Magazine France

Heurts entre des lycéens et les forces de l'ordre en marge d'une visite de Fillon

Publié le 02 juin 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa

PARIS - Des heurts ont opposé lundi matin les forces de l'ordre à des lycéens en marge d'une visite de François Fillon au lycée Paul Bert, rue Huyghens dans le XIVe arrondissement de Paris.

Heurts entre des lycéens et les forces de l'ordre en marge d'une visite de Fillon
AP
AP - il y a 9 minutes
Les gendarmes mobiles ont violemment repoussé les manifestants, une centaine d'élèves du lycée qui s'opposaient à la venue du Premier ministre, vers l'angle de la rue Huyghens et le boulevard Raspail, a-t-on constaté sur place.
Trois manifestants ont été interpellés, alors qu'un gendarme mobile a été "sérieusement blessé à la main", selon la préfecture de police de Paris.
M. Fillon, venu pour une réunion sur la prévention des drogues en milieu scolaire, est arrivé sur les lieux peu après, accompagné de la ministre de la Justice Rachida Dati et du ministre de l'Education nationale Xavier Darcos.
M. Darcos a justifié l'intervention des forces de l'ordre. "Venant de personnes qui ont organisé pendant trois mois une certaine confusion dans les établissements, c'est comique", a-t-il dit à propos des manifestants. "Nous sommes en République, nous sommes dans un établissement public. Le Premier ministre, la garde des Sceaux et le ministre de l'Education sont à leur place dans les établissements publics. Il n'y a aucune raison de trouver quelque chose de choquant".
Les parents d'élèves de la FCPE se sont joints à la manifestation. Dans une lettre ouverte au Premier ministre, au ministre de l'Education et à la garde des Sceaux, ils ont dénoncé dans cette visite une "provocation", en plein mouvement contre les suppressions de postes dans l'éducation.
Après une heure de réunion, le Premier ministre est reparti peu avant 11h, sous les huées des manifestants toujours bloqués par les CRS et les gendarmes mobiles.
Interrogé sur les incidents, il a justifié l'attitude des policiers: "la police est là pour faire régner l'ordre. Les manifestations ne sont pas une façon de régler les sujets". Il s'est réjoui d'avoir pu dialoguer avec les lycéens du "problème grave" de la drogue. Les forces de l'ordre ont ensuite levé le barrage. La manifestation s'est terminée sans incident. AP

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :