Magazine Côté Femmes

Méli mélo du (presque) weekend ❤ 11

Publié le 27 mai 2015 par Mamzellefifi @MamzelleFifi

Aujourd'hui plus que jamais, le retour sur cet espace qui est le mien me semble bien difficile. Tellement absente depuis janvier, avec des annonces de retour qui se soldent systématiquement par des échecs, j'ai la désagréable sensation de me justifier sans cesse faute de ne pouvoir conserver le rythme de croisière que j'avais plus ou moins bien réussi à mettre en place l'année passée. J'ai conscience que les aléas de la vie font que le blog doit parfois passer au second plan même si c'est à contrecoeur, j'ai conscience également que malgré la motivation, la fatigue physique et psychologique ne sont pas les alliés de choc pour m'aider à revenir durablement. Je sais tout ça, mais c'est plus fort que moi, je me sens coupable.

Alors non pas pour me trouver des excuses mais parce que je pensais qu'un article méli mélo était la façon la plus sympathique de vous dévoiler ce qui m'a tenu éloigné ces derniers temps, voici justement une petite revue en détails :

❤  Sans trop en dire par superstition, impossible de ne pas mentionner ma recherche d'emploi, qui est LA raison pour laquelle je cours après le temps depuis janvier. Suivie intensivement pendant trois mois pour m'aider et m'orienter dans mes recherches, j'ai fini au fil des jours par comprendre que mes années en tant qu'auto-entrepreneur ne m'avaient pas apporté que du positif, et que même si j'aimais mon métier à la folie, j'aurais très certainement du mal à m'y épanouir comme je l'entends. 
Mon plan B ? Finir rentière ! Non plus sérieusement, j'ai choisi de me réorienter vers un nouveau métier (dont vous ne saurez rien pour l'instant... patience !) et depuis mi avril, les choses bougent énormément. Je multiplie les allers/retours pour des réunions d'informations, des tests psychologiques & co., et si pour le moment tout se passe comme je l'entends, la route est encore très longue et le chemin semé d'embuches. Voilà pourquoi je ne m'emballe pas, que j'essaie de rester zen et détachée de tout ça, même si motivée à 1000%. 
Positif comme négatif, je vous donnerai le résultat de ce long parcours en temps voulu car le blog sera peut-être amené à subir une nouvelle pause si besoin est.  

6.png
 

❤  A côté de tout ça, j'essaie le plus possible de prendre du temps pour moi, quitte à être parfois égoïste et à favoriser les moments en tête à tête avec moi-même. C'est comme ça que début avril, je me suis offert le luxe de tester le spa Aroma Zone, que je voulais découvrir depuis son ouverture. Une bulle de bien-être et de détente comme je n'en avais encore jamais vécu, et dont je vous donnerai de plus amples détails tout bientôt. Une chose est en tout cas certaine, dès que je pourrais me le permettre de nouveau, j'y retournerai sans hésiter car si j'ai opté pour un merveilleux massage, la formule modelage/gommage/massage avait tout pour me plaire également. Fan de naturel et d'authenticité, je vous recommande ce bel espace les yeux fermés. 

5.png

❤  Le seul avantage lorsque l'on ne travaille pas pour une raison X ou Y, c'est que notre emploi du temps est modulable au gré de nos envies. C'est un petit plus non négligeable lorsque l'on veut visiter des expositions très prisées à Paris, puisque l'on peut vite se débrouiller pour éviter les bains de foule. Celle consacrée à Klimt à la Pinacothèque était l'expo que je ne voulais absolument pas rater et j'ai vraiment eu beaucoup de chance car il faisait beau ce jour-là et les parisiens profitaient plutôt du soleil. Bien qu'un peu trop courte à mon goût et présentant davantage d'oeuvres d'autres artistes de la Sécession Viennoise que de Klimt lui-même, je l'ai trouvé bien pensée et mettant parfaitement les oeuvres en valeur. Désormais, inutile de vous dire que mon envie d'aller à Vienne voir d'autres peintures (les principales d'ailleurs) est renforcée, je sens que ça risque fort d'être l'une de mes prochaines destinations sur ma travel list.  

4.png

❤  En parlant voyage, il y a un mois, j'étais sur le point de rentrer en France après cinq jours intenses passés entre Amsterdam et Bruxelles. Une coupure salvatrice qui m'a fait un bien fou (même si je suis revenue avec de grosses douleurs à l'épaule), m'aidant plus que jamais à faire le vide dans ma tête, à réfléchir à mes envies et mes attentes pour le reste de l'année. C'était une première pour Amsterdam, et bien que mon temps sur place soit passé à une allure de dingue, j'ai adoré l'ambiance que dégageait la ville, tantôt pleine de vie tantôt plus tranquille. A coup sur, j'y retournerai plus longuement car je n'en ai eu qu'un bref aperçu et je suis restée sur ma faim. 
Quant à Bruxelles... mon coup de coeur s'est à nouveau confirmé, rien à faire, je suis amoureuse de cette ville au point de m'y sentir comme chez moi. Cette fois, j'ai délaissé le centre où je résidais et que je connais bien pour m'aventurer à Laeken admirer les sublimes Serres Royales et à Ixelles pour choisir quelle maison Art Nouveau j'achèterai quand je serai milliardaire. Un compte rendu en images est prévu, mais je ne sais pas pour quand, le tri des centaines de photos s'impose pour commencer. 

3.png

2.png

❤  Entre le train et la voiture, je ne compte plus les heures passées dans les transports depuis quelques semaines. Un temps que j'ai consacré à l'une des activités que j'aime le plus et que j'ai pas mal délaissé cette année : la lecture. Entre les livres reçus à Noël et pour mon anniversaire ainsi que ceux que je voulais lire avant de les mettre en vente, ma PAL a quelque peu diminué et ma bibliothèque respire de nouveau. Au final, trois livres abandonnés faute de rentrer dans l'histoire après plusieurs pages, et deux coups de coeur dont Tu me trouveras au bout du monde de Nicolas Barreau, un auteur que je découvrais avec ce titre et qui m'a séduite. Attendez-vous à des billets lecture par ici, car cette catégorie a été mise de côté bien assez longtemps à mon goût. 

1.png

Ajoutez à tout cela un tonus en perte de vitesse, un stress parfois difficile à contenir, une sensation d'être à fleur de peau pour tout et rien, et vous obtiendrez une fille en plein questionnement qui apprend à retrouver un rythme de vie équilibré pour conjuguer vie pro et vie perso sans que l'un ne prenne le dessus sur l'autre. 

On se dit à très vite, promis. D'ici là, très belle journée à vous ! 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mamzellefifi 644 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine