Magazine Santé

L'OBÉSITÉ à l'adolescence double le risque de cancer colorectal à vie

Publié le 26 mai 2015 par Santelog @santelog

L'OBÉSITÉ à l'adolescence double le risque de cancer colorectal à vie – GutChez l’adulte, l’obésité est un facteur de risque reconnu de plusieurs cancers et l’inflammation liée à l’obésité a déjà expliqué le risque associé précisément, de cancer colorectal. Cette étude américaine va plus loin moins en montrant une forte corrélation entre un indice de masse corporelle élevé chez l’adolescent, l’inflammation et le risque de cancer colorectal. Ses conclusions, présentées dans la revue Gut, apportent une nouvelle motivation à surveiller et à prendre en charge l’obésité ou le surpoids, dès l’enfance.

On sait que l’obésité est liée chez l’adulte à un risque accru de 50% de cancer colorectal. On peut rappeler également que la consommation d’alcool va augmenter ce risque chez les personnes obèses (et pas chez les personnes de poids normal). Mais c’est la première étude à examiner l’effet du surpoids, à l’adolescence, sur le risque de ce cancer à vie.

Car le Dr Elisabeth Kantor et son équipe de la Harvard School of Public Health ont évalué ces associations chez pas moins de 239.658 hommes, participant à une cohorte suédoise, suivis durant au moins 35 ans, et évalués au départ, aux âges de 16-20 ans alors qu’ils passaient les examens de santé du service militaire. A cette occasion, leur IMC a été calculé.

Au cours de la période de suivi, 885 cas de cancer colorectal ont été diagnostiqués dont 501 cancers du côlon et 384 cancers du rectum.

L’analyse constate que vs un poids normal (18,5< IMC<25 kg / m2) à la fin de l’adolescence,

·   le surpoids (27,5< IMC <30 kg / m2) est associé à un risque plus que multiplié par 2 (OR : 2,08) de cancer colorectal,

·   l’obésité (IMC> 30 kg / m2) est associée à un risque multiplié par 2,4 de cancer colorectal,

·   Ces adolescents en surpoids, présentent également une vitesse de sédimentation plus élevée qui suggère un état inflammatoire et un risque accru de 63% de cancer colorectal.

Ainsi, l’IMC et l’inflammation à l’adolescence s’avèrent 2 facteurs indépendamment associés de risque de cancer colorectal. Les chercheurs n’expliquent pas le processus sous-jacent à ces associations mais suggèrent que l’association IMC-cancer médiée par l’état inflammatoire.  

 

Source: Gut 18 May 2015 doi:10.1136/gutjnl-2014-309007 Adolescent body mass index and erythrocyte sedimentation rate in relation to colorectal cancer risk

L'OBÉSITÉ à l'adolescence double le risque de cancer colorectal à vie – Gut
Plus d’études surle Cancer colorectal

Lire aussi :L’OBÉSITÉ liée à un risque accru de 50% de cancer colorectal -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine