Magazine France

Les grands travaux dans la circonscription (3e épisode): la pyramide des Rigollots et la rue Dalayrac

Publié le 02 juin 2008 par Dornbusch

Poursuivons notre petit tour dans les grands travaux de la circonscription avec un nouveau chantier “intercommunal” entre Vincennes et Fontenay, la Fontaine de Rigollots et la rue Dalayrac, dont j’avais déjà dit quelques mots durant la dernière campagne. Variante des cas précédents, si on a déjà vu un chantier privé (Bouygues poour la passerelle), puis un chantier cofinancé par la région, le département et les communes (les dalles) on est ici sur un projet départemental.

Les grands travaux dans la circonscription (3e épisode): la pyramide des Rigollots et la rue Dalayrac

Quelques mois ont passé et la situation pose encore bien des questions même après le départ des engins de chantier qui ont fini de goudronner l’avenue de la République.

La fontaine elle même: marchant par intermittence on s’interroge encore pour savoir si elle est dans son état final ou si des modifications seront réalisées. Comme le disait très bien l’architecte Michel Pena lors de l’inauguration des nouveaux jardins suspendus du RER, un bon projet résulte d’abord d’un bon dialogue entre un maître d’oeuvre (”celui qui fait”) et un maitre d’ouvrage (”celui qui paye”). C’est un de mes thèmes favoris, que j’ai souvent résumé à travers la notion de “dialectique maitre d’œuvre - maitre d’ouvrage”. Or le présent ouvrage a manifestement dérogé à cette règle: avec un “maitre d’œuvre - maitre d’ouvrage” plus ou moins confondu (la DDE rattaché désormais au département) et l’absence d’un vrai client, la situation de l’édifice en limite des 2 communes ayant manifestement limité l’implication de chacune d’elle. Qui est responsable: bonne question !
Deuxième élément, mis en évidence par ce cher A.nonymous (!) sur le forum municipal, le coût des travaux et en particulier leur dérive. On y apprend sur le site du Conseil Général (http://www.cg94.fr/files/active/1/5055janvier07.pdf) que les travaux de la rue Dalayrac entre le carrefour des Rigollots et la rue Pierre-Dulac, soit 400 mètres linéaire, ont été financés pour 4 500 000 € se répartissant entre une autorisation de programme initialement votée de 1,2 Millions d’€ et un “Ajustement” de 3,3 Millions d’€. Certes les “ajustements” sont traditionnels dans les Travaux Publics mais un tel montant me semble quand même exceptionnel

Tout cela amène bien des questions légitimes sur l’utilisation de l’argent des citoyens. Enfin une enquête de satisfaction auprès des riverains et des commerçants de la rue Dalayrac et de la place des Rigollots serait bien venue pour savoir si cette rénovation correspond aux attentes des uns et des autres (l’évaluation des politiques publiques est un combat toujours nécessaire).

David Dornbusch

Parti Socialiste - Blog d’actualité politique de la 6° circonscription du Val de Marne (Fontenay sous Bois, Vincennes, Saint Mandé)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dornbusch 490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte