Magazine Politique

Avançons vers une agriculture humaniste, responsable et citoyenne !

Publié le 26 mai 2015 par Blanchemanche
#agriculturepaysanne #lavaguecitoyenne
vague

Des solutions existent permettant de rompre avec le cercle vicieux qui nous éloigne du développement durable en agriculture. Les bases, les fondements de ce cercle vertueux s’appuient sur :
La redécouverte de l’agronomie qui permet d’appuyer la capacité à produire sur des ressources parfaitement inépuisables et gratuites que sont la lumière, l’azote atmosphérique, le carbone, la vie du sol, les auxiliaires de l’agriculture… Elle permet aussi de refonder un pacte vertueux avec la nature, faisant de l’écologie, non plus une contrainte, mais un atout, apportant ainsi des réponses à une meilleure gestion de la ressource en eau, effaçant la dépendance aux pesticides et engrais de synthèse (et donc au pétrole !), réduisant le changement climatique en diminuant l’émission de gaz à effet de serre, tout en engageant ces surfaces agraires dans la séquestration efficace du carbone.
L’émergence de ce modèle autonome, permet d’envisager sereinement l’atteinte de la souveraineté alimentaire en produisant ici et là-bas pour nourrir ici et là-bas, aujourd’hui et demain, les enfants du monde. Il s’agit de préserver la capacité de la terre (avec un petit t) et de la Terre (avec un grand T) à produire demain. Exigeons l’autonomie sur les ressources génétiques animales et végétales, redonnant du sens au lien au sol, à la notion de terroir tout en offrant la garantie d’un matériel génétique adapté aux zones de production et qui à le mérite d’affranchir les producteurs de la dépendance aux firmes semencières et à l’irrigation massive dans un contexte de raréfaction de la ressource en eau douce et potable.
Un véritable contrat moral avec la société qui justifiera l’engagement d’argent public vers ce modèle vertueux. Modèle qui nous permettra, par exemple, de faire l’économie chaque année de 54 milliards d’euros pour dépolluer la ressource en eau souillée par les pesticides et les engrais de synthèse. En somme, 11,5 milliards d’euros (PAC) bien fléchés, dans une logique préventive et d’anticipation, peuvent permettre de soutenir valablement le revenu des agriculteurs, assurer la souveraineté alimentaire à long terme, remplir des fonctions d’intérêt général pour l’ensemble de l’humanité tout en économisant des sommes d’argent colossales aujourd’hui utilisées pour réparer.
En résumé, un modèle agricole qui préfère prévenir que guérir, en s’engageant dans le cercle vertueux d’une agriculture humaniste, responsable et citoyenne au service de l’intérêt supérieur des générations futures. Tel est le sens d’un engagement entier et sincère me permettant de nourrir quotidiennement :
La sérénité d’accepter les choses que je ne puis changer,
Le courage de changer les choses que je peux,
Et… La sagesse d’en connaître la différence.
Benoit BITEAU – Ingénieur des Techniques Agricoles & Généticien
Conservateur du Patrimoine Technique, Scientifique & Naturel
Paysan Bio
Lauréat 2009 du Trophée National de l’Agriculture Durable

Partager la publication "Avançons vers une agriculture humaniste, responsable et citoyenne !"http://lavaguecitoyenne.fr/blog/2015/05/25/avancons-vers-une-agriculture-humaniste-responsable-et-citoyenne/

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines