Magazine Politique

La Sécu va fermer la moitié de ses antennes dans le 93

Publié le 26 mai 2015 par Blanchemanche
#CPAM #93
Bobigny, le 17 avril. Nicolas Le Bellec, directeur de la Caisse primaire d’assurance-maladie du 93 va rencontrer les maires, pour leur présenter la réduction des accueils dans le département.
Bobigny, le 17 avril. Nicolas Le Bellec, directeur de la Caisse primaire d’assurance-maladie du 93 va rencontrer les maires, pour leur présenter la réduction des accueils dans le département. (LP/C.G.)


La démarche est inédite et la révolution, radicale. A partir de ce mardi, Nicolas Le Bellec, directeur de la Sécurité sociale du 93 a choisi d’aller à la rencontre des 40 maires de Seine-Saint-Denis. Le patron de la Caisse primaire d’assurance-maladie (CPAM) leur présentera le plan de réduction des points d’accueil des assurés sociaux qui sera mis en oeuvre à la rentrée de septembre.Le nombre de lieux passera de 33 à 15, dans le département, avec dans la foulée, une harmonisation des horaires. La nouvelle carte devrait être dévoilée en juin, à l’issue de la tournée des municipalités.« Je n’ai pas de compte à rendre aux politiques mais les maires sont des partenaires incontournables dans l’exercice de notre mission de service public», estime Nicolas Le Bellec qui s’attend à recevoir une volée de bois vert et à avoir écho d’interventions d’élus mécontents auprès du ministère de la Santé. «Cela commence déjà à être le cas. On a, de toute façon, cinq permanences qui ne fonctionnent plus depuis 18 mois sans que cela soit annoncé officiellement, poursuit le directeur de la CPAM 93. On a fermé des sites à la hussarde parce qu’on ne pouvait plus les tenir. De ce côté-là, on peut nous reprocher un déficit de communication. » Ces dernières semaines, les maires PS de Bondy et de Pierrefitte ont ainsi protesté sur les fermetures ou les réductions d’horaires des accueils dans leurs villes.«En réorganisant nos accueils, on veut améliorer la qualité du service»
Sur les 33 sites, une vingtaine seulement sont actuellement ouverts avec régularité. La Sécurité sociale du 93 a dû faire face à un gel des recrutements fin 2013 - début 2014, dans l’attente de la signature avec l’Etat de la convention d’objectifs, effectuée en août 2014. La contrainte de moyens et un maillage trop étendu pour être efficace justifient la restructuration. Un constat auquel s’ajoute un autre, essentiel : pour les habitants du 93, l’accueil physique reste le mode privilégié pour régler son dossier, avant le recours au téléphone et aux mails.«Aujourd’hui, le service sur place est mal rendu, juge Nicolas Le Bellec. Vous allez au Raincy, vous êtes rapidement et bien pris en charge. Vous allez à Bobigny, vous attendez une heure et demie et les agents ont le sentiment de faire de l’abattage. En réorganisant nos accueils, on veut améliorer la qualité du service. On fait de la discrimination positive.»Des bornes en libre-service seront installées
Outre la diminution du nombre d’implantations, la Sécurité sociale modifiera sa façon derecevoir les gens. Un secteur en libre-service (bornes et ordinateurs) sera réservé aux opérations simples, telles que les attestations de droits par exemple, qui peuvent déjà être réalisées depuis chez soi. La deuxième zone sera dédiée à l’accueil sur rendez-vous, pour les «cas complexes» : lorsque l’usager en arrêt-maladie a plusieurs employeurs, pour les victimes de maladie professionnelle ou les personnes en précarité, bénéficiant de la CMU (couverture maladie universelle) ou de l’AME (aide médicale d’Etat). Sur les 5 700 personnes reçues chaque jour, 25 % d’entre elles viennent pour une demande relevant de l’accueil personnalisé, selon la CPAM du 93.En 2002, la Sécu disposait en Seine-Saint-Denis d’un réseau de 100 points «de contact» avec les usagers. Une page est en train d’être définitivement tournée.
La Sécu en Seine-Saint-Denis, c’est :1,53 million d’assurés sociaux (régime général)230 000 bénéficiaires de la CMU (couverture maladie universelle)55 000 bénéficiaires de l’aide médicale d’Etat (250 000 en France)425 250 titulaires d’un compte Ameli sur Internet1 500 agents3 Mds € de prestations versées5 700 personnes reçues chaque jour dans les accueils du 933 700 appels par jour1 100 mails par jour135 agressions d’agents en 2014
Claire Guédon | 20 Avril
http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/la-secu-du-93-va-reduire-de-33-a-15-ses-points-d-accueil-du-public-20-04-2015-4709969.php
"LA SECURITE SOCIALE FERME DANS LE 93, NOUS SOMMES 1,5 MILLION A LE REFUSER !"
Je signe l'appel
La Sécu va fermer la moitié de ses antennes dans le 93
La Caisse Primaire d’Assurance Maladie du 93 a décidé unilatéralement de fermer 18 des 33 antennes de la Sécurité sociale dans le 93 ! Refusons ce chantage à l’austérité, mobilisons-nous toutes et tous pour au contraire améliorer l'accueil au sein pour les CPAM. Nous sommes 1,5 million d'assurés sociaux à être concernés par cette casse sociale.
5700 personnes se rendent chaque jour dans une des 33 antennes de la CPAM de Seine-Saint-Denis pour y faire traiter leur dossier de Sécurité sociale. Et voilà qu'au nom d'une « discrimination positive », la CPAM veut fermer plus de la moitié des accueils des assurés sociaux. Il est annoncé, sans rire une « réorganisation en vue d’une amélioration ». Comme si on pouvait vraiment faire mieux avec moins.
LES SEQUANO-DIONYSIENS ONT DROIT AU RESPECTAvec ces fermetures, les usagers seront encore plus mal traités qu'aujourd'hui. Les plus isolés, les plus fragiles des Séquano-Dionysiens auront encore plus de difficultés pour se rendre aux accueils des CPAM. Les conditions de travail des agents de la CPAM, et surtout des précaires, seront fortement dégradées. Les habitants et salariés de Seine-Saint-Denis, département déjà durement touché par les cures d’austérité et où les personnes les plus vulnérables se concentrent, ne peuvent supporter la casse de leur système de protection sociale.UNE FOIS ENCORE LES HABITANTS ET SALARIES DE SEINE-SAINT-DENIS SONT MÉPRISÉSIl est temps de dire stop ! Refusons en bloc les folies de la direction de la Sécurité sociale et exigeons non seulement de conserver les 33 antennes actuellement existantes mais aussi l'amélioration de l'accueil du public :
  • Ouverture quotidienne de chacune des permanences ;
  • Diversification des lieux d'accueil, au plus près des usagers (administrations publiques, centres sociaux, maisons de quartier...) ;
  • Augmentation du nombre d’agents d’accueil et d’agents chargés du traitement des dossiers ;
  • Renforcement de la présence de médiateurs, d'écrivains publics et de traducteurs ;
  • Ouverture de guichets spécifiques pour les cas d’extrême urgence.Je signe pour un traitement digne des 1.500.000 affiliés à la Sécurité sociale en Seine-Saint-Denis, contre les fermetures de la CPAM 93 et pour le respect des habitants et salariés de Seine-Saint-Denis.
    Pétition initiée par le Parti de Gauche 93 Ouest et soutenue par SUD Protection sociale - Solidaires, ATTAC 93, PG 93, Ensemble 93 et Bagnolet du neuf à gauche

    Premiers signataires :

    • Laurent ABRAHAMS (Maire-adjoint, montreuil),
    •  
    • Mathieu AGOSTINI (Bureau national pg et conseiller municipal, les lilas),
    •  
    • Bally BAGAYOKO (Maire-adjoint, saint-denis),
    •  
    • Daniel BERNARD (Conseiller municipal, bagnolet),
    •  
    • Franck BOISSIER (Conseiller municipal, montreuil),
    •  
    • Jean BRAFMAN (Ancien conseiller régional),
    •  
    • Nelly CARAMAN (Union locale de bondy),
    •  
    • Dominique CARUANA (Agent sécurité sociale),
    •  
    • Fethi CHOUDER (Maire-adjoint, aubervillers),
    •  
    • Sylvain DEQUIVRE (Secrétaire sud cpam 93),
    •  
    • Hayat DHALFA (Conseillère municipale, st-ouen),
    •  
    • Jean-louis FRISULLI (Secrétaire départemental union syndicale solidaires 93),
    •  
    • Riva GERCHANOC (Maire-adjointe, montreuil),
    •  
    • Christophe GIRARD (Co-secrétaire pg93-ouest ),
    •  
    • Vincent HUET (Maire-adjoint, saint-denis),
    •  
    • Akona marie KOUANE (Maire-adjointe, aubervillers),
    •  
    • François LONGERINAS (Secrétaire national du pg),
    •  
    • Clara PINAULT (Conseillère municipale, pantin),
    •  
    • Martine ROGERET (Conseillère municipale, saint-denis),
    •  
    • Conception SOTO-DIEZ (Conseillère municipale, saint-denis)
  • Je signe l'appel

  • Vous pourriez être intéressé par :

    Retour à La Une de Logo Paperblog

    Ces articles peuvent vous intéresser :

    A propos de l’auteur


    Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
    Voir son blog

    l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

    Magazines