Magazine Sport

Camille Serme, l’autre reine d’Angleterre

Publié le 25 mai 2015 par Playeur.co @playeurco

(Crédit Photo : squashsite)

Camille Serme est la première française à décrocher un titre majeur en squash, et pas n’importe lequel, le British Open.

Dimanche tu as réalisé ta plus grosse performance avec ta victoire au British Open. Parle nous des quelques secondes qui suivent la balle de match ? Et aujourd’hui, tu es toujours sur ton nuage ?

C’est une délivrance, une joie immense. 15 minutes après je ne réalisais toujours pas, j’avais l’impression que je devais encore réfléchir à comment jouer le prochain point. J’ai pas mal enchainé les médias ces derniers jours donc forcément ma victoire est encore très présente mais je dois vite me reconcentrer car la semaine prochaine, c’est les championnats d’Europe avec un titre a défendre.

En plus de ça, tu réalises une performance historique car tu es la première française à gagner cette compétition, tu dois être d’autant plus fière?

C’est une très grande fierté absolument mais également une récompense pour mon travail et celui de mon staff. On est sur la bonne voie pour atteindre la place de numéro une mondiale, un autre des mes objectifs.

La fête aurait été parfaite si Grégory Gaultier avait réussi à gagner en finale. Ses bons résultats sur le circuit sont une source de motivation pour toi ?

Je suis très contente pour lui par rapport à tous les très bons résultats qu’il fait. Cela permet aussi que l’on parle du squash en général et moi j’essaie à travers mes résultats que l’on parle plus du squash féminin. J’aimerais aussi que sur tous les tournois les « prize money » soient identiques pour les filles et les garçons.

Le squash n’est toujours pas une discipline olympique, j’imagine que c’est frustrant de ne pas pouvoir représenter son pays lors des jeux olympiques ?

C’est très frustrant oui car le but ultime pour tout athlète, c’est les jeux olympiques. Le squash a sa place au JO, j’en suis convaincue. C’est un sport complet car cela demande du physique, de la technique et du mental.

Si on te donnait le choix entre devenir championne du monde et numéro 1 mondiale, que choisirais-tu?

Championne du monde car ce titre reste gravé. La première place, si elle ne dure qu’un mois, tout le monde aura très vite oublié.

Comment en vient-on à devenir joueuse de squash ? 

😉

J’ai commencé le mini-tennis à l’âge de 4 ans à Créteil. Une amie m’a proposé d’essayer le squash qui était sur le terrain à coté et j’ai tout de suite accroché. Je joue donc au squash depuis que j’ai 7 ans.

Quelques mots pour donner envie aux françaises et français de suivre les équipes de France de squash ?

Le squash est une discipline très ludique, pas besoin d’être très fort pour pouvoir s’amuser. C’est un sport facile à comprendre car il y a très peu de règles. C’est très télévisuel car il y a des caméras partout autour du court en verre.

Encore une fois félicitations Camille, on te souhaite de surfer sur cette bonne vague. Tu reviens nous dire quelques mots la semaine prochaine après ton titre européen ? 

😉

Jack’s

logo playeur


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Playeur.co 15506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine