Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 08 mai 2015 par Ericguillotte
vendredi 8 mai 2015

- que le vaisseau cargo inhabité Progress, en chute libre dans l'espace depuis sa perte de contrôle il y a une semaine par les opérateurs russes, va se désintégrer en entrant dans l'atmosphère aujourd’hui. Normalement. En toute logique. Si on en croit les spécialistes. D’après leurs calculs. A l’heure qu’il est, il est peut-être déjà désintégré, car les scientifiques russes ont donné un créneau, vous allez voir, assez précis : le 8 mai, que nous avons entamé depuis minuit, entre 1h23 et 21h55, heure de Moscou, soit une heure de moins ici. Si vous avez vu un bout de tôle tomber du ciel vers minuit et quart, c’était autre chose ; si vous apercevez un morceau de carlingue venu d’en haut s’écraser à vos pieds vers 22h30, ça ne sera pas ça non plus. Pour nous rassurer, relisons entre une fois les propos de l'agence spatiale russe Roskosmos : le vaisseau va intégralement se consumer en traversant les couches de l'atmosphère de la Terre…et seulement quelques petits fragments atteindront la surface de la planète. Ah ! Alors, il y a toujours une possibilité de malchance pour ceux qui croient à la guigne de l’éventualité d’une calamité désastreuse. La suite dans notre prochain, comme disent les clowns Numm et Row, qui en ont plus d’un dans leur sac Fiktiff.

- que la cour d'appel de Paris a validé la procédure dans l'affaire des écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy, procédure que l’ancien président contestait. Conséquence direct : l’ex-pensionnaire de l’Elysée reste mis en examen pour corruption active, trafic d'influence actif et recel de violation du secret professionnel. Ce n’est pas ce qui s’appelle avoir un caillou dans la chaussure, ce n’est pas un grain de sable dans la machine, ce n’est pas un poil à gratter qui reste dans le bas du dos, ça ressemblerait plutôt à un énorme rocher dans chacune de ses godasses, plus une bonne dizaine d’autres dans les rouages de la campagne vers 2017, et un camion d’allergènes déversés chaque jour sur sa tête, non ? Les avocats de la défense ont immédiatement formé un pourvoi en cassation, donc, le suspense reste entier. Mais l’enquête, gelée depuis l'automne, peut reprendre. La suite possible est un renvoi en correctionnelle. Ce n’est pas ce qu’on appelle la ligne droite de Longchamp vers la présidentielle. La suite dans notre prochain, comme disent les clowns Numm et Row, qui en ont plus d’un dans leur sac Fiktiff.

- qu’on moque souvent les miss France sous-entendant qu’elles seraient de gentilles idiotes, qu’on ne pourrait évidemment pas être reine de beauté et princesse de l’intelligence en même temps. Alors, dès qu’une miss fait une bourde, se méprend dans un propos, la phrase se répand pour confirmer la dite réputation. Puisque ce genre de généralité ne tient pas, rendons à César ce qui appartient à Malika Ménard, Miss France 2010, et citons-la, répondant aux sollicitations, sur les réseaux sociaux, après le tollé suscité par la sortie de son homonyme, vilain édile de Béziers, sur le fichage des élèves de la ville : "Je suis fière de mon nom de famille et désolée qu'il m'associe à Robert Ménard, avec qui je ne peux définitivement partager rien d'autre. Je suis également très fière de mon prénom qui fait écho aux années passées au Maroc par mes grands-parents, à Meknès puis à Rabat. Je laisse à Robert Ménard son dangereux processus de comptage. Je lui propose tout de même pour ma part de me compter dans une catégorie qui s’applique à moi et à des millions de citoyennes et de citoyens, Femme libre, amoureuse de son pays, de sa diversité ethnique et religieuse, et fière de toutes ses racines, sans exception." Très jolie condamnation. Attendons, certes impatiemment, après les, fort heureusement nombreuses, condamnations morales, que la justice passe. La suite dans notre prochain, comme disent les clowns Numm et Row, qui en ont plus d’un dans leur sac Fiktiff.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines