il serait mieux de le faire quelques mois ou quelques semaines avant le terme du mandat en cours. Cela a l’avantage de prendre tout le monde de cours bien que certains indices laissaient à penser que vous prendriez pareille décision.

Quand vos adversaires auront été surpris de vous voir vous lancer ainsi dans la course au trône, il serait trop tard pour eux d’organiser la riposte.

2° semer les graines de la confusion

commons wikimedia

commons wikimedia

la constitution étant une loi, elle reste sujette à des interprétations diverses et variées. La fameuse question de la limitation des mandats présidentiels peut être interprétée en long et en large. Si la loi dit que l’on a droit à un mandat de 5 ans renouvelables une fois, il ya lieu d’apporter les précisions suivantes:

-le président reste en fonction jusqu’à l’élection de son successeur.

-le renvoi aux calendes grecques de la dite élection n’engage pas le gouvernement. Cela est de la responsabilité de la commission électorale indépendante.

3°Redécouper le gâteau

pixabay.com

pixabay.com

Vous avez en dessous de vous des pauvres gens qui attendent depuis si longtemps leurs tours de pouvoir se servir.

Qu’arriverait-il si vous leur annoncer qu’il y aurait désormais autour du mangeoire autant de chaises que de prétendants au grand festin? Leur cible ne serait plus vous. Chacun voudra être sûr d’obtenir un siège. C’est bien mieux de devenir tout de suite gouverneur d’une provincette que d’attendre 10 ans pour être gouverneur d’une province ayant la taille de la France.

Vive la création des nouvelles provinces. Vive la formation d’un gouvernement pléthorique à 150 ministère et 250 secrétariat d’État.

Note importante: Nous déclinons toute responsabilité pour ce qui serait advenu de la personne qui aura essayé de concocter cette recette.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gaylussac 891 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte