Magazine Info Locale

Pauvreté en Auvergne : situation département par département

Publié le 25 mai 2015 par Philauvergne @Philauvergne

L’INSEE Auvergne vient de publier 4 études sur la pauvreté en Auvergne département par département, entre 2008 et 2011.

La pauvreté dans l’Allier – Les jeunes et les familles durement affectés par la crise

Résumé :
Avec 15,5 % de ses habitants vivant sous le seuil de pauvreté fin 2011, l’Allier fait partie des départements dans lesquels la pauvreté est la plus marquée. De 2008 à 2011, la forte dégradation du marché du travail favorise la hausse de la précarité. Cependant, l’altération du niveau de vie des plus démunis est moins prononcée que dans les départements au profil socio-économique équivalent. L’aggravation de la précarité touche davantage les jeunes, qui peinent à entrer sur le marché du travail, et les familles, notamment monoparentales. En revanche, même si elle reste à un niveau élevé, la pauvreté des séniors est en diminution.

>>> Accéder à la publication : Pauvreté dans l’Allier.

La pauvreté dans le Cantal – Un département plus largement touché

Résumé :
En 2011, 16,4 % des Cantaliens vivent sous le seuil de pauvreté, soit 2,1 points de plus qu’au niveau métropolitain. Le Cantal se place ainsi parmi les départements les plus frappés par la pauvreté. Il le doit essentiellement au fort vieillissement de sa population et à la surreprésentation du monde agricole. La précarité touche plus particulièrement les séniors et les personnes aux âges actifs notamment lorsqu’ils vivent seuls. Les autres départements ruraux du Massif Central présentent les mêmes caractéristiques mais à des degrés divers. Le Cantal se démarque toutefois sur l’évolution de la pauvreté. Malgré la crise, le niveau de vie des plus modestes augmente légèrement, évitant ainsi de creuser les inégalités.

>>> Accéder à publication : Pauvreté dans le Cantal.

La pauvreté en Haute-Loire – Une précarité marquée des personnes âgées

Résumé :
En 2011, 14 % des Altiligériens vivent sous le seuil de pauvreté, soit autant qu’en France métropolitaine. La pauvreté affecte principalement les séniors, surreprésentés dans le département, et les personnes seules. Néanmoins, depuis 2008, la précarité de ces populations recule. Tant vis-à-vis de l’emploi que du chômage, la Haute-Loire traverse la crise moins difficilement que des départements au profil socio-économique similaire. Ceci explique, en partie, la faible augmentation du niveau de pauvreté départemental entre 2008 et 2011. Néanmoins, la crise touche particulièrement les demandeurs d’emploi de longue durée et âgés.

>>> Accéder à la publication : Pauvreté en Haute-Loire.

La pauvreté dans le Puy-de-Dôme – Aggravation de la situation des plus pauvres pendant la crise

Résumé :
Entre 2008 et 2011, sous l’influence de la crise économique, la pauvreté augmente dans le Puy-de-Dôme. Ce dernier se démarque des départements ayant un profil socio-économique équivalent par la dégradation plus nette de la situation des plus précaires. En particulier, l’insertion des jeunes dans la vie active s’y avère plus difficile dans un contexte économique fragilisé. Le taux de pauvreté des jeunes actifs y est en effet élevé et en progression. La précarité s’aggrave aussi pour les familles et les enfants. En revanche, même si elle reste à un niveau élevé, celle des séniors diminue.

>>> Accéder à la publication : Pauvreté dans le Puy-de-Dôme.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philauvergne 7189 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine