Magazine Beauté

Un an et demi sans shampooing : le bilan. #No Poo

Publié le 04 mai 2015 par Eclectikgirl

no-poo

Oui, 1 an et demi que mon scalp n’a pas été en contact avec du shampooing :

Durant 547 jours, j’ai expérimenté pas mal de chose mais c’est seulement après le « mois sans rien » de février 2014 que j’ai réellement pu espacer les lavages.
J’étais passé à seulement 2 lavages par mois : le henné colorant et un bicarbonate/rinçage vinaigre dilué.
Entre les deux : des shampooing sec au rhassoul et des water only et des rinçages aux plantes.

En août, j’ai malheureusement dû casser cette routine pour cause de : coiffeur (j’avais amené un shamp bio, quand même), mariage d’un proche (et donc 2 no poo dans la même semaine).
Ces trois lavages successifs sur un laps de temps réduit ont fait que mon cuir chevelu s’est remis à produire du sébum en excès, et je me suis retrouvée de nouveau avec les cheveux gras à J+3.

J’ai refais un « mois sans rien » sur fin septembre.

Et puis, j’ai eu comme un ras le bol, je me suis dit, mais pourquoi vouloir à tout prix me passer de lavage pendant tout un mois ?
Car oui, mon objectif, c’était de faire que le henné en guise de no poo mensuel.
Mais je me suis souvenue qu’au début de l’aventure, je m’étais simplement fixée comme but de faire un no poo par semaine.(et ça me semblait déjà inatteignable au vu de mes shampooing un jour sur deux).

En vidéo, un de mes no poo du lundi (là, c’était juste no poo, car pas le temps de faire un masque. Il aurait suffit que j’ajoute du rhassoul ou de la fdpc pour épaissir la mixture) :

   Du coup, d’octobre à janvier 2014, ma routine était plutôt simple :

Mardi : no poo ( j’alterne entre BDS ou rhassoul/miel)
si on sort le w-end : un s.sec rhassoul, ou un spray rafraichissant aux plantes (je préfère).
Si on ne sort pas, je laisse le sébum vivre sa vie sur mes longueurs pendant 2 jours.
Dans l’idéal, le lundi : masque naturel hydratant (miel, œuf, compote, aloe vera).
Mais dans les faits, je n’y pense qu’un lundi sur 2 ou 3.
Et mardi, rebelote.

Seule variation, une fois par mois, je fais mon henné colorant, un samedi.
Le henné me sert de no poo (oui oui, ça lave) et vu que c’est pas mal asséchant, mes cheveux tiennent sans mal jusqu’au week-end qui suit, malgré les 3 jours de plus.

Au final, quel gain de temps ! (et d’argent) :
Juste un lavage par semaine,
et 5 minutes de spray ou s.sec de temps en temps,
brossage minutieux le soir, faire 2 tresses pour dormir, et basta.

  

   En janvier 2015, j’ai encore simplifié tout ça :
Le lundi : masque 2 en 1 (hydratant+lavant.
Par exemple : blanc œuf, miel, aloé vera, farine de pois chiche ou rhassoul) qui me fait donc office de no poo.
Brossage tous les soirs.
Spray hydratant (infusion (thé, tulsi ou hydrolat) + aloe vera) tous les soirs avant de faire ma tresse pour dormir.

Et désormais … l’aventure Water Only commence !

J’ai coupé mes cheveux tout court il y a quelques temps.
Mon but :
1 henné par mois.
A j+15, si besoin : 1 masque hydratant/lavant par mois.
Tous les jours : je sphitt mélange miel/aloe/hydrolat (eau coiffante et hydratante).
Tous les 4/5 jours, et espacer si possible : je passe mes cheveux sous l’eau
, mais pas plus d’une bouteille d’1 litre (économie, écologie !).

J’vous raconterais ^^

Mon bilan :

Faire de son corps (ici, cuir chevelu et cheveux) son propre terrain d’expérimentation est … grisant.
C’est se rendre compte par soi-même que ce qu’on nous serine depuis des années est faux. (devoir se laver les tifs tous les deux jours. Croire qu’ils sont de nature grasses, pointes sèches, alors que c’est juste le shampooing qui est trop agressif et qui crée le problème).

Si vous vous lancer, tenez un journal de bord, c’est indispensable pour se rendre compte de l’évolution.

Adhérez à un groupe de soutien. Celui-ci est très bien : No poo et Wo.
Ne vous maltraitez pas si votre tignasse est bof, hop, un wo, s.sec ou spray refresh.
Pas la peine de tirer sur la corde, ça risque de vous décourager.
Allez à votre rythme, quitte à ralentir ou à revenir en arrière.

Expérimentez : lavage au miel, à la farine de pois chiche, au rhassoul, au bds, au savon d’alep, au shikakai, au sidr, au henné …
rinçage au vinaigre dilué, à la bière, au thé, au tulsi, aux infusions de plante …
spray rafraichissant à la vodka/fécule, aux infusions …
masque de soin …
Vous finirez par trouver ce qui vous convient.

Toutes ces p’tites tambouilles ajoute une pointe d’exotisme et de ludique au quotidien !

Voila mon bilan. Totalement positif donc. (sauf pour ma moitiée, que je saoule avec mes  » ils sont bien, mes cheveux là ? » « Tu te rend compte, 6 jours sans lavage, et t’as vu comment ils sont beaux ?  » Sent, j’ai fait un rinçage au thé à la cerise … »)

Exit les occlusifs, les perturbateurs endocriniens, les produits chimiques décapants.
Mes cheveux sont doux, léger et prennent quelques ondulations que je ne leurs connaissaient pas.

Et puis, 15 minutes gagné un matin sur deux, c’est 15 minutes en plus pour … faire du yoga … me prépare un bon gros p’tit déj’ healthy … ou … DORMIR 10 minutes de plus !! (bien, ça, aussi ^^)

Mes autres articles sur le no poo :
Le no-poo, c’est quoi ?
Deux semaines de no poo : le bilan
Le Rhassoul : en no poo ou en shampooing sec

Anya

rond fb
rond inspilia


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eclectikgirl 1270 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog