Magazine Info Locale

Etats-Unis: les violences policières continuent alors que les Afro-américains demandent justice

Publié le 26 mai 2015 par Actualitedistincte @Actu_Distincte
Etats-Unis: les violences policières continuent alors que les Afro-américains demandent justiceLe policier blanc Michael Brelo est sorti samedi de la salle de tribunal sans aucune condamnation pour sa participation à la fusillade de 2012 menée par 13 policiers sur deux Noirs non-armés à Cleveland.
Dans la salle, Micahel Brelo, évidemment soulagé, a embrassé son avocat qui a plus tard qualifié la poursuite d'"impitoyable". En dehors de la salle, les parents du couple victime de la fusillade, Timothy Russell, 43 ans, et Malissa Williams, 30 ans, ont poussé un cri de désespoir et d'indignation, et des manifestations ont de nouveau été lancées.
"Aucune justice, aucune paix", ont scandé les manifestants, brandissant leurs poings devant la police anti-émeute.
Depuis le meurtre du jeune Noir non-armé Michael Brown par le policier blanc Darren Wilson en été dernier à Ferguson, dans l'Etat du Missouri, le slogan "aucune justice, aucune paix" continue de retentir dans les manifestations à travers les Etats-Unis.
"Nous voulons du changement. Pas de petits changements, mais des changements radicaux pour le système de justice pénale", avait expliqué un étudiant de l'Université de Towson le mois dernier à Baltimore, dans l'Etat du Maryland, après la mort du jeune Noir Freddie Gray pendant sa détention policière.
Moins d'un mois après, la députée afro-américaine de l'Ohio, Marcia Fudge, a publié une déclaration cinglante après le verdict de Michael Brelo.
"Cette décision n'est pas ce que nous voulons mais notre marche pour la justice continue. Nous avons encore un long chemin à parcourir vers l'égalité raciale et la justice en Ohio et aux Etats-Unis", a-t-elle déclaré.
Selon une analyse présentée en avril par le Washington Post et les chercheurs de l'Université d'Etat de Bowling Green, seuls 54 policiers ont été condamnés parmi les milliers de fusillades fatales de la police depuis 2005.
Il n'existe aucune base de données sur les fusillades meurtrières impliquant des policiers, car le Bureau fédéral d'enquête (FBI) n'exige pas que le département de la police rapporte les fusillades de policiers.
"Les policiers savent qu'il est peu probable qu'ils soient punis même quand ils utilisent sciemment une force excessive contre des citoyens", avait noté l'ancien procureur fédéral Paul Butler, suite à l'arrestation du policier blanc Michael Slager, qui a abattu Walter Scott, Afro-américain lui aussi, en Caroline du Sud, la fusillade ayant été filmée par un passant.
"S'ils pensent qu'il existe une chance réaliste qu'ils puissent être sous le coup d'une enquête ou poursuivis, ce sera une dissuasion efficace", a souligné M. Butler.
Source : CRI

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Actualitedistincte 604 partages Voir son profil
Voir son blog