Magazine Cinéma

Film : Mad Max (Trilogie)

Par Ric01a

mad_max_by_antonpaintings-d893y9a

L’Avis De Ric01a : ♥♥♥♥

La trilogie qui à amené le Post- Apocalyptique sur grand écran ! Dans un univers manquant cruellement d’essence et d’eau potable et ou les grandes nations se sont fait la guerre, l’ordre est la justice sont sur le point de se faire littéralement recouvrir par l’anarchie. Les bandes de malfrats sillonnent les routes, des tueurs de sang froid arpentent les villes à présent quasiment désertes, mais qui peut mettre un terme à ces agissements ou la morale n’a plus lieux d’être ? Un seul homme…Mad Max !

Jouer par l’incroyable Mel Gibson dès 1979, la série tiens sur trois épisodes qui ne se suivent absolument pas, sauf pour le premier, qui lui, sert de véritable introduction au personnage et à la manière dont ce dernier s’introduit pas à pas lui aussi dans cette nouvelle socièté ravagé. Car oui, Mad Max c’est avant tout l’histoire d’un homme qui va devoir évoluer, s’adapter pour survivre à un nouveau monde en proie à des agissements qui n’ont pas lieux d’être. Devenir fou pour combattre les fou, devenir un tueur de sang froid pour combattre d’ignobles personnages qui n’ont plus aucunes humanités, c’est là que réside l’intérêt de cette trilogie.

mad max

Arrivant à chaque fois tels un cow boy mystérieux dans une nouvelle ville, son nom est pourtant rarement évoqué, souvent remplacé par un surnom. Ce qui fait la force d’un épisode de Mad max, c’est ses scènes de poursuites en voitures. Les engins qui passent devant la caméra à tout à allure sont majoritairement customisé à l’extrême avec des pièces rouillés, cabossées pour coller un maximum à l’univers dépravé et désertique ou elles roulent. On à droit à des échanges de coups de feu, des méchants tous pour la plus part charismatique et surtout, nous avons droit à des plan de caméra mis en accéléré ! Déja que la sensation de vitesse se fait purement ressentir lorsque l’on voit apparaitre les longues trainées de poussières se dégageant des voitures roulant à toute vitesse, le film se retrouve parfois accéléré pour accentuer la perception que l’on peut en avoir…

Note : Dans la trilogie Mad Max, l’effet est bien visible mais ne dérange pas outre mesure, par contre, dans Mad Max Fury Road, cette effet d’accélération renvois une sensation étrange qui est réellement bienvenus.

mad_max_1_2_3_by_antonpaintings-d84vwbh

Comme je le disais plus haut, le premier épisode est une légère introduction plus au personnage qu’a l’univers en lui même et à sa conception, le post-apo n’intervient vraiment qu’a partir du deuxième épisode ou l’on retrouve les fameuses voitures poubelles, les méchants qui portes des masques de hockeys avec du cuir et des piques sur la tête, bref, ce qui fait encore même aujourd’hui la légende et le succès de cette franchise. Le troisième épisode est quand à lui beaucoup plus scénarisé avec une conception du bien et du mal qui ne cesse d’interloquée le spectateur. On regrettera cependant la seconde partie du film qui est un peu plus légère mais tout aussi bien intelligemment construite et qui fait appel plus à un esprit d’aventures et de découvertes.

Le créateur de cette trilogie, Mr George Miller est aussi le réalisateur de Babe 2…Fantastique non ?

En tout cas, n’hésitez pas à regarder ces films qui sont de véritables chef d’œuvre cinématographique et qui marquent encore même en 2015 tout les esprits. Dans le même genre, si vous êtes comme moi fou de jeux vidéos, je vous conseille fortement la série des Fallout qui possèdent vraiment le même esprit.

mad_max_gladiator_by_tanyalane-d5k6ecv

Ric01a


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ric01a 1741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte