Magazine Humour

Nos amis les Hommes. 26/05/2015

Publié le 26 mai 2015 par Toiletteintime @toiletteintime

Il est curieux de constater année après année, qu’avec le réservoir de vilains chanteurs à voix qui pullulent quotidiennement sur nos radios FM, la France ne soit pas capable de concurrencer les artistes slovènes, turkmènes ou moldaves dans un concours sponsorisé par Desigual et Christian Audigier où le spectateur moderne pris en otage familial en arrive à vomir sa blanquette à la fois par les yeux et les oreilles. Si l’on considère, avec tout le respect qui va bien, que certains pays d’Europe de l’Est n’ont découvert la musique et la télévision qu’à la chute de l’empire soviétique (sauf la Lituanie qui a découvert Cantat en 2003) et que O-Zone est un peu l’équivalent de leurs Beatles à eux, on peut alors accepter la ringardise affligeante de ce programme commun, tout le monde n’ayant pas la chance d’avoir été éduqué par Michel Drucker. Mais que des pays musicalement civilisés comme l’Angleterre, la France ou la Suède (je ne peux décemment pas y inclure l’Allemagne) s’adonnent encore à ce genre d’exactions télévisuelles en espérant trouver un remplaçant à Marie Myriam, cela donne envie de filer des tuyaux aux mélomanes de Daesh pour venir participer au feu d’artifice final. Cette abominable soirée de l’Eurovision ferait passer le spectacle des Enfoirés pour un gala du Rat Pack et un concert de Clayderman pour un récital de Glenn Gould. De plus, pour animer les fins de repas et amuser les réfectoires d’hospices, France 2 a déjà ses soirées Patrick Sébastien…

Tout ça à l’heure où l’humanité s’apprête à nouveau à faire un grand pas, le deuxième depuis que quelqu’un marcha dans la lune en 69 sans que cela nous porte bonheur, en confiant les rênes du Conseil des Droits de l’Homme (et des devoirs de la Femelle) de l’ONU à la très fringante Arabie Saoudite. Plus à une pitrerie près, certains verraient donc bien ce paradis démocratique à la tête d’une organisation mondiale sensée faire régner la paix et le respect sur Terre. Tant qu’à rire un bon coup, et puisqu’il faut que ce soit un pays asiatique, pourquoi ne pas le filer directement à la Corée du Nord, plus à même de nous amuser au niveau pyrotechnique. Un pays qui élimine ses opposants au missile sol-air, semble un peu plus moderne que ces lanceurs de cailloux et coupeurs de têtes aux sabres mal aiguisés. Même si leur programme commun devrait, à terme, éradiquer tous les hérétiques et les homosexuels que compte cette planète de dégénérés occidentaux, catholiques, libéraux et fans de l’Eurovision.

Et c’est d’ailleurs d’un petit pays que vinrent la lumière, la sagesse et une belle leçon d’humanité, après des mois de honte nationale dans une France de droite qui aura mis tous son cœur et son amour à interdire celui des autres : l’Irlande autorisait le mariage gay par référendum. Petit doigt au cul d’un catholicisme forcené qui fit jusqu’à très récemment de gros ravages dans les mentalités et les slips d’écoliers du privé. Cueillir des trèfles à quatre pattes aura finalement porté chance à toute une communauté, fierté d’une Europe moderne et bigarrée. Pile au moment où la voisine anglaise s’embourbe dans d’énièmes scandales pédophiles, mêlant stars de télé, gens d‘église et hommes politiques, où Jean-Luc Lahaye se ferait bien un duo avec Julie Piétri à l’Eurovision pour redorer sa carrière et où les jeunes d’Outreau en ont assez de se faire enculer une deuxième fois par la justice. Le génial Monseigneur Léonard, prêtre belge né à Jambes, devrait prendre les siennes à son cou et aller se réfugier dans un endroit sans pédéraste (donc loin d’un monastère ou d’une école), lui qui considère l’homosexualité comme une maladie, le Sida comme une « vengeance de l’amour » envers ceux qui le font mal et pense qu’il ne faut pas juger les pédophiles, « les victimes ne le souhaitant pas ». Encore un à mettre sur la route des jeunes jihadistes de Lunel et d’ailleurs, marqué d’une croix blanche, pour l’exemple.

Malgré tout ça, le monde s’est réveillé moins moche ce lundi. Des Indignés espagnols à la dignité d’un Vincent Lindon bouleversant, « la loi du marché » va peut-être, doucement mais sûrement, inverser sa courbe inéluctable. La vieille garde politique tremble dans ses pantalons Armani : leur euro vision n’est plus la bonne depuis longtemps. Il y a une nouvelle musique en train de se jouer dans les rues en colère. Le tube de demain ?


Classé dans:Nos amis les hommes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toiletteintime 2011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines