Magazine Science & vie

Le changement climatique et la croissance de la population auraient contribué au déclin de l'Empire Assyrien

Publié le 11 mai 2015 par Jann @archeologie31
Des éléments archéologiques, historiques et paléoclimatiques suggèrent que des facteurs climatiques et la croissance de la population ont contribué à l'effondrement de l'Empire Assyrien, ainsi que les guerres civiles et les troubles politiques.
C'est ce que déclarent Adam Schneider, de l'Université de Californie-San Diego, et Selim Adali du Centre de Recherche pour les Civilisations Anatoliennes en Turquie, dans un rapport publié dans le journal Climatic Change.
Le changement climatique et la croissance de la population auraient contribué au déclin de l'Empire Assyrien
Le déclin, un mystère...
Au 9ème siècle avant JC, l'Empire Assyrien (au nord de l'Irak actuel) avait commencé à s'étendre dans la plus grande partie du Proche Orient.
Il atteint son apogée au début du 7ème siècle avant JC, devenant le plus grand empire du Proche Orient à cette époque.
Le rapide déclin qui s'en est suivi à la fin du 7ème siècle avant JC a déconcerté les spécialistes jusqu'à aujourd'hui.
La plupart l’attribuait aux guerres civiles, à des troubles politiques et à la destruction de la capitale Assyrienne, Ninive, par une coalition de forces Babyloniennes et Mèdes en 612 avant JC.
Néanmoins, le mystère demeurait concernant l'état Assyrien, la superpuissance militaire de l'époque, qui succomba si soudainement et si rapidement.
Des conditions d'aridité et de croissance de la population
Schneider et Adali estiment que des facteurs comme l'augmentation de la population et des sécheresses ont aussi contribué à la chute de l'Empire Assyrien.
Des données paléoclimatiques montrent que le Proche Orient est devenu plus aride au cours de la fin de la moitié du 7ème siècle avant JC.
A cette époque, la région a aussi connu une hausse significative de la population lorsque les habitants des terres conquises y ont été réinstallés de force.
Les auteurs soutiennent que cela a considérablement réduit la capacité de l'état à faire face à une importante sécheresse comme celle qui a touché la région du Proche Orient en 657 avant JC.
Ils expliquent aussi qu'en 5 ans de sécheresse, la stabilité politique et économique de l'état Assyrien s'est érodé, engendrant une série de guerres civiles qui l'ont sérieusement affaibli. "Ce que nous proposons est que ces facteurs démographiques et climatiques ont joué un rôle, indirect soit, mais important dans la chute de l'Empire Assyrien" estime Schneider.
Source:

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jann 117842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine