Magazine Info Locale

Le plan de la Région Aquitaine pour capter les richesses de l'océan

Publié le 25 mai 2015 par Blanchemanche
#Aquitaine #EMR #océan

Alain Rousset, président de la région Aquitaine, entend impulser la création d'une filière économique susceptible de tirer profit des ressources encore inexploitées de l'océan

Le plan de la Région Aquitaine pour capter les richesses de l'océan©http://www.poitou-charentes.fr/"Nous ne connaissons que 5 % de ce qu'il y a dans l'océan. Il y a un potentiel extraordinaire", lance, plein d'enthousiasme, Alain Rousset, président de la Région Aquitaine, candidat PS à la présidence de la future grande région. Le potentiel est déjà connu dans les EMR (Energies marines renouvelables). 

Une croissance "bleue" avec les EMR ?

La France s'est fixée pour objectif de produire 6 000 MW d'énergies marines à horizon 2020. Cette capacité de production représenterait l'équivalent de la consommation annuelle de 4,5 millions de foyers. Les deux premiers appels d'offres sur l'éolien off-shore vont permettre  le déploiement d'une puissance totale de près de 3 000 MW. Un investissement de 7 milliards d'euros.C'est pourquoi, le 20 mai dernier, Alain Rousset s'est engagé, avec les Régions Basse-Normandie, Bretagne, Haute-Normandie et Pays de la Loire, sur des propositions communes, en termes de recherche, de formation, de sous-traitance, pour accélérer le développement de la filière industrielle des énergies marines. Sur le même sujet : Gironde : le groupe GT se diversifie pour déjouer la crise

Faire émerger une filière sur la façade Atlantique

Mais, "il y a aussi un potentiel incroyable dans le secteur des médicaments, des nodules métalliques, des ressources abiotiques ou encore du tourisme", poursuit Alain Rousset. Avec sa casquette de président de l'Association des régions de France, il a donc décidé de réunir douze d'experts français le 9 juin à la Maison de l'Aquitaine à Paris pour réfléchir à la manière de coordonner une telle filière sur la façade Atlantique. "L'objectif est de définir une feuille de route et de voir quels investisseurs privés peuvent être à nos côtés", précise-t-il.Parmi les experts, Patricia Ricard, présidente de l'Institut océanographique du même nom, Gérard Blanchard, président de l'Université de la Rochelle, Catherine Chabaud, ex-présidente de la mission sensibilisation du Grenelle de la mer... Alain Rousset rêve de créer dans la région un lieu en mer rassemblant un laboratoire de recherche, des fermes aquacoles et des EMR. "Nous nous devons de présenter une alternative aux barbares de la mer qui veulent exploiter l'arctique", insiste l'élu socialiste, passionné d'industrie.

Une grande région déjà fortement tournée vers l'océan

"Au total, entre Aquitaine et Poitou-Charentes, 6 000 emplois et 760 entreprises sont liés à la mer", souligne Alain Rousset. "Nous avons 500 km de côtes entre l'Aquitaine et Charente-Maritime. En outre,15 % des entreprises aquitaines sont situées sur le littoral", ajoute-t-il.Pour faire émerger cette filière "bleue", Alain Rousset entend s'appuyer sur Pierre Calléja, PDG de Fermentalg, société à la pointe des microalgues, installée à Libourne, mais aussi le maire de La Rochelle, Jean-François Fountaine, notamment pour "réinventer le tourisme en mer" avec ce dernier.Un poste de chargé de mission devrait également être créé dans ce secteur. "Il faut faire rêver nos concitoyens, avoir de grandes ambitions", estime le candidat PS à la grande Région. Reste désormais le plus dur à faire, passer du rêve à la réalité.Publié le 25/05/2015  par http://www.sudouest.fr/2015/05/24/exclusif-le-plan-d-alain-rousset-et-de-la-region-aquitaine-pour-capter-les-richesses-de-l-ocean-1930017-4626.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte