Magazine Politique

De Luzenac à la Ligue fermée : la honte du football français

Publié le 22 mai 2015 par Falconhill
Frédéric Thiriez incarne la honte du football français. Parfaitement assumée ce soir sur RMC Info et ce matin dans l'Equipe. Dans deux interviews délirantes, où un homme représente toute la déliquescence du football français. De Luzenac à la Ligue fermée : la honte du football français Tirer sur l'ambulance, c'est mal. Et Frédéric Thiriez est une ambulance. Il n'a plus aucune crédibilité. Chef du football professionnel français depuis des années et des années, il est l'incarnation de la médiocrité et de l'échec.
Cette année, entre Luzenac et le championnat fermée qu'il met en place, il y a eu en plus Nîmes, le boycott de Bastia et les courbettes faits au président du PSG pendant PSG - Lens. Cet homme a ajouté le copinage et le mensonge.
Il n'est pas le seul. Aulas, Le Graet, Louvel et consort représentent tout ce football français qui aura montré qu'il était pourri jusqu'à la moelle. Simplement, à un moment, il faut savoir s'arrêter. C'est trop. Frédéric Thiriez doit être dégagé immédiatement de la présidence de la Ligue. Le Graet devra suivre.
Surtout quand il annonce que sur les moments Bastia, Luzenac, Canal + (notamment) où il a été abject, il n'a "rien à se reprocher". On se pince !
De Luzenac à la Ligue fermée : la honte du football français
Après, sur le reste, le football français veut que justement rien ne change. Que les Lens, Paris, Marseille, Lyon et le Havre excluent de leur clan les Luzenac, Nîmes ou autres clubs qui ne sont pas du club des copains.  Ils nous beureront bien la raie début Janvier en parlant de la Coupe de France et du "Petit Poucet". A nous, ceux qui aiment le foot vrai, de ne pas se laisser berner...
Un dernier point... J'adore Jean-Michel Larqué et apprécie RMC. Mais je suis resté sur ma faim avec cette interview. A un moment, il faut que les Thiriez, Le Graet & Co arrêtent de vendre leur soupe impunément. 
A part ça, BFMTV fait une interview du ministre de l'éducation Najat Vallaud-Belkacem chez elle, dans son ministère. La dernière fois, c'était Jean-Marie Le Pen qui a eu droit à ces égards... De là à en tirer une conclusion... Et les militants du Parti Socialiste ont "plébiscité" ceux qui les ont contribué à finir derrière le Front National et la droite républicaine aux trois dernières élections... Quand je disais que le militant politique est le pire allié de la politique... (les supporters fanatiques de club le sont aussi pour le football remarquez...)
Le football français n'est pas la seule partie de la France a être bien malade...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Falconhill 1396 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines