Magazine Info Locale

en devenir

Publié le 11 mai 2015 par Pjjp44

en devenir
"Millions de vies cachées dans des maisons de rôle
Fourmi portant le monde sur tes épaules
Qui plie et ne rompt pas comme le saule
fourmi portant le monde sur tes épaules.
Maisons châteaux
Murs de sable, murs de vent
Souffle de l'avenir nous soulevant
comme une feuille d'arbre pourrissant
Jaune et dorée sous le soleil couchant
Comme un chien qui s'est tu
Et toi que deviens-tu?
Je te demande:
Et toi que deviens-tu?
.../..."
-Gérard Manset-extrait de: "Que deviens-tu"
en devenir

"Je marche éternellement sur ces rivages, entre le sable et l'écume.

Le flux de la marée effacera l'empreinte de mes pas , et le vent emportera l'écume.
Mais la mer et le rivage demeureront éternellement.
Ils me disent dans leur éveil: "Toi et le monde dans lequel tu vis n'êtes qu'un grain de sable sur le rivage infini d'une mer infinie" 
 Et dans mon rêve je leur réponds: "Je suis la mer infinie, et tous les mondes ne sont que des grains de sable sur mon rivage."
Le Sphinx ne parla qu'une seule fois et dit: Un grain de sable est un désert, et un désert est un grain de sable; à présent, taisons-nous à nouveau." J'entendis le Sphinx mais ne le compris pas.
Une perle est un temple bâti par la douleur autour d'un grain de sable. Quelle nostalgie bâtit nos corps et autour de quels grains?
Le souvenir est une forme de rencontre.
L'oubli est une forme de liberté.
On ne peut atteindre l'aube, sinon par le sentier de la nuit.
Si l'hiver disait: "Le printemps est en mon coeur", qui le croirait?
.../..."
-Khalil Gibran- extrait de: "Le sable et l'écume."
en devenir





Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine