Magazine High tech

Intel plutôt pessimiste au sujet de Windows 10

Publié le 25 mai 2015 par _nicolas @BranchezVous
Intel plutôt pessimiste au sujet de Windows 10

Microsoft mise énormément sur le succès de Windows 10, et la magie semble opérer auprès de sa clientèle, mais ce n’est pas encore le cas chez Intel.

Depuis l’arrivée de Satya Nadella à la barre de Microsoft, le revirement stratégique de l’entreprise lui laisse présager un avenir plutôt prometteur. Dans le cadre du programme Windows Insider, Microsoft a démontré être plus attentive aux commentaires de sa clientèle en ce qui concerne la prochaine itération de son système d’exploitation.

Toutefois, la partie est loin d’être gagnée pour Microsoft. Un important acteur du secteur informatique, Intel, demeure sceptique en ce qui concerne l’impact positif qu’aura Windows 10 sur l’industrie. En effet, lors de la plus récente réunion annuelle du fabricant de semiconducteurs californien, le PDG d’Intel a exprimé ses doutes au sujet du prochain OS de Microsoft.

Bien entendu, l’opinion de Krzanich à l’égard du succès de Windows 10 est loin d’être désintéressée.

«Nous continuons à observer une montée [des ventes de PC liées au retrait de Windows XP]», a déclaré Brian Krzanich. «Cette année, nous aurons droit à une nouvelle transition, celle de la mise à niveau vers Windows 10. Bien que nous constatons des progrès de trimestre en trimestre, il est important de garder en tête nos prévisions à long terme. Nous estimons que le marché du PC restera stable, voire régressera légèrement à long terme.»

Bien entendu, l’opinion de Krzanich à l’égard du succès de Windows 10 est loin d’être désintéressée. Traditionnellement, l’arrivée d’une nouvelle version de Windows impose aux consommateurs et aux entreprises l’achat de nouveaux équipements informatiques. Seulement, la configuration matérielle recommandée par Microsoft pour Windows 10 est loin d’être exigeante.

Un aperçu du nouveau Windows 10.

Un aperçu du nouveau Windows 10.

En fait, elle est la même que pour Windows 8. Une décision qui s’explique à la fois par l’intérêt de Microsoft de voir Windows 10 propulser un milliard d’appareils d’ici 2018, et l’omniprésence actuelle des téléphones intelligents et tablettes tactiles qui représentent un autre important marché pour l’entreprise.

Maintenant, si Windows 10 ne parvient pas à faire augmenter les ventes de PC, doit-on considérer l’OS comme un échec? Le marché informatique court-il à sa perte pour autant?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine