Magazine Santé

VITAMINE D : Fini le mauvais temps, place aux beaux jours! – Ça vaut le Diet’Tours

Publié le 25 mai 2015 par Santelog @santelog

VITAMINE D : Fini le mauvais temps, place aux beaux jours! – Ça vaut le Diet’Tours

Fini le mauvais temps, place aux beaux jours ! 

L’EDITO

Le mois de mai est de retour pour prendre l’air et faire le plein de vitamine D. De novembre à mars, les UVB sont trop faibles et n’offrent plus suffisamment la possibilité à notre organisme pour synthétiser la vitamine D. Des suppléments ? Inutile ! Sortez donc faire un tour et profitez de ce soleil radieux pour refaire votre stock. Profitons-en également pour trouver de nouvelles manières de manger rapidement et sainement…

Clairement, quel est le problème ?

VITAMINE D : Fini le mauvais temps, place aux beaux jours! – Ça vaut le Diet’ToursUne proportion importante de la population française est carencée en vitamine D qui est un micronutriment, autrement dit une molécule non énergétique (elle n’apporte aucune calorie). La vitamine D est indispensable au métabolisme phosphocalcique (fixation du calcium dans les os et les dents). La 25-hydroxyvitamine D (OHD) doit se trouver dans l’organisme à une concentration plasmatique supérieure à 30 ng/mL1. Les études épidémiologiques réalisées depuis plusieurs années ont permis d’observer que 43% à 50 % de la population présentait une concentration de 25OHD < 20 ng/mL (c’est-à-dire un déficit en vitamine D) et environ 80 % une concentration < 30 ng/mL (c’est-à-dire insuffisante).

Mais alors, où les trouver ?

Dans le lait, les produits laitiers, les oeufs (principalement dans le jaune). En somme, un oeuf sur le plat peut nous permettre d’atteindre aisément près de la moitié des recommandations.
Certains poissons comme le maquereau sont également très riches en vitamine D.

Son origine

La vitamine D peut-être d’origine endogène (synthétisée par le corps) ou exogène (apportée par l’alimentation).
En France, l’enrichissement des laits, produits laitiers et huiles en vitamine D est autorisé.
Aux Etats-Unis, de nombreux aliments sont enrichis en vitamine D : laits, céréales, jus d’orange, yaourts, margarines…2

Y a-t-il des cibles ?

Le déficit en vitamine D touche particulièrement les enfants et les personnes âgées. En effet, une étude réalisée et publiée en mai 2014 a révélé une prévalence de déficit en vitamine D chez les enfants de 0 à 15 ans non supplémentés en vitamine D3. En hiver, la supplémentation pourrait donc avoir son avantage. En effet, pour les plus jeunes, les Apports Nutritionnels Conseillés (ANC) en vitamine D sont de 5 à 10 μg/jour comme pour les adultes (5μg/jour). Chez les séniors, les ANC correspondent à plus du double de ceux des adultes (10 à 15μg/jour) à cause de la diminution de la synthèse endogène (vieillissement cutané, sédentarité…).

VITAMINE D : Fini le mauvais temps, place aux beaux jours! – Ça vaut le Diet’ToursLes chiffres du mois du mois

1 milliards 200 millions de sandwichs jambon-beurre ont été vendus en France en 2014! Cela n’est pas surprenant car en vingt ans, la pause déjeuner est passée de 1h20 à 40 minutes!4

C’est donc l’occasion de rehausser vos apports en vitamine D et cela même dans vos sandwichs !

En manque de temps ? Le snacking peut être la solution…

C’est manger sous le pouce entre midi et 14h ! D’après France3, le palmarès «snacks» des français se réparti de la façon suivante :

VITAMINE D : Fini le mauvais temps, place aux beaux jours! – Ça vaut le Diet’Tours

C’est à l’Institut National de la boulangerie-pâtisserie de Rouen qu’une formation a eu lieu sur l’art de faire de bons en-cas. La démonstration auprès des artisans boulangers est faite par un charcutier-traiteur meilleur ouvrier de France, Pascal TANGUY. « Ils doivent être équilibrés et appétissants! ». Le snacking qui est la façon de manger nomade est en constante croissance ; le marché doit donc diversifier ses produits: sandwichs fraîcheur, salades, croissants, quiches, etc. Le gage de qualité se traduit par la gamme d’aliments utilisés.

Quelques recettes

VITAMINE D : Fini le mauvais temps, place aux beaux jours! – Ça vaut le Diet’Tours

VITAMINE D : Fini le mauvais temps, place aux beaux jours! – Ça vaut le Diet’Tours

Références :
Actualités sur la vitamine D, Jean-Claude Souberbielle, Cahiers de Nutrition et de Diététique, Vol48, 2013, page 63-74
HAS, Janvier 2013
3 Prévalence majeure du déficit en vitamine D chez les enfants âgés de 5 à 10 ans, Archives de pédiatrie, Volume 21, Issue 5, page 721
4 Cuisine collective, N°279, Mars 2015

Rendez-vous en octobre prochain avec la nouvelle promo diet !

Cette Newsletter est écrite par NOUS, mais surtout pour VOUS, alors n’hésitez pas à ajouter votre grain de sel : diet-tours@univ-tours.fr

Cette newsletter vous est proposée ce mois-ci par : Léa, Maëlys, Marie, Suzanne, Régis et Stéphane.
Merci à Bertrand Billault 

Source : Ça vaut le Diet’Tours – Newsletter n°14, mai 2015, Etudiants 2ème année Diététique IUT Tours

VITAMINE D : Fini le mauvais temps, place aux beaux jours! – Ça vaut le Diet’Tours

A lire VITAMINE D: Les situations de carence à détecter
Accéder 
aux dernières actualités sur la vitamine D


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine