Magazine Info Locale

comme toi

Publié le 24 mai 2015 par Pjjp44

comme toi
"J'ai dit que j'ai entre 20 et 25 ans. Je ne dirai pas mon âge exact car cet âge aura changé au moment où je relirai cette phrase. Les âges mentent. Je ne crois pas aux âges, je n'y croirai jamais. C'est là peut-être un tort. Non pas que les chiffres mentent, mais les ages, parce que la peau vieillit de manière constante et ininterrompue : les pores se dilatent en temps réel. J'ai fini par intégrer cette loi. Je pourrai compter mes pores dilatés chaque matin ; c'est une opération dont je serais parfaitement capable. Mais j'ai décidé qu'il devait y avoir une limite à mon obsession- j'ai donc décidé de ne pas compter mes pores. De ne pas apprendre ce chiffre par coeur. De ne pas me réveiller chaque matin dans l'attente de pouvoir constater que ce chiffre est allé en augmentant durant les dernières 24 heures. Les limites sont fondamentales en cela qu'elles fondent la vie d'un être. en ce qui me concerne, mes excès sont tout de même encadrés par une certaine discipline mentale. Le refus de calculer le nombre de mes pores dilatés en est une ( il y en a quelques autres)."
-Frédérika Amalia Finkelstein- extrait de: "L'oubli"-Editions Gallimard/L'Arpenteur
comme toi

Que veux-tu que je me dise?
   Comme toi  
Je fais partie de l'universel
et de l'exceptionnel
   et encore j'aimerais citer Personne
et  tous les autres également.
Tous ceux que j'ai croisé
au propre, aux salles
 des mots perdus et au figurez-vous
dans les bouquins
 par plaisir et souvent  par hasard
oui dire
   ou non.
Les mis à l'index.
 Ceux qui ont toujours  des problèmes de plaquette
sans  se faire de mauvais sang.

"Pour redonner une chair au social,

il faut réinventer un espace pour échanger nos douleurs respectives."
Salman Rushdie

Alors bien-vu

   et bienvenue sur  la toile
qui n'a pas de maitre.
   Le club des figurants qui s'imaginent.
-Des inconnus intimes.
-Des complices profanes.
-Des ignorés familiers.
-Des disparates prêts  à disparaitre
dans un autodafé clé en main.
-Rastaquouères limistrophes.
-Pérégrins accessibles.  
-Heimatlos sans navire apprivoisant la tangente du port.
-Détachés de toutes les couleurs.
-Tiers sans provision.
-Pétrins du lutrin.
-Apatrides du registre.
-Révolutionnaires en pupitre.
 "mes"  comparables mitoyens
   allogènes allumés.
 artisans sincères en 'amateurisme
approximatifs de l'azerty qui en valent  bien deux
 de portée.
A vos souhaits.
Nous sommes -légion étrangère- mais tellement riverains.
comme toi

comme toi

   \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\[[[[[[[[[[[[[[[[[[[{{{{{{{{{{{{{{

 

comme toi

 

comme toi

   ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^[[[[[[[[[[[[[[[[[[
lu chez REPORTERRE
comme toi
   photo source: Reporterre

Ni capitalisme, ni Etat - la Coopérative intégrale s’épanouit à Barcelone

" Ils fraudent le fisc pour financer la révolution. Avec un budget de 490 000 euros, la Coopérative intégrale catalane (CIC) tente de construire ses propres « services publics coopératifs » dans le domaine de la santé, du logement, du transport ou encore de l’éducation. Leur but : se passer de l’euro, de l’Etat et des banques.../..." Emmanuel Daniel-

la suite ici même




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine