Magazine

Les marchés aux puces d'Alsace

Publié le 02 mai 2008 par Xavaic
On s’est remit à chiner à travers l’Alsace « bobo » et/ou « white trash » aiguillonnés par les indications du calendrier des manifestations piqué à l’office du tourisme d’Ingwiller et de quelques sites, comme celui-ci et celui-là.

On sillonne donc une arène qui s’étend de Wissembourg à Shirmeck et de Sarre Union à Sélestat à la recherche d’un bon coup ( c’est l’expression, on ne saurait se méprendre hein ! )
La saison a commencé fort, on a déniché plusieurs « fleur de coin » et découvert de jolis villages tel que Avolsheim. On s’est frotté, de prés ou de loin à des êtres singuliers, entre les routards, les voisins européens ( Bien sur des Allemands mais aussi des grrr... Italiens ) et les saucisses blanches alsaciennes.

Que cherche t-on ?

Des livres ! On avait trouvé à Avolsheim des manuels de bonnes manières françaises édités en 1926 et destinés aux Allemands ! Morceau choisi : « Les Parisiens renseignent les étrangers avec une amabilité connue ; Néanmoins, il est préférable de s’adresser à un agent de police, nous l’avons déjà dit ». Inouïe ! Nous avons acheté ces merveilles à un Allemand coriace, Guillermo a eu le dernier mot sur le prix ! Aujourd’hui, j’ai trouvé pour mon mari, « Du mot à la phrase » en allemand pour parfaire ses expressions idiomatiques ( Les refrains de Rammstein ne fournissent finalement qu’un répertoire assez lisse… ) Parfois, on tombe sur des jeux d’échecs authentiques, « bruts dans leur jus », et là, mon cher et tendre ne résiste pas. Il y aussi les objets militaires, comme ce couvre-chef de la marine soviétique tout à fait remarquable que nous avons admiré à Altenstadt. De mon côté, je chine des vêtements pour parfaire mon style « garage sale », des vieux et classiques sacs à main et des bijoux à boules colorés ; Je suis une donzelle « à la mode » grâce à ces séances de "chineries", surtout avec mes trouvailles à Duttlenheim.


Mais ce que nous aimons par-dessus tout ce déballage matériel qui garnit notre cabane dans la forêt des Vosges, ce sont les buvettes alsaciennes. C’est simple, pour trouver la buvette, il faut repérer l’attroupement ou suivre les ravitailleurs de « rafraichissements ». Les buvettes alsaciennes ont cette caractéristique d’être annexée aux W.C et aux barbecus où grillent des saucisses blanches ou des merguez. Les buvettes ne servent que de la bière ou du Coca ; Il faut en effet réduire le choix pour accélérer la cadence de service. Car ils tètent les Alsaciens ! Remarque, je ne m’étais jamais rendu dans des marchés aux puces et ne connais que ceux d’Alsace, peut être ne devrais-je pas accoler ces qualités aux seuls Alsaciens…

J’aime les Alsaciens, depuis presque un an que nous sommes ici !
En fin de semaine, nous irons au marché aux puces de Niederbronn-les-Bains, un coin que j’aime particulièrement ! Attention, prévoir la casquette, de bonnes chaussures, de la patience et du bagou … car on va casser du prix !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’année numérique

    L’année numérique

    Depuis 2009, voici l'exercice de recul sur l'année numérique écoulée avec projection sur l'année qui commence. Cette année 2020 a accéléré la transformation... Lire la suite

    Par  Davidfayon
    HIGH TECH, INTERNET, WEB2.0
  • Cake au café et aux dattes

    Cake café dattes

    Une recette qui réchauffe ( recette de notre amie Diane, Québécoise gourmande )ce cake vient à point nommé pour le dessert du soir, en regardant tomber la... Lire la suite

    Par  Annickb
    CUISINE, RECETTES

A propos de l’auteur


Xavaic 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte