Magazine F1/moto

Compte rendu : participation au King of Europe round 3

Publié le 02 juin 2008 par Nicolas Koenig

Vendredi, veille du départ, les préparations vont bon train jusqu’à l’épisode que nous baptiserons “nettoyage de la baie moteur”. Après un séance de rinçage et en bonne et due forme, notre moteur tournait comme une “patate”, remettant en cause toute notre participation au King of Europe. David, Maxime et Benoit on planché sur la panne jusqu’à 3h15 avant de s’offrir quelques heures de sommeil réparatrices.

[mode diaporama] 510W0280 510W0281 510W0300 510W0473 510W0474 510W0475 510W0476 510W0874 510W0875 510W0877 510W0879 510W1131 510W1132 510W1133 510W1134 510W1135 510W1136 510W1137 510W1138 510W1139 12►

Drift : King of Europe Mirecourt
Drift : King of Europe Mirecourt

La nuit porte conseil comme on dit : le lendemain matin, Max met le doigt sur un collier défectueux au niveau de l’échangeur, créant une fuite dans le circuit d’air et faisant tourner ainsi le moteur beaucoup trop riche, engendrant les fumées noires, régimes instables et calages dont nous étions victime. Deux secondes plus tard à 11h15 précises, nous prenions le départ pour Mirecourt, déjà fatigués mais avec des sourires de miraculés !

Arrivés samedi en début vers 14h, nous participons à la session d’entrainement de l’après-midi où Benoît a pu prendre ses repères sur le circuit, sensiblement identique à celui de Chambley (en miroir). Après une courte nuit, nos superters (super supporters !) Lolo, Prisci, Alex, Candy, Beuss, Seb, Hélène, Marie, Nelson nous rejoignent.

Drift : King of Europe Mirecourt
Drift : King of Europe Mirecourt

Qualifications dimanche à 10h, Benoît s’élance en premier, avec de beaux passages qui satisfont toute la team. Les hollandais sont présents, et bien présents ! La preuve avec le résultat des qualifs, quelques heures plus tard :

  1. Kees Kok (97/100, BMW E30 turbo)
  2. Marco Kok (94/100, BMW E30)
  3. Jasper Spaan (92/100, Toyota AE86 SR20DET)
  4. Franck Lagalice (91/100, BMW M5 E39)
  5. André Kok (88/100, BMW E30)
  6. Laurent Goupil (88/100, Nissan 200SX S14)
  7. David Roze (83/100, Toyota Cresta JZX-90)
  8. Tony Jouin (82/100, Nissan 200SX S14)
  9. Fred Nicolle (81/100, Nissan Skyline R33)
  10. Kevin Delhaye (79.5/100, Nissan 200SX S15)
  11. Sebastien Goeffroy (79/100, Ford Sierra Cosworth)
  12. Sebastien Anger (78/100, Ford Sierra Cosworth)
  13. Benoit Magoules (78/100, Nissan 200SX RS13)
  14. Antony Ply (76/100, BMW 535 E34)
  15. Youri Das (75.5/100, Nissan 200SX RS13)
  16. Emmanuel Schaan (75, BMW M3 E36)

Benoît se qualifie à la 13ème place, et tombe donc en battle contre Franck Lagalice. Un gros clin d’oeil à Steve et Sébastien Lepert, qui échouent malheureusement au seuil des qualifications… Durant les battles, aucun renversement de classement : les 8 premiers qualifiés passent en quart de finale. Comprendre que Benoît s’est incliné face à Franck Lagalice malgré des battles serrés (6-4, 6-4, la malédiction) et une reprise de grip pour Franck qui nous a vraiment fait espérer un passage en quart de finale… Mais les juges en ont décidé autrement.

Drift : King of Europe Mirecourt
Drift : King of Europe Mirecourt

Franck terminera premier de l’épreuve, devant Jasper Spaan et son AE86 SR20DET. Tony Jouin, chouchou du public français, se classe 4e ! Bravo à lui pour ses battles spectaculaires !

De notre côté, nous tenons à souligner une question que tous les pilotes se posent face à l’arbitrage. Les juges, placés loin du tracé et pas vraiment en hauteur, n’ont pas vu (et ce à plusieurs reprises) les cônes renversés par les concurrents. Pouvaient-ils juger des trajectoires et des passages aux clipping points dans ces conditions ?

Classement final du King of Europe Mirecourt :

  1. Franck Lagalice
  2. Jasper Spaan
  3. David Roze
  4. Tony Jouin
  5. Kees Kok
  6. Marco Kok
  7. André Kok
  8. Laurent Goupil
  9. Fred Nicolle
  10. Kevin Delhaye
  11. Sébastien Geoffroy
  12. Sébastien Anger
  13. Benoît Magoules
  14. Antony Ply
  15. Youri Das
  16. Emmanuel Schaan

Drift : King of Europe Mirecourt

Une sacrée journée en somme, avec son lot d’émotions, de joies, de déceptions, de rancoeurs vis-à-vis de l’arbitrage aussi… Mais comme on nous l’a justement asséné, il y a le clan heureux des vainqueurs et celui, malheureux, des vaincus. En tout cas, un beau spectacle pour les yeux encore une fois et un régal pour les amateurs de Drift. Merci aux pilotes !

Crédit photo : Le Studio 75


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas Koenig 1719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines