Magazine Santé

CANCER de la PEAU: 25% de nos cellules de peau ont déjà des mutations à risque – Science

Publié le 23 mai 2015 par Santelog @santelog

CANCER de la PEAU: 25% de nos cellules de peau ont déjà des mutations à risque – SciencePlus de 25% des cellules normales de la peau d’un adulte d’âge mûr présenteraient des mutations de l’ADN, les prédisposant à évoluer vers des cellules cancéreuses. Cette étude, présentée dans la revue Science, montre ainsi que, même avec une exposition solaire à vie modérée, un adulte d’âge mûr accumule au fil du temps ces mutations de prédisposition au cancer de la peau ou au mélanome. Des conclusions qui rappellent en ce début d’été que la meilleure prévention est celle qui sur toute la durée de la vie limite l’exposition au soleil.

Ainsi, même à un âge moyen, chacun a déjà fait ses premiers pas vers un cancer de la peau, résument les auteurs du Wellcome Trust Sanger Institute (UK). Ils rappellent que si de faibles niveaux d’exposition aux rayons UV sont bénéfiques pour la santé car ils permettent à notre corps de produire de la vitamine D, une exposition prolongée va favoriser la mutation de l’ADN dans les cellules de la peau. Les taux de mutations génétiques vont augmenter avec l’exposition chronique des sujets, confirmant le rôle du soleil dans le développement de la maladie. Au fil du temps, les mutations s’accumulent, entraînant le développement de cellules cancéreuses.

A la recherche de mutations de l’ADN, les chercheurs ont analysé la peau des paupières de 4 patients âgés de 55 à 73 ans, 3 femmes et un homme, en bonne santé, qui subissaient une blépharoplastie. Ces participants avaient des antécédents variables d’exposition au soleil, 2 d’entre eux, un cumul d’exposition faible, le 3ème, modéré, et le dernier, d’exposition plus élevée.

Les chercheurs ont été surpris par les taux de mutations liées au cancer identifiées dans les cellules normales :

·   au total, sur ces 4 échantillons, ils identifient 3.760 mutations dont le modèle  » correspondait étroitement à  » celui correspondant à l’exposition à la lumière UV et déjà connu dans les cancers de la peau.

·   environ 25% de toutes les cellules de la peau analysées présentent un type de mutation lié au cancer, appelé  » Notch « ,

·   l’accumulation d’autres mutations à ces mutations Notch, pourrait déclencher le cancer.

Le Dr Peter Campbell, responsable du département Génétique du cancer au Sanger Institute et auteur principal relève surtout le taux de cellules présentant ces mutations  » cancéreuses  » bien plus élevé que prévu et précise  » sur des cellules qui fonctionnent normalement « . Il conclut à l’accumulation de ces mutations tout au long de la vie et à la nécessité, encore une fois, d’éviter, à vie, dès (et surtout à) l’enfance  et sans exception, l’exposition prolongée au soleil.

Source:Science May 22 2015 DOI: 10.1126/science.aaa6806High burden and pervasive positive selection of somatic mutations in normal human skin.

CANCER de la PEAU: 25% de nos cellules de peau ont déjà des mutations à risque – Science
Plus de 50 études surle Mélanome et autres Cancers de la peau (Visuel Fotolia)

Lire aussi :CANCER: Ils interceptent les communications entre cellules cancéreuses -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine