Magazine Médias

Operation Mongoose (4×21-4×22)

Publié le 12 mai 2015 par Bigreblog

Hello les enfants!

Deux articles-épisode cette semaine, for reasons, puisque le finale de la saison 4 de Once upon a time a été diffusé dimanche et que je me suis jetée dessus comme une affamée… Sorry about that.

Il est donc grand temps de faire une review non pas que de ce finale, mais aussi de la saison écoulée, parce que le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle aura connu des hauts…et des bas!

C’est plein de spoilers, évidemment. ;)

Lorsque nous avions laissé les habitants de Storybrooke, Rumpelstiltskin avait été banni par son épouse Belle et forcé de rechercher l’aide de Ursula dans notre monde. Robin Hood et sa famille avaient eux aussi dû quitter la ville, laissant Regina le coeur brisé une fois encore…et la recherche pour l’Auteur n’en devenait que plus pressante.

Alors, comment dire? Eh bien les Kitsowitz sont des cons. Des cons parce qu’ils ont reproduit presque à l’identique le schéma de la saison deux: une saison en demi-teinte, voire carrément nulle à certains moments, et un finale qui nous ferait tout pardonner, même les plotholes les plus énormes de la galaxie.

Sauf que je ne suis pas dupe, les ptits gars, et même si vous m’avez fait plaisir dans ce double dernier épisode, je ne suis pas prête de vous pardonner le retour de Zelena. D’accord je l’adore, comme villain elle dépote, mais en faire la nouvelle concubine de Robin juste pour ENCORE faire mal à Regina, là, ça va, c’est bon, on a do-nné!

J’ai par contre bien aimé Ursula et Maleficent (qui nous avait manqué), avec une petite préférence pour Cruella quand même (ça doit être Victoria Smurfit qui la joue à la perfection!). Et elle est partie trop tôt, qu’on se le dise.

Bon, Rumpel back en mode connard, ça va bien cinq minutes, mais après, ça lasse. Franchement.

En fait, pas mal de trucs lassent: Regina est malheureuse; Emma et Killian se font des mamours comme des gamins de quinze ans; Snow et Charming sont des cons; Henry ne sert à rien, etc etc.

Oh, hi there, gorgeous...

Oh, hi there, gorgeous…

En fait, le seul truc que j’ai applaudi avant le finale, c’est le retour d’August. J’ai même applaudi très fort.

Le finale maintenant. Les héros deviennent les villains, les villains deviennent les héros. Namely, Rumpel devient un Chevalier; Regina devient une hors-la-loi; Snow devient la Méchante Reine et Charming son minion; et Hook n’est qu’un petit mousse trop peureux pour oser en retourner une à Blackbeard.

J’avoue que ce scénario, assez faible sur papier, a vraiment rendu de manière magistrale et j’en redemanderais bien.

Surtout de la vilaine Snow, parce que Ginny joue les méchantes bien mieux qu’elle ne joue les cruchasses.

a1

Et aussi BanditRegina. Parce qu’elle est magnifique sous tous les angles.

Et voilà, un bon finale de OUAT ne peut se terminer sans cliffhanger, et c’est donc Emma qui en fait les frais cette saison: obligée de prendre les pouvoirs de Rumpel, elle devient la nouvelle Dark One…et disparait, laissant sa dague derrière elle.

Oh mais comme c’est symbolique. Je ne vous rappelle pas que Killian et le Dark One ont une histoire en commun, si? ;)

Bref, une saison qui à certains moments m’a franchement fait grincer des dents, mais qui lors de sa conclusion m’a rendu foi en la vie. Pas en les Kitsowitz. Parce qu’il est grand temps qu’ils trouvent Merlin et que la série se finisse…for my sake.

Also, someone tells Charming he looks stupid with guy-liner.

Also, someone tells Charming he looks stupid with guy-liner.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte