Magazine Info Locale

Podemos, Syriza et la France ?

Publié le 25 mai 2015 par Jplegrand

Podemos, Syriza et la France ?

CREIL AVENIR

Jean-Paul LEGRAND - Président du mouvement politique "Les Citoyens En Mouvement". Elu maire-adjoint de 2008 à 2014 et conseiller municipal de 1983 à 1995. Président d'une association économique pour le développement fluvial

Partager

Je ne cesserai d'agir pour promouvoir l'autonomie et la liberté des citoyens à leurs droits individuels et collectifs. En 2014 aux municipales j'ai refusé de m'allier aux politiciens malgré un score qui aurait pu permettre à mon mouvement d'avoir des élus. Notre choix a été le bon : aucune compromission avec la classe politique actuelle qui plonge notre ville et notre pays dans de grandes difficultés. D'autres ont préféré à Creil composer avec le parti socialiste comme les communistes ou se sont rangés derrière la démagogie consistant à flatter les communautés, osant se déclarer du mouvement citoyen alors qu'ils sont issus eux-mêmes de ce même parti socialiste et en adoptent les méthodes. Leurs manoeuvres sous-tendues par un clientélisme permanent, manifestent la crise grave qui traverse le parti socialiste, ils n'ont aucun projet politique démocratique et malgré leurs discours, ils reproduisent les mêmes pratiques politiques comme on l'a vu lors des dernières élections départementales avec MM. Dardenne et Boulhamane, tous deux ex-PS à Nogent sur Oise et à Creil et qui se sont alliés pour tenter d'emporter le combat fratricide contre leur ex-camarade Villemain. La real politik de ces gens a même atteint le ridicule quand ce même M. Dardenne, très affaibli aux départementales par ses divergences avec les communistes et son jeu personnel, a nommé adjoint M. Benkherouf alors qu'il l'avait violemment ejecté du pouvoir municipal il y a quelques mois. Le jeu des alliances pour le pouvoir n'a pas fini de participer à la crise politique même au niveau local, et l'un des spécialistes en la matière, M. Villemain a su en jouer ces dernières années. Ce sont tous des politiciens qui n'ont strictement rien à voir avec les intérêts citoyens parce qu'ils acceptent le système tel qu'il est sous un discours de gauche, voire "citoyen" pour tromper certains électeurs qui seraient encore crédules sur la volonté de ces responsables politiques d'engager une rupture réelle avec le système actuel.

Au contraire, Il faut créer en France une repolitisation positive des citoyens. Ainsi les graines de l'espérance ne pourront germer que dans ce mouvement démocratique à créer en France par l'union des citoyens qui rejettent toutes les pratiques intolérables de la classe politique actuelle de l'extrême-droite à la gauche dite radicale.

Personnellement, j'espère pouvoir alimenter la réflexion et l'action de citoyens plus jeunes, qui issus de la nouvelle génération pourront bousculer le vieil ordre politique qui fait tant de mal.
Pour cela il est urgent d'élaborer une critique sans concession et fondamentale de la droite, de la gauche et du FN, elle est indispensable.
"Les citoyens en mouvement" ont leur manifeste. Il peut être consulté ici


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jplegrand 1025 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine