Magazine Santé

Temoignages, morceaux choisis

Publié le 02 juin 2008 par Laurent Matignon

Sur le site de l'APTA, deux nouveaux témoignages sont disponibles. Nicko et Pascal souffrent d'acouphènes suite à une exposition à trop fort volume à de la musique amplifiée - concerts, répétitions, même (triste) combat...
Bon OK ça fait un mois et demi déjà que ces témoignages sont en ligne mais je n'ai pas toujours le temps de faire tout ce que je souhaiterais, n'est-ce pas ! ;-)
Morceaux choisis :
Nicko, 23 ans :
J'ai subi un traumatisme acoustique le 14 octobre 2006, lors de l'un de mes concerts (j'étais chanteur dans un des groupes qui jouaient ce soir là) dans une salle plutôt mal conçue, au réglage sonore sans limitation de décibels (Palais Bar à Paris). [...] Depuis ma vie est un véritable enfer. [...] Bref, je ne vis plus... J'ai quasiment tout perdu : mon bien être moral et physique, ma plus grosse passion qui est la musique et surtout, je n'arrive pas à envisager mon avenir professionnel. [...] Aujourd'hui, je m'occupe la plupart du temps au calme, chez moi, en attendant d'être déclaré invalide.
Pascal, 35 ans :
Oui on peut le dire, les acouphènes pourrissent la vie. Ils sont là en permanence et ne vous laissent aucun moment de repos. [...] Bien sûr, j'étais en dépression, je ne dormais plus, cela à même affecté mes études. Toutes les nuits j'étais pris de tremblements et de sueurs froides, je n'arrivais plus à trouver le sommeil. [...] Depuis, j'ai enchaîné les périodes de dépressions, de stress, d'angoisse, d'insomnie, avec tous les médicaments qui vont avec, je n'ai plus jamais eu le sommeil réparateur que j'avais avant. Et oui l'acouphène entraîne d'autre maladie (dépression, insomnie etc.). Il y a un mois environ, j'ai commencé à avoir des douleurs aux oreilles. [...] J'espère vraiment trouver une amélioration car là ce n'est plus vivable...
Si je pouvais remonter le temps et éviter le soir de ce fameux traumatisme sonore je le ferais, ma vie a complètement été bouleversée depuis ce jour et elle ne sera plus jamais comme avant. Quand on est acouphènique, le silence n'existe plus, le repos non plus. Malgré cela je m'estime heureux car je ne suis pas devenu hyperacousique.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurent Matignon 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine