Magazine

Strange fruit

Publié le 15 mai 2015 par Guy Deridet

En français : fruit étrange. Le fruit en question, c'est la photo jointe. Billie Holiday fut la première à interpréter cette chanson, ce qui lui valut beaucoup d'ennuis, et beaucoup d'admiration, car une telle chanson, même encore aujourd'hui, ne passe pas bien chez certaines personnes, aux Etats Unis, et même ailleurs. Encore faut-il la comprendre. C'est une des raisons de cet article.



Strange fruit Extrait de l'article de Wikipedia

Les arbres du Sud portent un « fruit étrange ».

Strange Fruit (littéralement « fruit étrange ») est une chanson, interprété pour la première fois par Billie Holiday en 1939, au Café Society à New York. Ce poème écrit et publié en 1937 par Abel Meeropol est un réquisitoire artistique contre le racisme aux États-Unis et plus particulièrement contre les lynchages que subissent les Afro-Américains. De tels lynchages atteignent un pic dans le Sud en ce début de e siècle1,2. Meeropol l'a mis en musique avec l'aide de sa femme, et la chanteuse Laura Duncan, l'interprète comme une chanson de protestation sur les scènes de New York à la fin des années 1930, y compris au Madison Square Garden.

Le « Strange Fruit » évoqué dans le morceau est le corps d'un Noir pendu à un arbre. On peut lire dans la deuxième strophe : « Scène pastorale du vaillant Sud, Les yeux exorbités et la bouche tordue, Parfum du magnolia doux et frais, Puis une soudaine odeur de chair brûlée ». Le titre de cette chanson fait référence à un autre texte, Le Verger du Roi Louis de Théodore de Banville.

La suite ici :
Paroles et traduction de «Strange Fruit»
Strange Fruit (Fruit Etrange *)


Southern trees bear strange fruit
Les arbres du Sud portent un fruit étrange
Blood on the leaves and blood on the root
Du sang sur leurs feuilles et du sang sur leurs racines
Black bodies swinging in the southern breeze
Des corps noirs qui se balancent dans la brise du Sud
Strange fruit hanging from poplar trees
Un fruit étrange suspendu aux peupliers

Pastoral scene of the gallant South
Scène pastorale du vaillant Sud
The bulging eyes and the twisted mouth
Les yeux révulsés et la bouche déformée
Scent of magnolia sweet and fresh
Le parfum des magnolias doux et printannier
Then the sudden smell of burning flesh
Puis l'odeur soudaine de la chair qui brûle

Here is a fruit for the crows to pluck
Voici un fruit que les corbeaux picorent
For the rain to gather, for the wind to suck
Que la pluie fait pousser, que le vent assèche
For the sun to ripe, to the tree to drop
Que le soleil fait mûrir, que l'arbre fait tomber
Here is a strange and bitter crop !
Voici une bien étrange et amère récolte !

Chanson composée en 1946 par Abel Meeropol afin de dénoncer les Necktie Party ( pendaison) qui avait lieu dans le Sud des Etats Unis et auxquels les blancs assistaient habillés sur leur 31. Cette chanson fut offerte à Billie Holiday au cours de sa carrière, et rencontra un immense succès lors de sa sortie.

Source :
La chanson par Billie Holiday


La chanson par Beth Hart, ma chanteuse préférée





Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guy Deridet 377105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte