Magazine Bons plans

Pas si reposant le mois de mai...

Publié le 26 mai 2015 par Zzscilly
Pas si reposant le mois de mai...Il ne vous aura pas échappé que cette année 2015 nous aura offert un mois de mai particulièrement court : 16 jours travaillés contre 15 jours fériés et chômés (plus exactement, 4 jours fériés et 5 week-ends), soit le mois de mai le plus court en jours travaillés depuis 45 ans.
Pour beaucoup, c'est une aubaine qui va permettre de prendre une avance non-négligeable sur les congés d'été ! Certains professionnels se frottent les mains également. C'est le cas des professionnels du tourisme en particulier : presque tous les acteurs de la vente de voyage en ligne expriment leur satisfaction avec des progressions de leur chiffre d'affaire qui vont de 15 à 50% par rapport à 2014 (plus  50% pour le site voyages-sncf.com). Les jardineries bénéficient également à plein de ce joli mois de mai, période où les poids lourds de ce secteur travaillent beaucoup, dimanche et jours fériés compris !

Pour d'autres, et les entreprises des autres secteurs en particulier, cela pèse lourd sur la productivité et les prix de revient, même si la bataille de chiffres entre les pro et anti ponts de mai n'est pas près de s'arrêter.


Quand on change de point de vue, le constat change du tout au tout.

Vous êtes-vous amusés à observer l'activité de vos collègues autour de vous ?

Il y a des chances pour que vous ayez été témoin d'une dépense d'énergie assez phénoménale pour "tout faire tenir" dans les temps impartis. Cela en dit long sur notre capacité à élever notre productivité réelle dans des conditions particulières !

Pour ma part, cette observation m'aura permis de mettre en évidence un certain nombre de bonnes pratiques que je voudrais partager avec vous :


  • confronté à une charge de travail identique pour un temps diminué, le travailleur de mai gère ses priorités : peu ou pas de place pour le superflu, droit à l'essentiel
  • quand il travaille, il est souvent seul, ce qui l'oblige à se focaliser sur d'autres activités, plus centrées sur la réflexion et la prise de recul
  • le travailleur de mai choisit avec précaution les réunions auxquelles il participe (quand il le peut...)
  • il constate comme par miracle que sa boîte de réception reprend une allure normale (mais à quoi servent donc les autres mails qu'il reçoit d'habitude ?)
  • il ressent un stress positif lié à la sensation d'être productif associé à la perspective de la récompense du temps libre à venir
  • ...

Vous aurez constaté qu'on retrouve dans ces bonnes pratiques la plupart des comportements recommandés pour une gestion du temps efficace et bien assumée. Et si on travaillait toute l'année comme au mois de mai ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Zzscilly 81 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte