Magazine

Urban China - La bataille de Shangaï

Publié le 13 mai 2015 par 7bd @7BD

Urban China - Media Participations

Logo Urban China

Bonjour, Mars 2015 a vu naître une nouvelle maison d'édition qui promet d’être riche et intéressante à suivre. Issue d’une joint-venture entre le groupe Media Participations via sa filiale Dargaud et l’éditeur chinois Comicsfan (dont le directeur n’est autre que le célèbre dessinateur Jin Cheng), Urban China a pour vocation de faire découvrir au public occidental de nouveaux auteurs talentueux, le manhua et la culture chinoise. 2 axes de publications sont prévus : -   l’adaptation de bandes dessinées chinoises en France -   la création de récits aux thématiques chinoises par des auteurs de tous horizons. Depuis sa création, Urban China a déjà publié quelques superbes ouvrages notamment de la talentueuse auteure Xia Da (Little Yu et de La princesse vagabonde) mais aussi de très brillant dessinateur Bo Lu avec « la bataille Shangaï » (chronique ci-dessous) Mais Urban China nous réserve aussi et encore d’autres très belles surprises pour 2015. 
Donc en prévision quelques autres livres à venir avec : - du fantastique avec « Joker Danny », l’histoire de la rencontre entre un orphelin et un peintre renommé (tome 1 en mai 2015) ; - de la romance avec un triangle amoureux dans un lycée de Wuhan (mai 2015) ; - de l’heroic fantasy avec « Tales of Tarsylia », un recueil de contes décrivant avec richesse l’univers de Tarsylia (tome 1 en juin 2015) ; - de l’autobiographie avec « Une enfance chinoise », l’histoire de deux fillettes dans la Chine des années 1980 (juin 2015)
Urban China
Titre : La Bataille de Shangaï (voir aussi ici) Dessin et scénario : Bo Lu Édition : Urban China Format Comics Année : Avril 2015 136 pages L’auteur, d’origine chinoise, nous livre sa version des faits (sans parti pris), sous formes d’une BD-documentaire, sur ce qui a amené les japonais à faire un massacre lors de la prise de Shangaï, et décrivant aussi la fierté des chinois à avoir tenu tête au japon avec leur faibles moyens comparés aux arsenaux japonais. Cet ouvrage décrit donc les mois ayant précédés la fameuse bataille de Shangaï de 1937 entre la chine et le Japon. Ce livre est superbement travaillé et particulièrement bien documenté (chronologiquement mais aussi sur les équipements, et les personnages).
Le dessin : Le dessin, tout en noir et blanc, est d’un style réaliste admirable. Il est exceptionnellement bien travaillé et détaillé. Les traits peuvent êtres vifs et bien marqués, tout comme léger et fin (pour les arrières plans par exemple). Les ombrages des gros plans sont magnifiques. Les émotions et les états d’âmes paraissent parfaitement bien au travers du crayonné. Les scènes de batailles sont d’une extrême violence et criantes de réalisme. Le sens du détail est vraiment poussé, passant par des cartes de Shangaï pour décrire les stratégies et les progressions de chaque camp, puis par une description des tenues et équipement des soldats, des armes, des véhicules etc... Allant même jusqu’à faire le portrait (dessiné et non écrit) d’individualité ayant marqué ce conflit.

portrait de soldat - Urban China

Portrait magistral d'un soldat


Le scénario  et le découpage : Le découpage alternant gros plans, scènes de bataille, scènes plus intimistes etc..., ne nous laisse pas sombrer dans le traditionnel ennui et la monotonie de ces reportages de guerre... Non, cette BD est bien rythmée et intense, et les 136 pages se lisent d’une traite.  Quelques longueurs peuvent se faire ressentir surtout pour des non-initiés à l’histoire de la Chine (comme moi) et du Japon, car au final, toutes les batailles peuvent se ressembler, et il peut être difficile de différencier chinois et japonais dans les descriptions… mais le génie de l’auteur réside dans le fait d’alterner les batailles terrestres, aériennes et navales, permettant ainsi de diversifier les milieux et jouer sur l’effet renouveau, évitant ainsi les passages trop longs….  

Urban China - Planche 20

Page 20 - La bataille de Shangaï

Le scénario, lui, ne raconte ni plus ni moins que « l’avant » bataille de Shangaï, d’une manière classique de documentaire.  Cette période où les 2 pays se livrent des combats ponctuels sans même s’être déclaré la guerre officiellement, et évitant aussi les zones dites « neutres » de « colonisation » anglaise. Le récit est donc basé sur des faits historiques, que la plupart d’entre nous (occidentaux) ignorent, tels que le « moulin de chair et de sang » ou bien …. Cette histoire de la chine et du japon est poignante et cruelle. Ce livre ne laisse pas indemne le lecteur, touché par la violence du récit, mais aussi et surtout, par l’excellent travail graphique de son auteur (allant jusqu’à dessiner le détail des armes et des équipements !!) Un très bon ouvrage que je recommande particulièrement pour les férus d’histoire et/ou les fans de « romans graphique » ou tout simplement pour tous les curieux de nature. Ciao, Yann L’auteur : Bo Lu
auteur de La bataille de Shangaï
Né en Chine en 1970, Bo Lu se découvre très tôt deux passions : la bande dessinée et le rock ’n’ roll. Il obtient un diplôme en  peinture à l’Institut des Arts de Shandong, mais choisit de commencer par une carrière dans la musique. Il crée alors le label Scream Records, qui fut un des premiers à produire la scène alternative en Chine. Désireux de renouer avec le dessin, il part s’installer en Suède avec sa famille en 2011 et consacre son temps à la réalisation de La bataille de Shanghai.
Et quelques videos sur ce fait historique :

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


7bd 7128 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte