Magazine Santé

CANNABIS médical: Pas de risque accru de dépendance – Journal of Studies on Alcohol and Drugs

Publié le 25 mai 2015 par Santelog @santelog

CANNABIS médical: Pas de risque accru de dépendance  – Journal of Studies on Alcohol and DrugsLes patients qui reçoivent du cannabis médical en plus des opioïdes pour soulager la douleur chronique sévère n’ont pas une propension particulière aux excès d’alcool et autres substances, révèle cette étude américaine. Des conclusions présentées dans le Journal of Studies on Alcohol and Drugs qui veulent rassurer sur l’utilisation du cannabis médical en combinaison avec les opioïdes, en cas de douleur sévère.

L’étude a porté sur 273 patients suivis dans une clinique du Michigan et prenant du cannabis médical. Plus de 60% des participants avec reçu des  » antidouleurs  » sur prescription au cours du mois précédent. Les chercheurs n’identifient aucune différence significative de taux d’utilisation d’autres substances ou de consommation d’alcool entre les participants ayant eu une prescription conjointe d’analgésiques ou non. L’auteur principal, le Pr Brian Perron, de l’Université du Michigan se déclare lui-même surpris par ces résultats :  » Nous nous attendions à ce que les patients recevant à la fois le cannabis et les opiacés présentent des niveaux plus élevés de dépendance à l’alcool et aux autres drogues, mais ce n’est pas le cas « . - bien que les personnes qui recevaient deux cannabis et la prescription des opioïdes médicaux ont déclaré des niveaux plus élevés de la douleur, ils ont montré très peu de différences dans leur consommation d’alcool et d’autres drogues par rapport à ceux recevant le cannabis médical seulement."

Le cannabis, une option plus sûre dans la gestion de la douleur ? Dans l’ensemble, les participants déclarent des taux plus élevés de consommation d’alcool et de substances autres que le cannabis, à la fois sur la durée de vie et au cours des 3 derniers mois, qu’en population générale. Mais cannabis médical ou pas, cet usage ne diffère pas. Alors les auteurs, prenant en compte le risque élevé de dépendance ou de surdosage des opioïdes, suggèrent le cannabis médical comme une alternative probablement plus sûre dans la gestion de la douleur. Cela suppose aussi, ajoutent-ils que le cannabis ait un niveau suffisant d’efficacité à long terme et soit utilisé comme prévu.

Les résultats de recherche portant sur le cannabis médical, dont le système de distribution aux Etats-Unis est complètement séparé de celui des médicaments éthiques, doivent encore être interprétés avec prudence. C’est pourquoi, en matière d’usage médical du cannabis, les auteurs en appellent, avant tout, au dialogue médecin-patient.

Source: Journal of Studies on Alcohol and Drugs May 2015 Use of prescription pain medications among medical cannabis patients: Comparisons of pain levels, functioning, and patterns of alcohol and other drug use (In Press) Communiqué

CANNABIS médical: Pas de risque accru de dépendance  – Journal of Studies on Alcohol and Drugs
Plus d’études surle Cannabis


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71166 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine