Magazine Politique

Sarkozy aux Etats-Unis pour préparer la guerre mondiale nucléaire

Publié le 02 juin 2008 par R-Sistons

,
final-1--copie-4.jpg

http://aspeta.blogspot.com


Mes amis, je suis en congé
pour une bonne quinzaine de jours,
mais je viens de recevoir ce texte
et je vous l'envoie.

Eva


Le Président Français Nicolas Sarkozy est en visite aux Etats-Unis aujourd'hui et demain, il se présente lui-même comme «l'ami des américains». Mais la réalité est plus sombre: sa visite prépare le plan d'exécution de la première guerre nucléaire de l'histoire de l'humanité. Le peuple américain et le mode entier ont besoin de savoir, qui est Sarkozy ?

QUI EST SARKOZY ?

sarko

En 2004 alors qu'il était Ministre des finances, Sarkozy usa de son influence politique et financière pour contraindre la compagnie pharmaceutique française Sanofi à acquérir le géant pharmaceutique Aventis à raison de 80 milliards de dollars .L'un des premiers médicaments que le couple Aventis-Sanofi annonça à grand renfort publicitaire comme dans un film à succès fut le Zimulti (rimonabant ), prétendument pour combattre l'obésité. En juin 2007 le FDA1 en interdit la vente sur l'étendue du territoire américain en raison des ses sérieux effets secondaires – incluant le suicide. Le cours de l'action Aventis-Sanofi chuta alors de 20% et les poursuites judiciaires suivront inévitablement menaçant de disparition la compagnie.

Trois mois seulement après, le patron politique de la compagnie pharmaceutique qu'est Sarkozy annonça sa volonté de déclarer la guerre à l'Iran .Un holocauste nucléaire et une loi martiale lui permettraient de déclarer les compagnies pharmaceutiques essentielles à la guerre et donc «intouchable».

LE PLAN BUSH / SARKOZY POUR LA IIIEME GM

Zimulti, Baycol et Vioxx ne sont malheureusement pas une exception, c'est la règle . Alors qu'elles nous promettent la santé, le système d'investissement installé initié et appliqué par l'industrie pharmaceutique est basé sur la perduration des maladies comme source de milliards de dollars faisant ainsi de la vie des débouchés pour les produits brevetés. Les populations du monde prennent de plus en plus conscience de cette fraude, au même moment le cartel pharmaceutique a fait monter au pouvoir des politiciens qui organisent la survie de cette fraude de milliards de dollars à n'importe quel prix – même un holocauste nucléaire.

Loin d'être surprenant c'est l'industrie pharmaceutique qui a été le principal donateur de la campagne électorale de Bush. Et l'infortuné architecte de la guerre d'Irak dernièrement évincé, Donald Rumsfeld est le responsable le plus haut placé de l'exécutif américain a avoir été décoré par l'industrie pharmaceutique dans l'histoire des Etats-Unis.

PRÉVENTION DE LA IIIEME GM

Sarkozy et Bush se préparent à déclarer la IIIeme Guerre Mondiale. Une chose est certaine cependant: cette guerre nucléaire ne profite pas au peuple de ce monde mais aux intérêts corporatistes qui ont amené Sarkozy et Bush au pouvoir.

Le but de cette publication est d'exposer les mobiles se cachant derrière les préparatifs Sarkozy / Bush de la IIIeme GM- et en les révélant à temps pour être sûr qu'ils ne seront pas mis en œuvre.

Lu sur le site du Docteur Rath qui évoque la visite de sarkozy à bush l'été dernier

archives nuremberg

De plus je vous invite à vous rendre sur les Archives en ligne du Tribunal de Nuremberg contre le cartel du pétrole et médicaments- une source d’information gratuite et éducative au profit des peuples du monde.

Après 60 ans de silence, ce Fonds d’archives met à la disposition du tout public ses rapports sur le Tribunal de Guerre de Nuremberg contre IG Farben, la plus grande multinationale chimico-pharmaceutique de notre temps. http://www.profit-ou-vie.fr/international/francais/index.html

nuremberg

Les Responsables de IG Farben déshonorés

Fritz ter Meer (1884-1967)

* Membre du comité exécutif de IG Farben de 1926 à 1945, membre du groupe de travail, du comité technique, directeur de la section II
* Représentant plénipotentiaire de l’Italie auprès du Ministre d’Etat chargé des armements, militaire économiste et chef industriel responsable d’Auschwitz.
* 1948 jugé coupable de « pillage » et « asservissement » condamné à 7 ans de prison, libéré en 1952
* 1955 , administrateur de Bayer
* 1956-1964 président du conseil d’administration de Bayer , président de Th Goldschmidt AG, administrateur vice- président de Commerzbank, membre de la Waggonfabrik Uerdingen , de la Duesseldorfer Waggonfabrik AG, de l’association des banques d’Allemagne de l’ Ouest et the United Industrial enterprises AG (VIAG ).

Otto Ambros (1901-1990)

* Membre du conseil d’administration de IG Farben 1938-1945 , membre du comité chimique et président de la commission K(agents) , conseiller spécial du Plan Annuel Krauchs , directeur du comité spécial C ( agents responsables du département chimique), la principale branche en charge des explosifs au sein de l’armée. Industriel et chef militaire
* Responsable du choix logistique, planification , infrastructures et gestion managériale. Directeur gérant de « Buna Works » et carburant synthétique
* 1945 : Croix de Chevalier et Croix de service distingué
* 1948, jugé coupable d’asservissement et condamné à 8 ans de détention
* libéré en 1952
* Début 1954 , président et membre du conseil d’ administration de : Chemie Gruenenthal, Pintsch Bamg AG, Knoll AG, Feldmuehle Papier – und Zellstoffwerke, Telefunken GmbH, Grunzweigh& Hartmann, Internationale Galaithgesellschaft, Berliner Handelsgesel Kalksctikstoffewerke, Vereinigte Industreuternehmugen (VIAG) et es filiales Scholven Chemie et Phenol Chemie comme conseiller à F. K.Flick et l’industriel américain empêtré J.P. Grace dans le « scandal Flick » au cours des années 80.

Hermann Scmitz (1881-1960)

* Membre du comité exécutif de IG Farben entre 1926-1935 , président du conseil d’administration entre 1935-1945et « responsable des finances » a IG Farben
* Responsable du groupe des économistes militaires , membre du part Nazi(NSDAP)
* 1941, décoré croix de service distinguée 1ere classe
* 1948 juge coupable de pillage et condamne a 4 de prison
* 1952 membre du conseil d’ administration de la Banque allemande Berlin Ouest
* 1956 , président honoraire du conseil d’administration du Rheinish Steel Plants (usine d’acier du Rhin)

Fritz Gajewski (1866-1962)

* Membre du comite exécutif de IG Farben de 1931-1945 , directeur du Dynamite Nobel AG
* Juge « non coupable » pour toutes charges contre lui à Nuremberg
* 1949 directeur général , 1952 président du conseil d’ administration de Dynamite Nobel AG
* 1953 , décoré de la croix pour services distingués rendus de la République Fédérale d’Allemagne
* 1957 retraité à partir de 1957, président du conseil d’administration de Genschow & Co. Et Chemie Verwlatund AG et membre du conseil d’administration de Huels Ad Gelsenkirchener mines.

Heinrich Buetefisch (1894-1969)

* Membre du comité exécutif de IG Farben de 1934 – 1945 , directeur adjoint de la section 1, directeur du département carburant de synthèse à IG Auschwitz
* 1932 :il eut dans dans une conversation avec Hitler et Gattineau et leur collaborateur Krauch sur le plan annuel de gestion des fours(crématoires) comme une source d’énergie importante.
* SS Obersturmbannfueher , responsable industriel et militaire decore de la croix « chef SS ami du Reich ».
* 1948 , jugé coupable de soumission à l’ esclavage et condamné à 6 ans de prison
* libéré en 1951
* 1952 membre du conseil du surveillance de « Ruhr chemie et Hohle Oel chemie entre autres
* 1964 décoré croix pour services rendus à la République Fédérale Allemande , la décoration fut retiré après 16 jours de violentes manifestations protestations

Friederich Jaehne (1879-1965)

* Membre du comité exécutif de IG Farben de 1934-1945, ingénieur en chef de IG Farben, directeur adjoint de BG Central Rhine Maingau
* 1943 responsable militaire économique , décoré croix 1ère classe pour service rendus à la nation, jugé coupable en 1948 et condamné à 18 mois de prison
* 1955 membre du conseil de surveillance de la « nouvelle » société créée Farbwerke Hoeschst . Promu au cours de la même année membre du conseil de surveillance . Karl Winnacker écrivit a ce propos : « Maintenant que le la loi sur la liquidation ait été publiée nous lavant de toutes soupçons relatives a la loi sur la discrimination, nous pouvons ajouter Friederich Jaehne , ingénieur en chef a l’ancien IG Farben au conseil de surveillance. Il assura la présidence de ce comite jusque en 1963. En 1945 personne parmi nous n’aurait pensé nous deux irions collaboreraient a la tête de notre compagnie ».
* Président du conseil de surveillance de Alfreds Messer ( devenu plus tard Mess Griesheim), membre du conseil de surveillance avec Linde
* 1959 Docteur ingénieur E.H. de Th Munich , décoré en 1962 de la Médaille de Baviere pour services rendus, sénateur honoraire de TH Munich, décoré de la Croix distinguée pour services rendus à la nation pour la République Fédérale Allemande.

Carl Krauch (1887-1968)

* Membre du comité exécutif de IG Farben de 1926-1940, président du conseil d’administration de 1940-1945, directeur du centre de coordination W, directeur des affaires économiques au Reich , fonde de pouvoir pour les questions spéciales concernant la production chimique, chef militaire et militaire.
* 1943 croix de chevalier pour services rendus pendant la guerre
* 1948 jugé coupable pour esclavage et condamné à 6 ans de prison libéré en 1950
* 1955 membre du conseil d’administration de Huels GmbH
* 1956 il fut cité à la cour de Frankfurt sur Auschwitz : « Ils sont toujours des éléments anti-social ces soi disants prisonniers politiques » (en décrivant les prisonniers d’ Auschwitz –monowitz).

Carl Wurster (1900-1974)

* Membre du comite exécutif de IG Farben de 1938-1945, directeur de upper Rhine , membre du conseil d’administration de DEGESCH.
* Responsable du groupe des économiste militaires et membre du conseil consultatif économique militaire au sein de la chambre économique des affaires économiques au Reich
* 1945 décoré croix de chevalier pour services rendus en temps de guerre
* juge « non coupable » a Nuremberg
* 1952 président du conseil d’administration du « nouveau » BASF , président du conseil d’administration de la Duisburger Kupferhuette et Robert Bosch AG , membre du conseil d’administration d’ Augusts Victoria , de Buna- Werke Huels GmbH., Sueddeutschen Bank , Deutschen Bank, Vereinigten Glanzstoff, BBC, Allianz, Degussa, 1965 prit sa retraite et est président du conseil d’administration de BASF
* 1952 président honoraire de l’Université de Heidelberg , Dr. Rer RK Tuebingen, 1953 Docteur ingénieur Honoris causa de l’ Université de Munich , médaille de service de Bayer, 1955 croix de distinction pour services rendus de la République Fédérale Allemande, 1960 Dr. Rer pole honoris causa de l’université de Mannheim, sénateur honoraire des Universités de Mainz, Karlusche Tuebingen, citoyen d’honneur de l’Université de Stuttgart, citoyen d’honneur de la cité de Ludwishafen,1967, il reçut le prix Schiller de l’Université de Mannheim, président de la fédération des industries chimiques, vice président la société Max-Planck ,président de l’association des chimistes allemands .


http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/02/pourquoi-sarkozy-et-bush-ont-t-ils-besoi-4257915



Eva : J'ajoute ceci, copié sur mon blog R-sistons à l'intolérable,
article publié hier :


Joschka Fischer,
ancien ministre
des AE allemand,
déclare que les
Etats Unis et Israël
attaqueront l'Iran en 2008
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkFupEyyLlhBKWUO.shtml

(AE : Affaires Etrangères)

____________________________________________________________________


« IG Farben était Hitler et Hitler était IG Farben »

Homer T. Bone , sénateur américain au cours d’une rencontre de
la commission sénatoriale chargée des affaires militaires le 4 juin 1943.

La seconde guerre mondiale fut une guerre de conquête des débouchés économiques en raison du rôle primordial joue par IG Farben dans le financement et la montée du pouvoir et des responsables nazis. Les rapports disponibles sur ce site Internet montrent dans quelle mesure les procès de Nuremberg consacrés aux industries de l’ IG Farben ont été les plus importants des 13 procès tenus à Nuremberg consacrés aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’accusation américaine a, au cours des procès de Nuremberg contre les crimes de guerre crimes contre l’humanité démontre que ni la montée des nazis au pouvoir ni la seconde guerre mondiale,n’ aurait été possible sans le soutien financier et l’apport logistique de IG Farben

Aujourd’hui, soit 6 décennies après la fin de la 2nde guerre mondiale, l’humanité n’a pas encore trouve la réponse à l’une des plus grandes énigmes : comment se fait il qu’aucune des organisations ayant comme but de préserver la mémoire de la guerre et de l’holocauste créées après la guerre n’ait pointé le droit sur ces faits historiques ?

Jusqu'à aujourd’hui ces organisations n’ont choisi de publier ni les importants procès contre IG Farben ni les dizaines de millier de pages montrant les preuves et responsabilité du cartel chimique et pharmaceutique dans ces crimes contre l’humanité.


Les archives nationales des USA

Les gardiens de ces événements historiques nous fournissent un accès et d’informations détaillées sur n’importe quel évènement de l’histoire

Mais paradoxalement aucun détails sur les vrais responsabilités sur cette guerre qui coûté la vie a plus de 60 millions de personnes n’est publié.

Aucune des millions de pages n’a été rendue disponible par les services américains des Archives nationales (www.archives.gov).

Nous demandons : « pourquoi » ?

L’accès à ces documents sur le rôle joué par le cartel chimique et pharmaceutique dans le déclenchement de la 2nde guerre mondiale pourrait-t il mettre en danger la sécurité nationale des USA ou exposer au grand jour le lien qui existe entre les intérêts corporatistes et l’administration américaine actuelle ?

Mémorial muséum américain sur l’holocauste

Ce qui vient d’être dit ci-dessus est également vrai en ce qui est du site Internet du Mémorial américain sur l’holocauste (www.ushmm.org), le fameux centre de documentation de renommée internationale sur le musée de l’holocauste a Washington D.C.

Aucune des dizaines de milliers de pages consacré à ce site commémoratif ne fait mention de la responsabilité de IG Farben au cours des procès de Nuremberg.

Par contre et de manière étonnante certains des 12 procès du Tribunal de Nuremberg consacres aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité sont assez détaillés sur le site Internet ,notamment celui consacré au « procès du médecin » , mais aucune information n’est disponible sur les vrais responsabilités de cette guerre .

Nous devons poser la question suivante : « Pourquoi pas ? »

Qu’est ce que le conservateur du musée commémoratif américain de l’holocauste a à perdre en enseignant les faits historiques relatifs aux forces économiques décisives se cachant derrière la 2nde guerre mondiale ?

Le site web de Yad Vashem

Dans le même ordre d’idée le site Internet du Mémorial central de l’holocauste en Israël www.yadvashem.org ne dit rien non plus sur les procès relatifs aux forces économiques ayant financé l’existence de l’holocauste et qui réalise d’énormes bénéfices à savoir Bayer, Basf, Hoechst et autres .

Encore une fois nous posons la question : « Pourquoi pas » ?

C’était politiquement inapproprié de parler de ces compagnies car les gouvernements allemands d’après guerre et leurs héritiers ont payé des milliards en tant qu’aide.

Le grand pillage : Université de Harvard

Lorsqu’il existe une dissimulation de la vérité avec une telle ampleur , il y a toujours une pièce comportant un indice permettant de connaître la vérité.

Cet indice est venu de l’Université de Harvard

http://www.profit-ou-vie.fr/international/francais/about/historic_failure.html


Pourquoi ne sommes-nous pas surpris par le fait qu’un autre hypocholestérolémiant ait échoué dans la prévention contre les infarctus et les attaques cérébrales ?
Le Dr Rath avait raison depuis le début !

La santé et la vie de centaines de millions de personnes à travers le monde (cent millions aux USA) ont de nouveau été mises en danger, et ce dans le but de continuer à augmenter les profits des laboratoires pharmaceutiques !

bush et cartel
 
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/02/docteur-matthias-rath-encore-4257802


http://www4fr.dr-rath-foundation.org/qui_sommes_nous/dr_rath/dr_rath.html



L'histoire du cartel pharmaceutique - Rockefeller...
15 mai 1911

La Cour suprême des États-Unis déclare John Rockefeller et son trust coupable de corruption, de pratiques illégales et de racketérisme. Par conséquent, la totalité du trust Rockefeller Standard Oil, la plus grande entreprise du monde à cette époque, est condamné à la dissolution. Mais Rockefeller était déjà au-dessus de la Cour suprême et ne se souciait guère de cette décision.
1913

Pour dissiper la pression publique et politique qu'il subit avec ses barons, Rockefeller trouve une nouvelle solution appelée "philanthropie" : il utilise les revenus de ses pratiques illégales sur le marché du pétrole pour créer la Fondation Rockefeller. Grâce à cette entité dont le statut équivaut à un paradis fiscal, il organise le contrôle stratégique du secteur de la santé aux États-Unis.

La Fondation Rockefeller est la façade d'une nouvelle entreprise globale gérée par Rockefeller et ses complices : les investissements dans le commerce pharmaceutique. Les dons de la Fondation Rockefeller supportent exclusivement des écoles médicales et des hôpitaux. Ces institutions sont devenues les missionnaires d'une nouvelle race d'entreprises: les fabricants de médicaments synthétiques brevetés.

C'est à cette époque que l'on découvre les vitamines. Il devient vite évident que ces molécules naturelles ont des propriétés curatives remarquables et qu'elles peuvent prévenir de nombreuses maladies chroniques. Les recherches menées sur leurs propriétés permettent de publier divers ouvrages, mais elles sont ensuite abandonnées. Ces nouvelles molécules présentent en effet un inconvénient majeur : elles ne peuvent pas être brevetées.

Par conséquent, dès ses premières années d'existence, le commerce pharmaceutique est déjà confronté à un risque mortel: les vitamines et autres micronutriments promus par des programmes de santé publics rendraient impossible le développement de toute activité commerciale basée sur des médicaments brevetés. L'élimination de la concurrence indésirable des micronutriments naturels devient donc une question de vie ou de mort pour le commerce pharmaceutique.
1918

La Fondation Rockefeller profite de l'épidémie de grippe espagnole et utilise les médias (qui sont déjà contrôlées par les industries) pour lancer une chasse aux sorcières contre tous les médicaments qui échappent à ses brevets.

Au cours des 15 prochaines années, toutes les écoles médicales des États-Unis, la plupart des hôpitaux et l'American Medical Association deviennent des pions sur l'échiquier stratégique de Rockefeller pour mettre l'ensemble du secteur de la santé sous le monopole de ses entreprises pharmaceutiques.

Déguisée en "Mère Theresa", la Fondation Rockefeller sert également à conquérir des marchés étrangers et des continents, avec les mêmes méthodes que Rockefeller avait lui-même appliquées pour créer son empire pétrochimique au cours des précédentes décennies.
1925

De l'autre côté de l'Atlantique, en Allemagne, un premier cartel chimico-pharmaceutique est créé pour s'opposer à la conquête du marché mondial des médicaments par le seul Rockefeller. Dirigé par les multinationales allemandes Bayer, BASF et Hoechst, le cartel I.G. Farben émerge avec une force de travail comptant plus de 80.000 employés. La course pour le contrôle du marché mondial des produits pharmaceutiques est lancée.
29 novembre 1929

Le cartel Rockefeller (U.S.A.) et le cartel I.G. Farben (Allemagne) décident de diviser le monde en sphères d'intérêt. Cette pratique est exactement celle pour laquelle Rockefeller avait été condamné 18 ans plus tôt, lorsque son trust avait divisé les États-Unis en "zones d'intérêt".
1932 / 33

Le cartel I.G. Farben, tout aussi insatiable, décide de ne plus s'en tenir aux limites fixées en 1929. Ses dirigeants décident d'apporter leur soutien à un politicien allemand qui leur promet de conquérir le monde par la force des armes. Grâce aux millions de dollars investis en campagnes électorales, ce politicien prend le pouvoir en Allemagne, transforme la démocratie allemande en dictature et tiendra sa promesse de lancer une guerre de conquête. La deuxième guerre mondiale allait bientôt commencer.

Dans chaque pays envahi par l'armée d'Hitler, les premières actions consistent à piller les industries chimiques, pétrochimiques et pharmaceutiques et à les intégrer gratuitement à l'empire I.G. Farben.
1942 - 45

Pour renforcer sa domination mondiale des médicaments brevetés, le cartel I.G. Farben teste ses substances pharmaceutiques brevetées sur les prisonniers des camps de concentration à Auschwitz, Dachau etc. Les paiements de ces études inhumaines sont directement transférés des comptes bancaires de Bayer, Hoechst et BASF sur les comptes bancaires de la SS, organisation militaire responsable des camps de concentration.
1945

Le plan d'I.G. Farben pour dominer les marchés mondiaux du pétrole et des médicaments a échoué. Les forces alliées ont gagné la guerre. Mais ce conflit a coûté la vie à un nombre colossal de soldats américains et alliés. Pourtant les récompenses des forces alliées sont bien maigres comparées à d'autres. Les actions industrielles des perdants, I.G. Farben inclus, sont absorbées par le trust Rockefeller (U.S.A.) et Rothschild/ J.P. Morgan (R.U.).
1947

Le tribunal de Nuremberg a jugé 24 directeurs de Bayer, BASF, Hoechst et d'autres responsables du cartel I.G. Farben pour crimes contre l'humanité. Les chefs d'accusation incluaient: organisation de guerre d'agression, institution de l'esclavage, massacres collectifs. Au cours de son réquisitoire, le procureur général Telford Taylor (USA) a résumé les faits commis par ces entreprises criminelles : « Sans I.G. Farben, la deuxième guerre mondiale n'aurait pas été possible ».

Il est étonnant de constater que les plus faibles sentences du tribunal de Nuremberg ont été prononcées contre les vrais responsables des 60 millions de victimes de la deuxième guerre mondiale – les cadres supérieurs d'I.G. Farben. Même ceux qui étaient directement responsables des crimes commis à I.G. Auschwitz n'ont été condamnés qu'à un maximum de douze années d'emprisonnement. Surpris ? Vous ne devriez pas l'être.

En 1944, Nelson Rockefeller faisait déjà partie de la direction exécutive du gouvernement américain. Débutant comme Sous-secrétaire d'État, il est devenu en quelques années Conseiller spécial du Président Truman pour les Affaires spéciales. En d'autres termes, à chaque situation critique de l'histoire du vingtième siècle, les intérêts du conglomérat Rockefeller avaient déjà un rôle déterminant dans les décisions prises au plus haut niveau. Ils ont façonné le monde de l'après-guerre et organisé la distribution de ses richesses.

Ainsi, si l'on tient compte de l'influence du Département d'État américain, les sentences prononcées à Nuremberg contre les directeurs d'I.G. Farben trouvent une explication évidente. Outre la prise de contrôle des opérations industrielles d'I.G. Farben, et donc de leurs activités sur les marchés mondiaux du pétrole et des médicaments, Nelson Rockefeller s'est assuré que les vrais coupables ne seraient pas pendus. En effet, comme nous le verrons, il allait avoir besoin d'eux.
1949

La République Fédérale d'Allemagne est fondée. Pour la première fois dans l'histoire du monde, la constitution et la société d'une nation industrialisée pouvaient être planifiées et modélisées comme une forteresse spécifiquement adaptée aux intérêts du commerce pharmaceutique, une base transatlantique pour soutenir les projets commerciaux de Rockefeller.

Après seulement quelques années, les directeurs d'I.G. Farben jugés à Nuremberg sortent de prison et retrouvent leurs positions précédentes pour gérer les intérêts de Rockefeller. Fritz Ter Meer, par exemple, condamné à douze ans de prison pour ses crimes à Auschwitz, est redevenu en 1963 Président du conseil de Bayer, la plus grande entreprise pharmaceutique multinationale d'Allemagne !
1945 - 49

Le rôle des frères Rockefeller ne se limite pas au contrôle des monopoles mondiaux du pétrole et des médicaments. Ils doivent aussi créer une plate-forme politique pour supporter la croissance de leurs entreprises. Sous leur influence, les Nations Unies sont créées en 1945, à San Francisco. Pour prendre le contrôle politique du monde de l'après-guerre, trois pays – tous leaders de l'exportation de produits pharmaceutiques – prennent toutes les décisions, les 200 autres sont transformées en simples observateurs.

Alors qu'elles ont été créées dans le but de servir le bien-être des peuples du monde, les diverses organisations de l'ONU, comme l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), deviennent rapidement les agences politiques défendant les intérêts des industriels du pétrole et des produits pharmaceutiques.
1963

Au nom des intérêts des Rockefeller, le gouvernement de la république pharmaceutique bananière d'Allemagne a été le pionnier d'une des initiatives les plus tristement célèbres des Nations Unies. Sous prétexte de protection des consommateurs, il a mené pendant quarante ans une croisade visant à faire disparaître toutes les thérapies à base de vitamines et autres approches naturelles inbrevetables dans tous les pays membres des Nations Unies. L'objectif consistait simplement à éliminer toute forme de concurrence pour garantir la croissance multimilliardaire des fabricants de médicaments brevetés. Le plan était simple : reproduire à l'échelle mondiale ce qui avait été réalisé en Amérique pendant les années 1920 : un monopole complet des produits de santé contrôlé par les fabricants de produits pharmaceutiques brevetés.

Comme le marché pharmaceutique dépend de l'existence continue des maladies, ces produits de synthèse ne sont pas destinés à prévenir, guérir ou éliminer les maladies. L'objectif de cette stratégie globale est de transformer la santé de milliards de personnes en un monopole commercial grâce à des pilules qui couvrent les symptômes sans toucher aux causes réelles des maladies. Empêcher des milliards de personnes d'accéder à des informations vitales sur les avantages pour la santé des méthodes naturelles et simultanément développer un monopole basé sur des produits synthétiques largement inefficaces et fréquemment toxiques a provoqué des maladies et des décès dans les proportions d'un véritable génocide.

Cette épidémie de handicaps et de morts inutiles, propagée par le commerce pharmaceutique avec la maladie, ne peut être comparée à aucun autre événement historique.

Linus Pauling et d'autres scientifiques éminents ont le mérite d'avoir maintenu ouvertes les portes de la connaissance sur les avantages réels des vitamines et d'autres approches médicales naturelles et efficaces. Sans eux, nous vivrions déjà dans une prison de pseudo santé, surveillés par les gardiens du commerce pharmaceutique avec la maladie, vigilants dans la médecine, la politique et les médias.

Il revient également à Linus Pauling d'avoir reconnu l'importance des premières recherches de Dr. Rath sur les vitamines et les maladies cardiovasculaires, et pour avoir invité Dr. Rath à se joindre à lui pendant les dernières années de sa vie afin de poursuivre son œuvre.
1990 - 92

De ces années, l'histoire retiendra qu'elles furent le début de la fin pour le commerce pharmaceutique avec la maladie. Dans une série de publications scientifiques, avec la participation de Linus Pauling comme co-auteur, Dr. Rath a identifié les déficiences en micronutriments comme cause principale des maladies. Elles incluent les troubles cardiovasculaires, l'hypertension, les problèmes circulatoires liés au diabète, le cancer et même des déficiences immunitaires, le sida inclus.

Comme un Sherlock Holmes scientifique, Dr. Rath remonte les causes réelles de ces maladies. Il constate qu'elles ont été délibérément obscurcies ou même dissimulées à des millions de personnes dans un seul et unique but: l'avidité insatiable du commerce pharmaceutique avec la maladie.



A l'instant, le C ds l'Air : On parle de menaces (islamiques) pesant sur les chrétiens, de choc de civilisations.. Ca y est, la TV commence à nous intoxiquer, à nous manipuler, pour nous préparer à ACCEPTER la guerre contre l'Iran (et d'autres vont suivre). Voyez la fin de mon dernier post, si d'actualité ! Ne nous laissons pas dresser les uns contre les autres ! Et n'oublions jamais qu'on fabrique des événements pour nous faire penser dans le sens des décideurs ! Eva


_______________________________________________________________________________________



Un superbe texte, à lire absolument !


http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20099746.html


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par RIVIERE Hadria
posté le 08 mars à 10:27
Signaler un abus

CELA FAIT DES ANNEES QU'ILS/QU'ELLES LES MEMES POLITICIENS CORROMPUS PROPOSENT AUX CRETINS/CREDULES QUE COMPOSENT LE PEUPLE DE FRANCE LES MES MEMES REMEDES ECULES, SANS EFFETS, POUR COMBATTRE DES MALADIES ECONOMICO- SOCIALES QU'ILS ONT EUX-MEMES DÉCLENCHÉS, FAUTE D'UNE POLITIQUE VOLONTAIRISTE ET INTEGRE DE DEFENSE DES INTERETS DE LA NATION-C'EST-A-DIRE DES INTERETS DE LA GRANDE MAJORITE !!!!

DEPUIS DES ANNEES ILS PREVILIGIENT LES INTERETS MERCANTILE MORTIFERE DE LA MEME MINORITE PARCE QUE CETTE MINORITE, A L'INVERSE DU PEUPLE PAIE MIEUX... SATISFAIT MIEUX LEUR EGO-CENTRISME...

ET, POUR MASQUER LEUR INCURIR NOTOIRE ILS DIVISENT ET TENTENT D'ORGANISER LA GUERRE CIVILE POUR DETOURNER L'ATTENTION DES QUIDAMS....QUI, IMBECILE SE LAISSE ENFERMER DANS LE PIEGE DE LA DIVISION ET DE LA HAINE DE L’AUTRE…OUBLIANT QUE CET AUTRE TANT HONNI EST SON FRERE DE SOUFFRANCE…SON JUMEAU DE DOULEUR ET DE PEINE…

TANT QUE NOUS N’AURONS PAS COUPER LA CORDE QUI ENSERRE NOS CONSCIENCES ET NOUS AVEUGLE NOUS CONTINUERONS COLLECTIVEMENT A NOUS DIRIGER EN GRANDE VITESSE DANS LE MUR DE L’AUTO-DESTRUCTION...COLLECTIVE !!!!!

NOUS DEVONS EFFECTUER UN CHOIX DE SOCIETE EN TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE...ET C'EST EN CE MOMENT LA QUE COLLECTIVEMENT NOUS NOUS SORTIRONS AVEC HONNEUR ET DIGNITE DE SE BOUBIER DE SOUMISSION...ET PERMETTRONS A NOTRE PAYS LA FRANCE DE RETROUVER SA PLEINE SOUVERAINETE...

HADRIA RIVIERE

A propos de l’auteur


R-Sistons 837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines