Magazine Mode homme

« Buy less, spend more »

Publié le 26 mai 2015 par Redingote

john-oliver-fashion

Et oui John, la mode est sans pitié.

Je crois que c’est Our Legacy qui m’a la première fait réaliser que la qualité de la chaîne de production faisait également partie de la beauté d’un objet. Je commençais tout juste à m’intéresser au vêtement et la marque est l’une des première dont j’ai vraiment suivi l’évolution. Lors d’une interview à l’époque, l’un des deux fondateurs expliquait que pour lui ça n’avait pas vraiment de sens de faire fabriquer des vêtements si cela engendrait un coût humain, si quelqu’un devait souffrir lors du processus. Il justifiait par là le choix de ne faire appel qu’à des fabricants européens, sûr de trouver en Europe une règlementation et des normes de sécurité adéquates pour assurer de bonnes conditions de travail. On venait de fonder le blog, on avait 20 ans et on y connaissait vraiment pas grand chose en industrie textile. Je pense que cette idée a vraiment joué un rôle essentiel dans notre culture vestimentaire et forgé petit à petit notre approche du consumérisme.

Quelques années après c’est Mister Freedom qui partageait sur les réseaux sociaux les actualités tragiques liées à la fabrication de vêtements de grosses marques Fast Fashion type H&M , Zara ou Forever 21 avec la légende « Buy less, spend more ». En plus d’être drôle ( https://instagram.com/christopheloiron/ ) et d’avoir un oeil incroyable pour les belles matières, Christophe Loiron a toujours été un fervent défenseur de la durabilité dans le vêtement.

Le dernier en date à nous rappeler que c’est plutôt cool de réfléchir à ce que l’on achète c’est John Oliver dans son émission Last Week Tonight, dont il manque cruellement un pendant francophone.

Moins marrant, je vous redonne également le reportage de Vice News sur les sweatshop cambodgiens qui fabriquent pour des marques occidentales que je vous invite à boycotter le plus fort possible.

Cela vous fera donc quelques arguments supplémentaires pour répondre à votre entourage quand il fait les gros yeux lorsque vous évoquez le prix exorbitant de vos dernières trouvailles.

N’oubliez pas d’aller consulter vos fripiers favoris si vous voulez être sûr de ne faire de mal à personne et d’aller voir ce qui se passe du côté du sur mesure et de l’artisanat si vous avez un peu plus de moyens.

« Buy less, spend more »


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Redingote 4513 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine