Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 19 mai 2015 par Ericguillotte
mardi 19 mai 2015- que selon des informations du site Mediapart, l'affaire Jérôme Kerviel vs Société Générale, ou Société Générale contre Jérôme Kerviel, ou SG vs JK, et vice par ci, et versa par là, pourrait être totalement relancée. La principale investigatrice, la commandante de police Nathalie le Roy, en charge de l'enquête sur les pertes de la Société générale en 2008, aurait déclaré penser que la Société Générale aurait trié sur le volet les témoins envoyés vers la police, aurait caché des informations, et que plusieurs dirigeants de la banque auraient été informés des agissements de l'ancien trader. Nathalie Le Roy s'est exprimée dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en juin 2014 pour escroquerie au jugement, faux et usage de faux. La banque a, de son côté, déposé deux plaintes pour dénonciation calomnieuse pour répondre aux deux plaintes déposées par Jérome Kerviel. Pauvre poisson ! On ne connaît pas encore, mais les connaîtra-t-on un jour, les mains qui agissent, mais on le noie, on le sort de l'eau, on le pend, on le re-noie, on le bat, on le plonge dans un bain d'acide, on le mitraille, on le coule dans le béton, et on le relance à l'eau lesté de plomb, ce pauvre poisson. Notre crâne, vues et lues certaines informations, pourrait subir, sous l'effet d'une rotation continuelle, une déraisonnable accélération due à une force centrifuge appliquée à son contenu, contenu qu'on appelle cerveau.

- qu'un mouvement des professeurs est prévu ce jour contre la réforme du collège. Une extension, une flexion, un accroupissement, une galipette ? Quel mouvement ? Je me demande. Après recherche, il s'agirait en fait d'une grève. Faisons le point, pour savoir quel mouvement on doit faire, nous. Poirier, roulade arrière ou saut de l'ange ? La réforme a été approuvée à 51 voix pour et 23 contre, par le conseil supérieur de l'Education, début avril. Ok. Le Snes-FSU, majoritaire dans l'enseignement secondaire, le Snep-FSU, le Snalc, FO, la CGT et Sud, qui représentent ensemble 80% des votes des enseignants du collège lors des élections professionnelles de décembre dernier, vont se retrouver pour la mobilisation. Ok, ok. 60% des Français approuvent la grève des profs. Ok, ok, ok. La ministre affirme que ses opinions opposées résultent, citons-la, d'un matraquage, d'un enfumage et de la manipulation de l'opinion publique. Si c'est le cas, les opposants ont été plus habiles, plus clairs, plus persuasifs que la ministre, le gouvernement, ceux qui devaient défendre la réforme. C'est un fait, sondagier. Maintenant, est-elle bonne, est-elle mauvaise, qui croire, qui ne pas croire, et quelle position adoptée, lotus, position de Trendelenburg, ou tête dans le sable ? Notre crâne, vues et lues certaines informations, pourrait subir, sous l'effet d'une rotation continuelle, une déraisonnable accélération due à une force centrifuge appliquée à son contenu, contenu qu'on appelle cerveau.

- qu’en s'inspirant des pattes du gecko et du principe de Van der Waals, soit la force d'attirance intermoléculaire, une équipe d'ingénieurs de Stanford a mis au point des gants adhésifs permettant de se déplacer, verticalement, sur n’importe quelle surface. Après un peu d’entraînement, c’est tout bête, il s’agit de modifier l'angle d'effort pour détacher ses mains gantées et continuer à grimper sur n'importe quelle surface plane. Oui, car elle doit être plane. Verticale, mais plane. Résumons : on vient de lire qu’on peut escalader telle une araignée. Peut-on voler comme une mouche ? Oui. Grâce à un réacteur dorsal, semblable à un sac à dos, qui propulse celui qui en est muni dans les airs. Certes, il ne présente qu'une autonomie limitée, environ 30 secondes, en raison de son importante consommation et de la difficulté de stockage de son carburant. Mais Yves Roissy, surnommé Jetman, lancé depuis un avion, avec un jetpack sur le dos, a traversé la Manche sur 35 kms, a survolé le Grand Canyon pendant 8 minutes, et lancé depuis un hélicoptère, a volé au-dessus de Dubaï pendant une grosse dizaine de minutes. Certes, il faut être propulsé depuis un engin volant, certes, il faut atterrir avec un parachute, mais bientôt, on ne saura plus où donner de la tête. Notre crâne, vues et lues certaines informations, pourrait subir, sous l'effet d'une rotation continuelle, une déraisonnable accélération due à une force centrifuge appliquée à son contenu, contenu qu'on appelle cerveau.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines