Magazine Amérique latine

Chili et Bolivie, un océan de discordes

Publié le 07 mai 2015 par Anthony Quindroit @chilietcarnets

Le conflit entre le Chili et la Bolivie pour que ce dernier récupère un accès à l’océan Pacifique, c’est l’histoire sans fin. Chili et carnets vous en parlait déjà ici, alors que le président Evo Morales souhaitait porter l’affaire devant les autorités compétentes.
Et voici donc les deux pays devant la Cour internationale de justice de La Haye (Pays-Bas), défendant, pour l’un la souveraineté sur son territoire et, pour l’autre, le retour dans son giron de quelque 120 000 km² de terre.
Retour car 400 km de littoral appartenaient à la Bolivie avant le traité de paix de 1904, officialisant la fin de la Guerre du Pacifique. Une guerre à trois bandes – Pérou, Bolivie, Chili – dans laquelle la Bolivie a perdu en deux temps (1874 et 1883) ses accès à l’océan au profit du Chili.
Depuis sa prise de fonction en 2006, Evo Morales a fait de cette affaire un combat personnel.
Ces derniers jours, les deux pays se sont retrouvés à La Haye pour défendre leurs dossiers et, surtout, faire valoir la compétence ou non de la Cour. Pour le gouvernement bolivien, la plus haute instance juridique des Nations Unies a toutes légitimité pour trancher le dossier. Pas pour le Chili qui, par la voix de l’ancien ministre (Justice puis éducation) de l’ère Piñera et représentant du Chili à La Haye, Felipe Bulnes Serrano, estime que le document de 1904 fait foi. L’enjeu est, évidemment, économique. Un accès à l’océan, c’est l’ouverture à la pêche, à une activité portuaire…
La Cour ne devrait répondre sur la question de la compétence que dans quelques semaines. Si elle se déclarait compétente, le dossier ne serait pas tranché avant de longs mois, voire quelques années encore.
Mais si Michelle Bachelet a indiqué que le Chili « a une défense solide et de bons arguments juridiques », les Boliviens y croient. Surtout depuis que le Pérou a obtenu gain de cause, le 27 janvier 2014, pour récupérer 27000 km² de zone maritime (le pays en réclamait 37000) au large du Chili, perdu également durant la Guerre du Pacifique. Et la décision a été prise… à La Haye.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anthony Quindroit 2221 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte